Se débarrasser du prêt-à-jeter

J'enrage chaque fois qu'un produit me lâche prématurément. Le lave-vaisselle, le broyeur, le chauffe-eau, la cuisinière, le lecteur de DVD... Je ne compte plus les appareils qui ont brisé dans ma maison depuis 10 ans. Et bonne chance pour les réparer!

Les rouages de l'industrie du prêt-à-jeter sont très bien huilés. Tout est conçu pour que les consommateurs se rééquipent en neuf, au lieu d'essayer de réparer leurs meubles, leurs électroménagers et surtout leurs produits électroniques.

L'appareil est impossible à ouvrir. Les pièces de rechange sont en rupture de stock. Ou alors la réparation coûte si cher qu'à long terme, il devient financièrement plus intéressant de s'en procurer un neuf, plus performant.

C'est ce qu'on appelle l'obsolescence programmée, expliquait Fabien Durif, professeur de marketing à l'UQAM et directeur de l'Observatoire de la consommation responsable, au cours d'une conférence qui a fait salle comble à la Maison du développement durable, hier midi.

Un bel exemple: les cuisinières avec une surface en vitrocéramique. Remplacer l'élément est beaucoup plus compliqué que sur les vieux modèles avec des ronds électriques. Il faut s'en remettre à un réparateur qui exige 360$, incluant 250$ pour la pièce. C'est environ le quart du prix d'achat de l'appareil (1300$). Voilà qui donne envie de balancer la cuisinière par la fenêtre!

Et c'est exactement ce que le fabricant recherche. Plusieurs émissions d'enquête françaises ont démontré que les manufacturiers raccourcissent volontairement la durée de vie de leurs produits pour que les consommateurs retournent plus vite au magasin en acheter un neuf.

D'autres manufacturiers misent sur la mode et les avancées technologiques. Ils mettent sans cesse au point de nouvelles versions plus performantes pour inciter la clientèle à acheter le dernier cri. Apple est champion dans cette catégorie, avec cinq iPhone en cinq ans. Et en modifiant la connectivité du nouveau iPhone 5, le fabricant a forcé les utilisateurs à renouveler tous leurs accessoires.

Mais quand la technologie avance, l'environnement recule, car les vieux appareils se retrouvent au dépotoir.

Or, les manufacturiers n'ont pas intérêt à ce que les choses changent. Et les détaillants non plus. Plusieurs misent sur la crainte que le produit fasse défaut pour vendre aux consommateurs une garantie prolongée. Ainsi, ils attirent les consommateurs avec des produits à bas prix, mais leur font payer le service après-vente en extra.

Pourtant, cela devrait toujours être inclus, car les produits vendus au Québec sont couverts par la «garantie légale» qui stipule qu'un bien doit pouvoir servir à un «usage normal» pour une «durée raisonnable». Malheureusement, cette garantie du Code civil reste méconnue. Et les consommateurs doivent trop souvent se battre aux petites créances contre le commerçant.

D'ailleurs, les difficultés à faire appliquer cette fameuse garantie constituent le problème numéro un en matière de consommation au Québec. Il s'agit, en fait, de la plus importante source de plaintes à l'Office de la protection du consommateur.

Pour assainir les moeurs, Québec a même forcé tous les détaillants à informer leurs clients, verbalement et par écrit, de l'existence de la garantie légale, avant de leur proposer une garantie prolongée.

Mais je doute que cette mesure, qui est entrée en vigueur en 2010, soit suffisante pour renverser l'industrie de l'obsolescence programmée.

Que peut-on faire d'autre?

En Amérique du Nord, les gouvernements n'ont pas la volonté d'imposer le rallongement de la durée de la garantie du manufacturier, estime M. Durif. Mais les consommateurs ont le pouvoir de choisir un produit dont la garantie est plus longue, quitte à payer un peu plus cher.

Faudrait-il créer un label qui mettrait l'accent sur la durabilité des produits? Par exemple, le label allemand Blue Angel garantit aux consommateurs que le fabricant fournira les pièces de rechange au moins cinq ans après la fin de la production d'un appareil. Une bonne idée!

Pourrait-on aller jusqu'à forcer ou encourager les commerçants à inscrire la durée de vie normale de leur produit sur l'étiquette? C'est peut-être utopique, mais cela permettrait aux acheteurs de faire un choix éclairé... et de faire appliquer plus facilement la garantie légale en cas de pépin.

On peut parier que des consommateurs mieux informés opteraient pour des produits plus fiables, ce qui encouragerait les fabricants à améliorer la qualité de leurs produits, créant ainsi un cercle vertueux.

Justement, l'automobile est l'une des industries où les consommateurs sont les mieux informés sur la qualité des différents modèles... et c'est aussi l'un des domaines où l'on peut dire que la durabilité et la fiabilité se sont considérablement améliorées au fil des ans.

Grâce au marché d'occasion, les automobilistes voient facilement quelles sont les marques les plus durables, car leur valeur de revente est plus élevée. Cela encourage les consommateurs à choisir un modèle plus durable qui se dépréciera moins vite. Certains constructeurs, comme Toyota, en font d'ailleurs le thème central de leur publicité.

Comme quoi la durabilité peut aussi être payante.

------------------ 

FIABLES, VOS ÉLECTROMÉNAGERS 

Étude sur les lave-vaisselle et les laveuses au québec

- Environ la moitié des Québécois possèdent leur lave-vaisselle (53%) et leur laveuse (47%) depuis moins de 5 ans

- Près de la moitié des réparations ont été couvertes par la garantie

- Moins du quart des consommateurs (22%) possède la même laveuse depuis plus de 10 ans. Pour le lave-vaisselle, ce n'est que 12%.

- Environ le quart des réparations ont coûté moins de 100$. Un autre quart a coûté entre 100 et 300$.

- Environ le quart des Québécois ont déjà eu des ennuis avec leur laveuse (27%) ou leur lavevaisselle (22%)

NB: Étude menée auprès de 9600 consommateurs québécois en février 2012 sur l'obsolescence des produits électroménages

Sources : Observatoire de la consommation responsable et Protégez-Vous

Partager

publicité

Commentaires (31)
    • Pour ceux qui cherchent des solutions :
      Communauté d?aide pour favoriser la récupération et la réparation (DIY, ?do it yourself?, faites-le vous même)
      www.instructables.com
      www.ifixit.com
      www.diynetwork.com
      www.diy.com

    • Les grosses compagnies utilisent nos envies de consommation pour les faire passer pour des besoins essentiels... et ca marche tres bien ! Partant de la, on peut augmenter les prix, baisser la qualité, diminuer la durabilité, on va quand même continuer d'acheter et racheter sans vraiment se poser de questions, juste en maugréant pour la forme.
      Les solutions que lance madame Grammond sont séduisantes, mais encore faudrait-il que nous soyons un peu plus solidaire les uns des autres, hors la consommation est avant tout un acte individuel souvent motivé par notre individualisme.
      Je crois que si on avait le courage de se tenir debout tous ensemble, on pourrait obtenir de meilleurs produits. Imaginez ce qui se passerait si plus personne n'achetait les produits samsung et apple. On provoquerait une panique et ces constructeurs seraient bien obligé de penser aux interêts des consommateurs pour nous ravoir comme client.

    • Un organisme qui encourage l'obsolescence? Recyc-Québec!
      Cette publicité passe actuellement à la télé:
      -"Aujourd'hui, je vais vous montrer comment on fait des nouveaux électroménagers... "SUPER BEAUX"... avec une boîte de conserve... Voilà!"
      - "C'est vrai que je suis dû, hein?"
      - "Oui!"
      Capsule électroménager: http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/gerer/recycler.asp

    • L'obsolescence programmée, je trouve ça dégueulasse, et je trouve absurde l'attitude des consommateurs qui se croient obligés de toujours acheter les derniers modèles de ceci ou de cela, sans égard aux dommages pour l'environnement causés par cette consommation à outrance. Cela dit, je suis contente d'avoir une batterie de cuisine Lagostina qui date d'avant cette ère, pas une égratignure, pas de rouille, rien, je sais qu'elle va rester intacte jusqu'à ma mort (et plus encore...)

    • Un excellent documentaire d?ARTE (Prêt-à-jeter) à voir absolument si le sujet vous interpelle: http://www.youtube.com/watch?v=J-XGn32vYQU
      Je me spécialise en développement durable et m?intéresse principalement aux technologies de l?information et des communications (TIC), et l?obsolescence planifiée est définitivement un enjeu important dans ce domaine. L?obsolescence s?exprime ici différemment par contre : il est rare que l?on remplace une laveuse à linge car un nouveau modèle vient de sortir avec de nouvelles fonctionnalités? On la remplace plutôt car elle ne fonctionne pas bien et que « tant qu?à faire », vaut mieux prévenir en optant pour un modèle récent. Pourtant, on fait souvent le contraire avec les produits des TIC : on remplace son téléphone intelligent ou son ordinateur car le précédent est brisé? Pas nécessairement. On le remplace, car avec votre forfait de téléphonie, on vous offre un téléphone plus récent, aux fonctionnalités alléchantes, et comme consommateur, on a une responsabilité de s?interroger sur la pertinence d?avoir ce nouveau téléphone. L?obsolescence des TIC est donc plus une notion de fonction et d?incompatibilité que de défaut de fabrication.
      C?est donc un peu pour cela qu?Apple est souvent visé : oui, tous les fabricants de produits des TIC ont un parcours similaire, mais Apple a su créer un engouement envers ses produits qui semble parfois engourdir le consommateur, et encourage ainsi l?obsolescence planifiée. Voyez-vous souvent des files d?attente pour des téléphones Samsung? Voyez-vous ça pour des ordinateurs Dell? Les sagas sur les batteries se sont résolues à coup de recours collectifs et autres pressions (retrait puis réinsertion au EPEAT.net l?an dernier, pour ne nommer que celui-là). Les pratiques commerciales, des fabricants d?électroménagers à ceux de l?électronique, ont encore du chemin à faire, et penser autrement, c?est la clé de l?innovation.
      Diane @ www.TotaleTIC.com

    • @jador1046, je vous suggère de détailler votre cas et poser des questions dans un des blogues de la section auto. Peut-être aurez-vous des tuyaux (...) pour vous aider à trouver un endroit qui ne vous déplumera pas de la sorte. A moins que tous les véhicules de ce modèle aient un grave défaut de ce type, ce que vous pourriez trouver en cherchant sur le web, je ne vois pas pourquoi seulement le concessionnaire peut faire le travail sur un catalyseur, et surtout à un prix semblable.
      A moins d'avoir eu un accident qui apporte des conséquences à long terme, c'est rare que des réparations coûteuses aient lieu sur des autos de moins de 10 ans.

    • "Apple est champion dans cette catégorie, avec cinq iPhone en cinq ans. Et en modifiant la connectivité du nouveau iPhone 5, le fabricant a forcé les utilisateurs à renouveler tous leurs accessoires."
      Honnêtement c'est simplement faux, parce qu'il faut vraiment ne pas connaître grand chose d'autre qu'Apple dans le domaine pour dire ça.
      Je veux dire, de toute l'industrie technologique Apple est DE LOIN la compagnie qui sort le moins de nouveaux appareils par année. En fait. Un iPhone par année c'est vraiment peu dans cet univers là. Juste en 2012, si je me fie à une liste sommaire de wikipedia, on peut compter 18 modèles différents de téléphones Samsung.
      Même chose pour le changement de connecteur. Ça devait se faire pour plusieurs raisons techniques. Le connecteur "classique" était le même depuis 2003 environs et posaient plusieurs problèmes (le plus flagrant était qu'il était devenu trop gros par rapport à la taille des appareils, aussi parce qu'il avait des limitations techniques). Et encore une fois, pendant ce temps là Samsung a changé environs 17-18 fois de connecteurs sur ses chargeurs de téléphones durant la même période où Apple a changé une seule fois.
      C'est vraiment trop simpliste de toujours accuser l'obsolescence programmée pour n'importe quoi quand il y a aussi des raisons techniques/design qui justifient ces choix là.
      D'autre part, à propos du fait que ça coute cher réparer des appareils, en fait la réalité c'est simplement qu'on oublie souvent à quel point la combinaison "cheap labor chaîne de montage efficiente" réussit à diminuer énormément le coût de productions de nos appareils. Tandis que pour les réparation ça prend de la main d'oeuvre spécialisé et nécessairement une utilisation beaucoup moins efficiente du temps. Alors si ça coute 100$ réparer un appareil de 400$ c'est parce que le 400$ à la base c'est vraiment peu.

    • Bon, on voit ici que c'est l'émotion qui parle. Pour la raison, je vous invite à lire ceci.

    • Comment on peut le voir ci-dessous, plusieurs personnes refusent cette obsolescence programmée. Fouiller sur Internet comment réparer soi même est souvent possible. Si c'est programmé, des milliers de personnes sont dans le même que vous. Les compagnies ont sûrement une part de responsabilité mais je pense que la plus grande responsabilité vient du consommateur version 2013 lui-même: Bien plus facile d'acheter du neuf que de faire un effort de recherche pour réparer.

    • Une chance que les autos sont faites pour durer! Moi, je possède une Sédona de Kia qui a tout juste 105 000 Km. Je viens d'apprendre aujourd'hui que j'ai un problème avec les catalyseurs. Je ne peux faire réparer ma van que chez le concessionnaire puisque dans les petits garages, ils ne sont pas équipés pour la réparer. Je trouve que c'est du vol d'être obligé de payer 3500$$$ pour ce problème sur une auto d'à peine 105 000KM

    • Maintenant, j'achète usagé. Ma plaque de cuisson Jenn Air était brisée et non réparable, j'en ai trouvé une autre sur les Pac pour... 175$. Des membres de ma famille veulent se débarrasser de leurs meubles après quelques années? Je suis heureuse de les recevoir chez moi. En se contentant d'avoir du "stock" vieux de quelques années, on économise et on presse moins le citron de l'environnement.

    • J'avais acheté un enregistreur VHS/DVD pas très dispendieux. Un jour, j'ai accroché le "cabaret" du DVD et ça ne pouvait plus fonctionner. J'ai trouvé un endroit où faire réparer - soi-disant - où on a pris plus de trois semaines pour me faire un soi-disant diagnostic, on m'a dit qu'il en coûterait environ 358$ pour réparer cet appareil de 148$. (J'avais aussi payé 40$ pour faire établir le diagnostic.) J'ai décidé de reprendre l'appareil sans le faire réparer (en fait, après trois semaines, j'en avais évidemment acheté un autre, plus haut de gamme qui dure depuis bon nombre d'années maintenant). Je l'ai donné à un bonhomme du coin qui aime ça taponner avec des appareils. Il l'a réparé en un temps trois mouvements, ce "cabaret" n'étant pas brisé, juste hors de son rail. (Et les trois semaines pour un diagnostic et le prix pour soi-disant réparer de 358$.... du vol à main armée!)

    • Sur le sujet de l'obsolescence programmée, voici un article que j'ai publié il y a une semaine !!! ... Les grands esprits se rencontrent ? ou tout simplement un sujet à la mode ?
      http://quebec.huffingtonpost.ca/yanick-barrette/obsolescence-programmee-complot-comportement_b_2534209.html

    • Pour répondre à certains commentaires, c'est un mythe qu'on ne peut changer la battrie des iPod et iPhone. J'ai changé la mienne en une vingtaine de minutes! Le site iFixIt se fera un plaisir de vous vendre les pièces et les outils ainsi que vous donner la marche à suivre. La batterie de mon iPhone 3G a duré 3 ans et j'ai pu la changer pour une trentaine de dollars, plus 20 minutes de mon temps, ce qui me semble raisonnable. Par ailleurs, mon vieux iPhone 3G acheté en 2008 tient encore très bien la route!
      Concernant l'obsolèscence programmée, comme l'a mentionné Nick.Liberator, Apple a changé son connecteur une fois en 10 ans. Ce n'est pas ce que je considère de l'abus. De plus, bien qu'Apple sort des mises à jour de ses produits fréquemment, rien n'oblige les gens à acheter la nouvelle version. Ce n'est pas comme si la version précédente cessait de fonctionner! Dans le milieu informatique, les technologies avancent tellement vite que ce n'est pas de mauvaise foi si ils sortent régulièrement de nouveaux produits! Un processeur plus rapide est lancé? Pourquoi ne pas l'utiliser?

    • @nickoleterrible: J'ai deja eu le meme probleme que vous, la "pin" du connecteur electrique a brisé. Le connecteur est standard sur presque tous les laptops ACER, disponible sur Ebay pour meme pas 5$, j'ai fait changer le mien, et mon portable etait comme neuf ... achetez la piece, et apportez votre ordi a un reparateur electronique qualifié pour changer la piece pour quelques dollars. Bonne chance!

    • Un peu comme Omni-Tag, sur certains produits dont on sait qu'ils ne peuvent durer longtemps même si on fait attention, il vaut mieux parfois aller au plus bas prix pour nos besoins. Comme justement un lave-vaisselle, dans lequel le savon à vaisselle est extrêmement corrosif, ça ne peut tout simplement pas durer éternellement. Un appareil de $1000 n'a pas plus de chances longtemps qu'un autre de $400. Pour moi ça a fini avec un GE en vente à $200 qui depuis maintenant trois ans fonctionne comme un grand.
      Si on se sent bricoleur, on trouve maintenant beaucoup d'informations sur internet pour réparer des appareils et pour acheter des pièces, souvent à un très bon prix. Sur la plupart des appareils domestiques, pour un modèle donné ce sont presque toujours les mêmes pièces qui brisent. S'il brise, je prends la chance de le réparer moi-même car à ce prix-là j'ai peu à perdre. La pièce de $10 va coûter $200 si un réparateur doit venir passer une soirée pour la changer.
      L'an dernier j'ai passé une bonne journée à fouiller et finalement changer une pièce de $50 dans notre frigo. Une partie de ce temps aura aussi été de le nettoyer en profondeur, derrière les panneaux et tout. Un appareil neuf nous aurait soutiré un $1000. Évidemment on épate rarement "la visite" en disant qu'on fait durer nos appareils longtemps. C'est plus valorisant de montrer qu'on a un beau train de vie. Notre société n'est pas prête de guérir de cette maladie-là.

    • Sur You Tube, le petit vidéo Story of stuff (ou l'histoire des choses) est particulièrement éclairant sur la stratégie d'obsolescence planifiée (ou programmée).

    • Ne pas oublier le prêt à empoisonner. Pétrole , gaz , tout ce qui produit des gaz toxiques et enrichit les pharmaceutiques et l'industrie de la santé en rendant l'humain malade.

    • C'est tout à l'avantage des fabricants automobiles d'améliorer la qualité de leurs voitures puisque la majorité d'entres elles sont louées, donc revendues après un terme de 4 ou 5 ans. Comme ils en redeviennent entièrement responsables à la fin du bail, aussi bien avoir une bonne voiture usagée fiable pour en tirer le meilleur prix de revente. Non?
      Pour l'obsolescence programmée des produits de consommation, je pense qu'une certification émise par un organisme indépendant, et qui aura testé les produits et étudiés leur cycle complet, pourrait être très intéressant. Les consommateurs pourraient faire des choix un peu plus éclairés.
      D'un autre côté, j'hésiterais aussi à jeter tout le blâme sur l'industrie... De par mon expérience en informatique, je peux vous garantir qu'une vaste majorité de personnes ne carburent qu'aux nouveaux gadgets sans même pouvoir justifier objectivement un produit moins performant ou de génération précédente. De plus, les consommateurs doivent être conscients qu'en ne priorisant que le prix comme seul critère d'achat, les entreprises doivent se lancer dans une course vers la médiocrité afin de demeurer compétitives. Si, comme consommateur, on se donnait la peine de choisir des produits plus durables, mais aussi plus chers, nous n'en serions peut-être pas rendus là. Une grande partie de la solution est dans nos habitudes d'achats, qu'on le veuille ou non. Aujourd'hui ce qui se vend bien, ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur, mais ce qu'il y a de moins cher.

    • Votre article fait un très bon protrait d'une partie du problème, soit les articles conssus pour casser. Il passe toutefois totalement sous silence l'autre partie du problème, la vétusté psychologique. On change de téléphone cellulaire, de décor et pleins d'autres choses non pas parce qu'ils ont brisé mais parce qu'un nouveau produit plus tendance est arrivé sur le marché. Il ne faut pas seulement réfléchir sur la vétusté programmé, il faut aussi réfléchir sur nos désires de changement. Une réflexion de plus en plus rare je trouve.

    • En 2004 j?ai acheté un lave-vaisselle BOSH. À l?époque ce lave-vaisselle de marque « prestigieuse » était censé être le meilleur. Le prix était élevé près de 980.00 $. En 2010 le lave-vaisselle a cessé de fonctionner correctement et effectivement le prix de la réparation était beaucoup trop élevé. De ce fait, j?ai acheté un lave-vaisselle de la marque Miele, mais à un prix de près de 2000.00$..., le fabricant offrait une garantie supplémentaire de 5 ans sans frais. J?ai bien hâte de voir si je vais conserver ce lave-vaisselle près de 20 ans comme mentionné par le vendeur et que le prix très élevé de cet apareil sera gage de durabilité

    • J'ai un Ipod depuis 18 mois, 200$ à l'achat, la pile aurait besoin d'être changée: 125$ minimum pour la changer et je le perds durant une à trois semaine (si tout va bien)...
      Un Ipod touch réusiné équivalent 149$... Pourquoi?
      Même chose avec les téléphone sans fil pour la maison... un ensemble de 4 téléphones (1 base, 3 sans fil) autours de 85$ prix régulier. Encore une fois, les piles doivent être changées si je veux parler plus de dix minutes. 1 pile pour 1 téléphone: 25$, donc 75$... J'ai vu ensemble équivalent en solde à 54$!
      Je n'ai jamais été un as des mathématiques, mais là je ne comprends pas...

    • Guyster: L'appleStore Remplace les piles pour un montant raisonnable. Ça a une excellent résultat de s"assurer que toutes les piles usées sont recyclées et non mises au poubelles. Aussi j'aimerais ajouter que mon iPhone 1 et mon iPhone 3G qui ont marché en masse pendant 3-4 ans, ont jamais eu besoiin de se faire remplacer les piles.
      Si tu veux payer moins cher, ya plein d'endroits qui le font également, mais la fiabilité des batteries clonées reste a voir !

    • En ce qui concerne les electroménagers, il y a eu un nouveau modèle d'affaire qui a été introduit en 2010 pour la plupart des compagnies. Depuis l'arrivé sur le marché des marques LG, Samsung, etc. la concurence est féroce et les prix de détails sont vers le bas. De plus, l'économie étant fortement au ralenti, certaine compagnies ont du ajuster le tir pour maintenir des ventes raisonnable durant ces temps difficile, en quadruplant (x4) les prix des pièces de rechange. Cela, a pour conséquence, lorsqu'un appareil est défectueux, d'augmenter le cout de la réparation de manière substantielle, au point que nous considérons l'achat d'un appareil neuf. Et hop! les ventes et la production reprend du galon...

    • ...d'accord avec Nick_Liberator. Par contre, on ne peut changer les piles d'un produit Apple, procedure standard pour les autres manufacturiers. Pas fort pour Apple.

    • Portable Acer: "socket" électrique (là où on branche le cordon dans l'ordi) brisé, je l'ai démonté, c'est un bidule qui doit valoir 5 $, acheter une pièce comme ça à l'unité ça ne se fait pas, d'ailleurs tout se passe sur le Web avec Acer, pas moyen de parler à un tech. On m'offre un prix global de 300 $ taxes, transport, donc ça revient à 430 $. Pour un très bon ordi mais qui a 4 ans je fais quoi ????

    • J'ai acheté un casque d'écoute Seinnheiser, il y a longtemps, en 1990. Au bout de tout ce temps, l'année dernière, je l'ai remis tout à neuf pour presque 100 $. Nouveau coussinets, nouveau fil, nouveaux etc. Il sera encore bon 20 ans !
      Il était très cher en 1990, de la meilleure qualité. Tout peut être remplacé sur ce casque m'avait dit le judicieux vendeur audiophile.
      J'avoue avoir été étonné que les pièces existent toujours, à l'identique ; peut-être irais-je racheter un nouveau kit de remplacement au cas-où ... Le monsieur de Seinnheiser Montréal m'assurait que ce casque était presque mythique pour la compagnie !
      J'avais 30 ans. Aujourd'hui 52 ! Quand j'aurai 72, j'irai le faire réparer à nouveau !

      Paul Béliard

    • Méchant problème effectivement.
      Il y a quelques années, j?ai complètement changé mon fusil d?épaule face à ce problème d?obsolescence programmée.
      Avant j?achetais systématiquement des produits, appareils et équipements de marques reconnues et sérieuse, je me fiais à la « facture » du boitier, à la qualité des composantes, des contrôles, du coffret. Si ça me semblait de belle facture, j?achetais, et j?étais systématiquement prêt à payer le gros prix.
      Jusqu?au jour où, des ustensiles Lagostina se sont mis à rouiller, une montre Seiko accuser un retard impardonnable, un portable Sony Vaio de 2000$ rendre l?âme après seulement 3 ans d?une utilisation au salon seulement et bien d?autres exemples?
      Aujourd?hui je me suis ajusté à la nouvelle réalité : Je tente d?acheter des produits qui ont une certaine « facture » mais en ayant à l?esprit que le critère principal est de ne pas payer trop cher, car de toute façon, la chose va péter bientôt et il faudra la remplacer !
      Là, maintenant, j?écris ce commentaire sur un portable Samsung à 500$. Comme ça, lorsqu?il pétera, j?aurai économisé 1500$. Avec cette économie je pourrai m?acheter trois autres portables avant que cette stratégie d?achat ne soit plus payante !
      Et, oui, dans l?intervalle, c?est malheureusement l?environnement et les ressources de la planète qui trinquent.
      Benoît Duhamel.

    • Et que dire des aspirateurs verticaux à batteries de Electrolux à $90. dont les batteries meurent après seulement un an sans aucune possibilité de les changer.
      Ou encore les perceuses à batteries dont la batterie de rechange coute plus cher qu'une nouvelle perceuse.
      C'est du vol qualifié, non ?

    • L'obsolescence programmée devrait être illégale, tout simplement! Si vous n'avez pas vu "the light buld conspiracy", c'est un très bon film à ce sujet.

    • Entre Apple et Samsung, Samsung est nettement meilleur dans renouvellement prématuré de produit. En 5 ans c'est au moins 15 nouveaux modéle de téléphone ont changé mainte fois leur connecteur/recharge (contre 1 fois en 10 ans pour Apple, 25 nouveaux téléviseurs ACL/DEL et autaut de platine Blu-Ray! Apple champions vous dite?

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:


Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer