Aerial: les capacités insoupçonnées du WiFi

Aerial a conçu un système d'alarme basé sur... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Aerial a conçu un système d'alarme basé sur des algorithmes transformant un simple routeur sans fil en détecteur de mouvements.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'INNOVATION: un système d'alarme basé sur des algorithmes transformant un simple routeur sans fil en détecteur de mouvements.

Les algorithmes conçus par Aerial peuvent être installés... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Les algorithmes conçus par Aerial peuvent être installés sur n'importe quel appareil équipé d'une connexion WiFi respectant au minimum la norme 802.11n, soit la très grande majorité des appareils maintenant offerts.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Jevin Maltais, cofondateur et vice-président aux produits d'Aerial... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Jevin Maltais, cofondateur et vice-président aux produits d'Aerial

Photo Marco Campanozzi, La Presse

QUI ?

Aerial, une entreprise fondée au sein de l'incubateur Tandem Launch en août 2015 à partir de technologies conçues principalement dans les universités Rutgers (New Jersey) et McGill. Le chercheur Michel Allegue s'est adjoint trois cofondateurs : Jevin Maltais, François Morel et le président David Grant.

« Nous ne voulons pas être une compagnie de matériel et nous ciblons principalement des ventes interentreprises, mais nous allons probablement lancer un produit pour les consommateurs, ne serait-ce que pour en mettre quelques milliers en circulation et montrer que ça fonctionne bien. »  - Jevin Maltais, vice-président aux produits

LE PRODUIT

• Les algorithmes conçus par Aerial peuvent être installés sur n'importe quel appareil équipé d'une connexion WiFi respectant au minimum la norme 802.11n, soit la très grande majorité des appareils maintenant offerts.

• « N'importe quel corps qui traverse un signal WiFi crée une distorsion, explique M. Maltais. L'intelligence artificielle peut être entraînée à détecter et identifier ces distorsions. »

• Au moment de l'installation, l'utilisateur doit par exemple marcher pendant 15 secondes dans sa chambre à coucher pour indiquer à l'AI où se situe cette pièce.

• Une fois configuré, l'appareil peut détecter des intrusions et limiter les faux positifs en faisant la distinction entre un humain et un chien, par exemple.

• Aerial envisage aussi des possibilités du côté de la surveillance des personnes âgées. « Si la personne tombe ou encore ne visite pas la toilette ou la cuisine pendant un certain temps, on peut le remarquer. »

• Des discussions ont par exemple lieu avec des fournisseurs de télécommunications pour implanter Aerial dans des routeurs ou des décodeurs de télévision numérique. Ces fournisseurs pourraient ensuite offrir la détection d'intrusion comme un service permanent ou temporaire - lors d'un voyage, par exemple -, puisqu'il n'y aurait aucun autre équipement à installer.

L'AVENIR

Aerial amorcera la semaine prochaine une phase de tests chez une trentaine de Montréalais, pour laquelle il lui manque d'ailleurs encore quelques volontaires. Elle travaille aussi à clore une ronde de financement qui lui permettrait ensuite de lancer son produit destiné aux consommateurs. Des discussions ont aussi lieu avec des équipementiers et des fournisseurs de télécommunications pour une implantation dans leurs produits.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer