• Accueil > 
  • Affaires > 
  • PME > 
  • Quand la croissance passe par la vente de l'entreprise

Quand la croissance passe par la vente de l'entreprise

Geneviève Janelle est restée présidente de Magex Technologies,... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, La Presse

Geneviève Janelle est restée présidente de Magex Technologies, un an après sa vente à des intérêts français.

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

(Montréal) Geneviève Janelle a consacré 10 années de sa vie à concevoir et commercialiser deux logiciels destinés à l'industrie immobilière. Quand un partenaire stratégique lui a fait une offre pour acquérir sa boîte, elle a dit oui sans hésiter. Aujourd'hui, Magex Technologies, dont elle est restée présidente, vient de nouer un premier partenariat avec une association de courtiers immobiliers de la Californie, un marché que la société sherbrookoise tentait de percer depuis 2006.

Le 15 avril 2011, Magex est discrètement passée aux mains de Gercop, consolidateur français de l'industrie du logiciel immobilier, et de Jean-Marc Welsch, expatrié français installé à Montréal depuis 2008. «Nous avons obtenu un prix qui permet de rémunérer nos années consacrées au développement de l'entreprise au cours desquelles nous nous sommes payé des salaires de 20 000$ par année», dit Geneviève Janelle.

La décision de vendre peut être surprenante compte tenu du succès obtenu par Magex depuis son lancement en 2003.

La société a en effet rapidement accumulé les bons coups. Un an après son lancement, elle avait vendu 300 licences de son logiciel d'analyse financière d'investissements immobiliers Zoom-Imm.

Ses concepteurs, Geneviève Janelle et son conjoint Marc-André Fontaine - alors âgés de 23 ans et tout juste diplômés en informatique de l'Université de Sherbrooke -, sont rapidement devenus les coqueluches des concours et des bourses destinés aux jeunes entrepreneurs: prix de l'Office Québec Wallonie Bruxelles pour la jeunesse en juin 2004, bourse de 10 000$ de la Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs et finaliste des prix Femmes d'affaires du Québec en octobre 2004.

En plus des récompenses, les deux entrepreneurs étaient réclamés sur les tribunes. Mme Janelle et son conjoint ont ainsi été les présidents d'honneur de la Quinzaine de l'entrepreneuriat Cascades, qui a attiré 1000 visiteurs en mars 2007.

Leur entreprise avait le vent en poupe. Après deux ans d'existence, Magex comptait déjà sept employés et la société a lancé un deuxième outil informatique: Proprio Expert, logiciel de gestion des propriétés à revenus.

Un an plus tard, en 2006, Zoom-Imm était offert aux 15 000 agents immobiliers que compte le Québec par l'entremise du site MLS. La même année, Mme Janelle a participé au congrès de la National Association of Realtors, à San Francisco, dans le but de conquérir le marché américain.

Tout paraissait facile, mais ça ne l'a pas été, d'où la vente de l'entreprise cinq ans plus tard.

La forteresse américaine

«Nous vendons d'abord pour faire grandir notre entreprise, répond Geneviève Janelle, de passage à nos bureaux la semaine dernière. On essayait par nous-mêmes depuis plusieurs années et ce n'est vraiment pas facile quand on n'a pas beaucoup de ressources. C'est difficile de trouver la bonne personne pour aller vendre aux États-Unis. On en a engagé plusieurs et ça n'a jamais fonctionné», dit Mme Janelle, qui ne parle qu'un anglais fonctionnel.

De fait, les revenus de Magex plafonnent autour de 400 000$. Jusqu'à tout dernièrement, le marché hors Québec restait en friche et le nombre d'employés chez Magex est récemment retombé à cinq.

Avant de dire oui aux Français, Geneviève Janelle et Marc-André Fontaine tenaient à s'assurer que les acquéreurs allaient accélérer la croissance de leurs deux logiciels. «Nous avons créé quelque chose. Nous ne voulions pas que ça meure, peu importe le prix proposé», dit-elle.

Dès le début des pourparlers, les acquéreurs se sont montrés convaincants sur ce point crucial des discussions. «Gercop souhaite percer le marché de l'Amérique du Nord et Magex est son pied-à-terre en Amérique», explique-t-elle.

Un an plus tard, le mariage Magex-Gercop se porte à merveille. À la fin du mois d'avril, une filiale de l'Association des agents immobiliers de la Californie, qui regroupe pas moins de 160 000 agents, s'est mise à offrir le logiciel en ligne Zoom-Imm aux agents immobiliers sous le nom de Clarus Investor. Magex touche une redevance pour chaque vente réalisée. Par ailleurs, une entente semblable à celle qui existe avec les agents immobiliers au Québec est en négociations avec Sandicor, service MLS des agents immobiliers de San Diego.

De plus, M. Welsch a déniché un distributeur en Belgique pour les produits de Magex. «Après un an, ça va mieux que je ne l'espérais. En plus des États-Unis, on travaille la France, la Belgique et les Pays-Bas. C'est motivant. C'est une super expérience pour moi», dit-elle. Une version en ligne du logiciel de gestion immobilière Proprio Expert doit être commercialisée dans les prochaines semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer