Les petites colles des crédits à la rénovation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au Québec, un crédit d'impôt à la rénovation n'attend pas l'autre.

La semaine dernière, les libéraux fraîchement arrivés au pouvoir se sont empressés de lancer LogiRénov, juste à temps pour les rénovations du printemps, alors que les propriétaires pouvaient déjà compter sur ÉcoRénov, dévoilé par les péquistes l'automne dernier.

Mais soyez vigilant, les deux crédits d'impôt qui se chevaucheront en 2014 comportent des distinctions majeures.

*Combien faut-il dépenser pour obtenir les crédits maximums ?

Dans les deux cas, il s'agit d'un crédit de 20 % calculé sur les dépenses au-delà d'un certain seuil.

Pour aller chercher le cadeau maximal de 10 000 $ d'ÉcoRénov, il faut dépenser 52 500 $, car la première tranche de 2500 $ n'est pas admissible.

Pour toucher l'aide financière maximale de LogiRénov, il faut dépenser 15 500 $, car le crédit s'applique sur les dépenses excédant 3000 $.

*Quand doit-on réaliser les travaux ?

Pour ÉcoRénov, les travaux de rénovation doivent avoir été confiés à un entrepreneur après le 7 octobre 2013 et avant le 1er novembre 2014.

LogiRénov, qui est entré en vigueur le 25 avril dernier, sera offert aux ménages qui auront fait appel à un entrepreneur avant le 1er juillet 2015, pour réaliser des travaux qui seront payés avant la fin de 2015.

*Peut-on réclamer les deux crédits en même temps ?

Rien ne vous empêche de réclamer les deux crédits, la même année, pour la même maison. Mais pas pour les mêmes dépenses. Autrement dit, LogiRénov et ÉcoRénov ne s'additionnent pas pour obtenir un crédit de 40 %. Pour aller chercher les deux cadeaux de 2500 $ et 10 000 $, il faut donc dépenser au moins 68 000 $, en respectant les critères des deux programmes.

Notez aussi que les deux crédits ne sont pas applicables à des dépenses qui ont fait l'objet d'une autre forme d'aide gouvernementale (p. ex. : crédit d'impôt pour frais médicaux comme l'installation d'une rampe d'accès), d'une aide non gouvernementale (p. ex. : programme de remplacement de Gaz Métro) ou d'une indemnisation d'assurances.

Seule exception : les dépenses admissibles à ÉcoRénov ou LogiRénov peuvent aussi donner droit aux crédits de Rénoclimat, pourvu qu'elles respectent les critères de cet autre programme.

Info : http://efficaciteenergetique.mrn.gouv.qc.ca/mon-habitation/renoclimat/

*Peut-on réclamer le crédit deux années de suite ?

Les contribuables ne peuvent toucher plus d'une fois les cadeaux maximums de 2500 $ et de 10 000 $ par maison.

Toutefois, il est possible d'étaler les dépenses admissibles sur deux ans et de diviser les crédits sur deux années d'imposition différentes (2013 et 2014 pour ÉconoRénov, 2014 et 2015 pour LogiRénov). Sachez que les propriétaires qui étalent un crédit sur deux ans ne seront pas pénalisés, car le seuil de dépenses minimal ne doit être franchi qu'une seule fois.

*Qui peut réclamer les crédits et pour quelle maison ?

Pour réclamer les crédits, il faut être propriétaire d'une maison située au Québec (une maison existante, pas une construction neuve).

ÉcoRénov s'applique sur la résidence principale, le chalet habitable à l'année... ou les deux ! En effet, le propriétaire de plusieurs habitations admissibles peut bénéficier d'un crédit d'impôt de 10 000 $ à l'égard de chacune de ces habitations.

LogiRénov est plus restrictif. Seule la résidence principale est admissible. À noter : si vous êtes deux propriétaires-occupants, vous n'avez droit au crédit qu'une seule fois pour une maison admissible. Même chose pour ÉcoRénov.

*Qu'en est-il des plex ?

Que ce soit avec ÉcoRénov ou LogiRénov, les travaux réalisés sur un plex sont admissibles, si le particulier en est le propriétaire occupant et que les travaux se rapportent au logement qu'il habite. Par contre, les dépenses liées uniquement au logement d'un locataire ne sont pas admissibles.

*Et les condos ?

Si vous habitez un appartement en copropriété, LogiRénov s'appliquera uniquement aux parties privatives, pas aux aires communes. Donc, pour le toit, les fenêtres (même celles qui sont dans votre condo), les fondations, le hall d'entrée, les couloirs, l'ascenseur, les stationnements, oubliez ça !

Par contre, ÉcoRénov s'applique aux aires communes. Les dépenses admissibles du particulier comprendront toute dépense payée par le syndicat des copropriétaires, jusqu'à concurrence de la part du particulier dans cette dépense.

*Quels sont les travaux admissibles ?

Avec ÉcoRénov, on parle strictement de travaux écoresponsables : isolation, remplacement des portes et fenêtres, étanchéisation des fondations, changement du système de chauffage, etc. Attention : les travaux doivent respecter des critères bien précis.

LogiRénov vise beaucoup plus large. La liste des travaux de rénovation admissibles est longue : rénovation d'une pièce de la maison, finition du sous-sol, remplacement des planchers, réfection du toit, de la plomberie, de l'électricité, etc. N'oubliez pas : même le coût des permis et les taxes (TPS/TVQ) sont admissibles.

Par contre, les travaux d'entretien habituels ne sont pas admissibles, pas plus que les travaux extérieurs : stationnement, allées piétonnières, clôtures, murets, etc.

Pour connaître la liste des travaux admissibles, consultez le site web de Revenu Québec :

http://www.revenuquebec.ca/fr/citoyen/credits/ecorenov/liste-travaux-reconnus.aspx

http://www.revenuquebec.ca/fr/citoyen/credits/logirenov/liste-travaux-reconnus.aspx

*Est-ce c'est valable pour un agrandissement ?

ÉcoRénov s'applique uniquement aux dépenses liées aux parties existantes d'une maison, tandis que LogiRénov peut s'appliquer aussi aux agrandissements.

*Qui doit réaliser les travaux ?

Désolée pour les bricoleurs, les travaux doivent être confiés à un entrepreneur qualifié qui possède toutes les licences nécessaires, tant pour ÉcoRénov que pour LogiRénov. Ne l'oublions pas, l'objectif du gouvernement est de créer de l'emploi ! Mais si vous êtes un vrai mordu de réno, rien ne vous empêche de donner un petit coup de main à l'entrepreneur.

*A-t-on droit au crédit même si on ne paie pas d'impôt ?

Tant pour LogiRénov que ÉcoRénov, il s'agit de crédits « remboursables », ce qui signifie que les contribuables qui ne paient aucun impôt auront droit quand même à cette économie. Québec leur enverra un chèque.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer