Sept PME s'unissent pour servir le Grand Nord

Le consortium MapNord, formé de sept PME de... (Photo: Jacques Boissinot, PC)

Agrandir

Photo: Jacques Boissinot, PC

Le consortium MapNord, formé de sept PME de la région de Montréal qui ont uni leurs efforts, entend offrir une gamme complète de services aux sociétés minières et industrielles, actives dans le Nord-du-Québec.

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

(Montréal) Desservir les sociétés minières présentes à la Baie-James, au Nunavik ou à Fermont n'est pas à la portée de toutes les PME, en raison des coûts. L'occasion devient nettement plus attrayante quand on partage la facture à plusieurs.

Ce raisonnement a mené à la création de MapNord, pour Marché d'approvisionnement du Grand Nord. Ce consortium formé de sept PME de la région de Montréal qui ont uni leurs efforts entend offrir une gamme complète de services aux sociétés minières et industrielles, actives dans le Nord-du-Québec. Une initiative qui pourrait donner des idées à d'autres regroupements de PME à l'avenir.

«L'idée nous est venue au retour de la méga exposition de la Prospectors and Developers Association of Canada, à Toronto, explique au téléphone Ahmed Galipeau, président de AGC Communications. À nos yeux, il était devenu clair que la meilleure façon de tirer des profits des débouchés de cette industrie était de se regrouper.» AGC se spécialise déjà dans les communications publiques de sociétés minières et industrielles. Le consortium a tenu une première activité publique lors du congrès annuel de l'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ), qui s'est tenu au Château Frontenac, à Québec, du 19 au 22 septembre.

À l'initiative d'AGC Communications, six autres entreprises se sont jointes au consortium MapNord: Connect IT Networks, Gestisoft, Luc M. Allard, architecte, Plani Bureau, Proservin construction et Servlinks Communication.

Considérons une société minière qui se procure des permis d'exploration sur le territoire du Nord québécois. L'entreprise aura besoin en cours de route des services des sept entreprises du consortium. Au départ, AGC Communications sera sollicité pour mettre en oeuvre une stratégie de communication mettant l'accent sur l'acceptabilité sociale des activités de son client. Ensuite, Gestisoft lui proposera ses logiciels de solutions d'affaires, utilisés déjà par des clients du domaine minier, en Afrique notamment.

Par la suite, la société minière devra s'installer physiquement dans le Nord, ne serait-ce que temporairement. Plani bureau offre le service d'aménagement de postes de travail clé en main. Quant aux besoins du client en matière de télécoms, toujours un défi dans le Grand Nord, Connect It Networks est appelée à la rescousse.

Rendu à une étape ultérieure, le client passe du stade de l'exploration à l'exploitation. Le tandem formé par Luc M. Allard, architecte, et l'entrepreneur général Proservin construction entre en jeu. Tous deux ont l'expertise dans la construction en région nordique. Finalement, Servlinks Communication est prêt à intervenir pour offrir ses services de stockage de données en infonuagique (CloudComputer).

Mais avant de solliciter les multinationales présentes sur le territoire, le consortium cherchera à s'adjoindre des partenaires locaux. «À la mi-juin, j'ai participé, en compagnie de 43 PDG, à une tournée de trois jours dans six villes minières du nord du Québec, souligne M. Galipeau. Tous les donneurs d'ordre, que ce soit Xstrata, à Matagami, ArcelorMittal, au Mont-Wright, ou Rio Tinto, à Labrador City, ont insisté sur l'importance d'avoir des partenaires locaux», se souvient-il. Une fois les acteurs locaux identifiés, le consortium se promet d'entreprendre le démarchage sérieusement.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer