La construction et la RBQCSSTCMEQCCQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entrepreneur électricien Carl Corbeil trouve qu'il y a beaucoup de «gratteux de papier» dans l'industrie de la construction. Et il n'a pas tort. Pour chaque heure travaillée, les ouvriers et les entrepreneurs se voient prélever une quantité ahurissante de frais de toutes sortes, en plus des impôts.

On commence? Dans le secteur résidentiel lourd, un électricien est payé 34,75$ de l'heure, selon le taux horaire des conventions collectives. À cela, l'entrepreneur doit ajouter les frais et inspections de la RBQ, le prélèvement de la CCQ, les cotisations et frais de licence de la CMEQ, sans oublier les cotisations de l'AECQ. Il doit aussi payer pour la RRQ, le RQAP, l'AE, le FSS et la CSST 1.

Bien sûr, il doit budgéter des frais pour le fonds de formation, le fonds d'indemnisation, les vacances et les avantages sociaux. Bref, il doit ajouter presque 20$ au salaire horaire de 34,75$ de son électricien, pour un total de 54$. L'entrepreneur, maître électricien, doit bien sûr prévoir des fonds pour son camion, son outillage et ses frais généraux, ce qui augmente le taux horaire par électricien à 81,56$.

Autrement dit, 25% des frais de l'entrepreneur n'ont rien à voir avec le travail de son ouvrier à proprement parler. C'est sans compter qu'il doit ensuite payer des impôts... à moins qu'il ne décide d'opter pour le travail au noir.

«J'ai une petite compagnie et je dois consacrer une somme énorme de temps et d'argent pour satisfaire tous ces organismes. Tout cela pour presque le même revenu qu'un salarié. C'est anormal! Ça fait bien du monde qui ne plantent aucun clou et qui vivent aux dépens des ouvriers», dit Carl Corbeil.

La ministre du Travail, Agnès Maltais, rencontre aujourd'hui l'Alliance syndicale et la partie patronale pour dénouer l'impasse dans l'industrie. Pas sûr que ces tonnes de frais feront l'objet de discussions.

Les offres salariales et le pouvoir d'achat

Parlant d'impasse et de négociation, une question quiz: de combien les salaires des travailleurs de la construction doivent-ils augmenter cette année pour qu'ils ne perdent pas de pouvoir d'achat? 2,5%? 3%? Pas du tout.

L'indice des prix à la consommation de Statistique Canada, qui mesure l'inflation, augmentera de 1,3% cette année. Ce chiffre est tiré d'un sondage réalisé par la firme Consensus Forecast auprès des 14 prévisionnistes les plus fiables au Canada.

Ces économistes travaillent pour le Mouvement Desjardins, la Banque Nationale, la Banque Royale, le Conference Board, la Banque de Montréal, etc. Aucune prévision au Canada n'est plus fiable concernant l'inflation.

Autrement dit, les travailleurs de la construction ne peuvent pas s'attendre à voir leurs salaires augmenter beaucoup dans les négociations actuelles. Cette inflation de 1,3% est plus élevée que l'offre patronale, de 1%, mais beaucoup moindre que la demande syndicale, de 3%.

Les offres et demandes salariales s'étendent sur quatre ans. Les patrons proposent 1%, 1,6%, 2% et 2%, pour une moyenne annuelle de 1,7%. De leur côté, les syndicats veulent 3%, 3%, 3% et 3,7%, pour une moyenne annuelle de 3,2%.

Les négociateurs finiront par trouver un terrain d'entente entre ces deux chiffres, mais lequel? Selon les 14 économistes, les prix à la consommation augmenteront de 1,3%, 1,9%, 2% et 2% au cours des quatre prochaines années, pour une moyenne annuelle de 1,8%. Les hausses annuelles de salaire des travailleurs ne devraient donc guère dépasser 2% par année, en moyenne, ce qui serait supérieur à l'inflation.

Les travailleurs de l'industrie seraient mieux traités que leurs collègues de la CCQ. L'an dernier, les employés de la CCQ ont en effet obtenu des hausses salariales sur cinq ans qui comportent un plancher et un plafond, en fonction de la croissance économique. En moyenne, ces hausses à la CCQ sont au minimum de 1,1% par année et au maximum de 2% par année. L'ensemble du secteur public québécois avait obtenu des hausses salariales semblables il y a trois ans.

Rappelons que les gouvernements paient environ 70% des travaux effectués dans le secteur industriel-commercial-institutionnel (ICI), le principal secteur de la construction.

1. Il s'agit de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), de la Commission de la construction du Québec (CCQ), de la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ), de l'Association des entrepreneurs en construction du Québec (AECQ), de la Régie des rentes du Québec (RRQ), du Régime québécois d'assurance parentale (RQAP), de l'assurance-emploi (AE), du Fonds des services de santé (FSS) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST).

Partager

publicité

Commentaires (27)
    • Ah le réflexe de l'élite "studieuse". On use beaucoup de fond de culottes sur les bancs universitaires pour obtenir des diplômes long comme le bras, mais on oublie de vous inculquer sur les notions de bases fondamentales:
      L'OFFRE et la DEMANDE, c'est-à-dire la rareté de vos compétence versus les besoins du marché de l'emploi.
      Bref, étudier durant 20 ans à l'université ne vous garanti pas un salaire supérieur à celui d'un commis de dépanneur. ;-)
      @julien673
      Si l'électricien coûte à l'entrepreneur 81,56$, faut bien que ce dernier fasse des profits. Normal donc que le taux horaire facturé au client soit supérieur au coût.
      Concernant l'inflation, vous rendez-vous compte à quel point votre argumentation est farfelue? L'augmentation de salaire se fait pour l'année en cours et les suivantes, pas pour une prédiction de l'inflation dans 10 ans. On parle donc de l'inflation actuelle et non pas celle qu'on ne connaît pas encore dans 10 ans.

    • C'est vrai que c'est pas drôle faire 4 ans d'étude universitaire pour finir comme prête-nom pour une firme d'ingénieur a 34 piastre de l'heure...

    • @Offroad
      100% d accord
      @fvailles
      L'article est fortement biaiser, c est insultant ca aussi. Vous suggere une penser, un journaliste ne devrait il pas etre neutre et cherche pour voir si les info sont veridict ???? Qu il n est pas utiliser par sa source ???
      Au minimun
      Pour votre info il existe un tableau qui suggere le prix demander par un entrepreneur.
      P.S. Je ne peux pas ecrire mon nom dans un debat public, j ai plus a perdre et je censurerais mes propos. Si par exemple j ai rien avoir avec la construction ou la politique ou le sujet du debat ( ex journaliste ... ). Volontier mon nom serait ecrit

    • Mon dieu que les humains aiment la ségrégation... MOI j'ai plus d'instruction que TOI donc MOI je dis que TU ne devrais pas gagner plus que X.
      Je suis en faveur de l'offre et de la demande. Si après 1 année de DEP tu accède à un métier en forte demande qui paie plus de 35$ de l'heure tant mieux pour toi! Je ne serai pas jaloux. Car ce métier n'est pas nécessairement fait pour moi...
      À l'inverse, si après une maîtrise en communication tu peines toujours à dépasser 24$ de l'heure eh bien c'est peut-être qu'il y en a beaucoup dans ton genre qui sont près à faire ce travail.
      La distortion avec l'industrie de la construction c'est que les salaires sont décrétés. Alors la loi de l'offre et de la demande ne joue qu'en partie (elle joue entre les entrepreneurs, pas les salariés).
      Je pense que l'important dans la vie est de faire un métier qu'on aime et qui nous valorise. Je crois déceler une frustration chez ceux qui ne mettent de l'avant QUE les études qui me laisse présager qu'ils sont plus à 24$ qu'à 38$...
      Tempérez-vous les gars : les études c'est une fraction du total de la carrière. Encore plus dans des sciences molles, ça n'aide qu'à trouver le premier emploi... tout le reste est entre vos mains. La vrai question à vous poser est : est-ce que j'aime mon gagne-pain?
      Moi j'ai une technique en administration (banal, beaucoup de finissants pour pas tant de job que ça) et une maîtrise en gestion de projets (plus ou moins reconnu dans beaucoup d'entreprises) mais gagne finalement ma vie comme gestionnaire en informatique (ah! l'informatique). Salaire : dans les 6 chiffres mais je vous garanti que mes études n'ont rien à voir avec ça. J'ai eu 3 promotions depuis le début de ma carrière... c'est certainement pas à cause de mes études au début des années 1990!
      Je pourrais largement baisser de salaire aussi... j'ADORE mon métier! C'est ça le secret.

    • Il n'y a aucune justification au travail au noir. Tout le monde y perd. Le consommateur ne reçoit pas de facture ni de garantie, et en plus, l'impôt que l'ouvrier ne paie pas, il le paie, lui et amplement, pour les autres. Des politiciens,des grandes firmes d'ingénierie et de construction sont corrompus, donc c'est correct pour le reste de la population de se venger en évitant le plus possible les taxes et l'impôt? Belle mentalité, et cela fait entrer encore plus de gens dans la marmite des sans-scrupules. Quand je suis à la recherche d'un service et qu'on me répond que ce sera tant de $$, comptant et pas de facture, je passe à un autre appel.

    • Merci de vos commentaires. Cela dit, est-il possible de débattre sans s'insulter, sous le couvert de l'anonymat en plus. Je m'adresse à julien673, notamment. Par ailleurs, ce qu'illustre mon article, ce sont les frais que doit ajouter un entrepreneur à sa facture, en plus du salaire d'un électricien. Pour arriver, le taux horaire qu'il doit facturer au client est de 81,56$. Avec un profit de 10%, le taux monte à environ 90$. Cela dit, l'employé électricien a aussi des frais à payer sur sa propre facture, qui réduisent son salaire net.

    • @lmisslucie.... dsl mais cette phrase ma bien fait rire
      pour commencer à travailler à 25 ans au lieu de 18 et avoir ainsi près de 500 000$ de moins dans ses poches ..............
      500 000$ de moins dans ses poches.......????????????? Un apprenti electricien ca 8000h d apprentissages. Environ 1800h credite de l ecole.
      1e 15 000 a 20 000
      2e 20 000 a 30 000
      3e 30 000 a 45 000
      4e il te reste env 200h...

      Tout ca c est 4 a 6 ans de travail avant d etre electricien plus 2 ans d etudes......
      Retourne a l ecole et ca presse !! L elite social c est beau.... imagine un cerf imbecile et apres tu te sentiras mieux dans ton meandre intellectuel !!!!

    • @nash81
      Les etudes n egale pas l intelligence, seulement la volonte de l etudiant mais surtout de son entourage... et de l aide financiere !! En parlent d etude, 34$/h c est plus proche de 60 000 par annees avec 40h semaine (tres rare en constrution )... et non 100 000.
      C'est assez comique de lire des pseudo intellectuels ( universitaires ) qui sont scandalisés d etre sous payer par rapport au imbecile de la construction. C est beau ....
      Est ce qu il manque d ingenieur_qui_ne_prennent_pas_leur_responsabilite_sur_les_plans_et_devis au qc ?? !
      @lmisslucie Je te ferais remarquer que tu etais dans le meme cour qu eux .... .... ;):)

    • c'est sur qu'ils ont toujours le travail au noir et qu'ils le pratique tous.
      les mécaniciens aussi et les informatitiens se gênent pas trop trop, pis les motel et les restaurants, les paysagistes pis tout le monde finalement.
      pour chaque travailleur au noir y as toujours un payeur fraudeur qui vient avec.
      pis laisser faire les vierges offencer j'ai vu toute les couches de la société se comporter comme ca.

    • 34$/hre pour un DEP, wow! Je connais beaucoup de professionnels qui ont moins que ça. Pour avoir suivi un cours d'électricité de base avec de futurs électriciens, je ne suis pas du tout impressionnée par leurs compétences intellectuelles. La majorité avait encore des difficultés après 3 mois avec la loi d'Ohm. Le prof devait leur donner leur diplôme pour rencontrer les quotas, le taux de diplômation, attendu de son directeur.
      Franchement, ça ne vaut pas la peine de faire un bac, se casser la tête, s'endetter pour commencer à travailler à 25 ans au lieu de 18 et avoir ainsi près de 500 000$ de moins dans ses poches. Tout ça pour un salaire à peine supérieur et pour se faire traiter d'enfants gâtés ou de privilégiés de la société, avec surtemps bénévole en plus.
      Les syndicats de la construction, leur gros bras et leurs revendications n'ont pas ma sympathie. J'ai même l'impression qu'on rit de moi.

    • @Julien 673,
      C'est juste mon opinion, mais je me suis tapé 4x années de bac en génie et des dettes d'études, je parle 3x langues ... et je suis à 32$/heure. Je comprends mal que des gens qui n'ont à peu près pas d'études post-secondaires puissent gagner autant d'argent ... et se plaindre pour en avoir plus. Je vois ça comme une distorsion émanant de décennies de syndicalisme actif. Good for them, mais je ne suis pas sympathique à la cause.

    • @nash81
      Oui champion, tu es vraiment bon en math. Apprend moi :)

    • 34$/heure pour un électricien ... les gars vous êtes déjà trop payés. Ça devrait pas dépasser les 25$/h. Si vous vouliez faire 100 000$ par année, fallait faire médecine, pas un DEP.
      Aucune sympathie pour votre cause.

    • Ça doit être la faute du Canada.....

    • Un travailleur de la construction s'est fais avoir 2 fois lors de la crise des fameux pcaa en 2008 tout d'abord dans son fond de pension géré par la caisse de dépôt ensuite par la régie des rentes une perte de 40 milliards qui elle aussi géré par la caisse et qui étais a la tête de la caisse dans ce temps-la? Et oui Henri-paul Rousseau qui est sur le même \'pay roll\' que vous m. Vaille....

    • Les employeurs de la construction se plaignent ... de leur propre turpitude: par exemple, s'ils voulaient jouer la «game» honnêtement, ils n'auraient pas à être suivis comme des enfants gâtés pourris-voir Commission Charbonneau. S'ils mettaient en place des règles de travail sécuritaire, ils n'engendraient pas des coûts de CSST parmi les plus élevés donc payer des primes parmi les plus élevées. S'ils étaient tous honnêtes et cessaient de se voler qui des matériaux, qui des équipements, qui des «jobs», ils réduiraient leurs frais généraux d'autant. S'ils mettaient fin au travail au noir...

    • @lemairedemascouche
      Vous payez tout les deux! Pour chaque dollar de RRQ de prélevé sur votre paie, votre employeur doit également verser le même montant. Idem pour la majorité des prélèvements. Si vous payez 100$ de RRQ par paye, votre employeur paie aussi 100$ et la RRQ empoche les 200$.
      C'est une des raisons qui fait que ca coute cher créér des emplois au Québec.

    • Que les ouvriers de la construction ait une augmentation de 1% de plus que l'inflation c'est pour certains un pas vers la catastrophe économique (ils est impossible que des employés mérite une tel bonus). Mais lorsque le président d'une banque voit ses revenus augmenter de 4 millions par année alors c'est parfait car c'est un homme d'affaires et sans lui la terre arrêtera de tourner.

    • Une petite précision SVP: Êtes-vous en train de dire que les déductions de RRQ, RQAP, AE et FSS sont au frais de l'entrepreneur et non de l'électricien payé 34.75$/h? Il me semble que ça se peut pas, pour le commun des mortels ces frais sont déduits du salaire brut et non au frais de l'employeur.

    • Vive le travail au noir ! Sérieusement, on vit dans un monde tellement hypocrite ! Les gars de la construction font pitié tellement ils se font siphonner de toutes parts, mais est-ce vraiment différent pour les entrepreneurs moyens (et là je ne parle pas des privilégiés qui font partie des cliques proches des municipalités et autres structures gouvernementales) et le monde qui gagne 12$/heure ??? Eux aussi paient la note de plus en plus salée des innombrables structures administratives que ne cessent de créer les gouvernement depuis 40 ans ! Mais contrairement au petit travailleur anonyme, les gars de la construction se promènent tous en gros camions énergivores et au moins 25% d'entre eux ont des motos et toutes sortes de gadgets inutiles que peu de Québécois peuvent se payer... En conclusion, que ce soit les gars de la construction, les professeurs, les infirmières, etc., on se fait tous entuber comme de vulgaires oies chinoises, mais les gars de la construction peuvent arrondir leur fin de mois allègrement grâce au travail au noir qui devient non seulement une échappatoire d'impôts, mais aussi une thérapie qui donne l'impression qu'on se fait justice dans une société qui a perdu le contrôle des structures qu'elle a créées...

    • ... et les employés de la CCQ, ils ne sont pas nos collègues.

    • Il ne faut pas comparer les employés de la CCQ et les travailleurs de la construction. C'est deux mondes complètement différents. Travailler pour le gouvernenement et ''pousser des crayons'' dans le comfort, c'est pas comme travailler pour un petit entrepreneur qui te crie toujours après: ''plus vite, plus vite!'', parce que l'apprenti lui coûte plus de 1400$ par semaine à 2300$ pour un compagnon.

    • @ Labine, bon point. Les taxes corporatives, taxes sur l'essence, taxes "vertes" et certaines autres taxes se répercutent directement dans les prix à la consommation; ces taxes sont donc prises en compte dans le calcul du taux d'inflation. Mais plusieurs autres ponctions gouvernementales ne le sont pas, comme par exemple la nouvelle ronde d'augmentation de l'impôt sur le revenu de Pauline Marois, ou encore la taxe "santé" de Jean Charest. Et remarquez que ce n'est pas grave lequel des deux vieux partis est au pouvoir, ils tendent tous deux vers le même but.

    • On ne sait pas qui va gagner, mais les perdants seront, sans surprise, les contribuables.

    • taux horaire par électricien à 81,56$.............
      Serieusemenr ???? Les entrepreneur demande plus 95$ a 120$....
      L'indice des prix à la consommation de Statistique Canada, qui mesure l'inflation, augmentera de 1,3% cette année. Ce chiffre est tiré d'un sondage réalisé par la firme Consensus Forecast auprès des 14 prévisionnistes les plus fiables au Canada...........
      Franchement vs etes nul en journalisme ou tout simplement vs avez un opinion que vs voulez faire passer. Le taux d inflation d une annee en crise economique ne represente pas l inflation de 5 ans, de 10 ans... c est completement absurde !!!!!!!!!!!
      Sorter donc le taux d inflation sur les 30 dernieres annees. Le taux d imposition actuel et il y a 30 ans. Et ensuite comparer le pouvoir d achat...
      J en revien pas, et ca se dit journaliste.

    • Mais... est-ce que le calcul de l'inflation tiens compte des augmentations de taxe? Les taxes foncieres, les taxes "special" d'environement, de transport en commun, de consommation? Est-ce que ca tiens compte aussi des augmentations d'impots, des frais de services qui augmentent partout, des frais de banques etc etc etc...
      En fait, est-ce que l'inflation tiens compte de toute cette multitude de gens qui viennent se servir allegrement dans nos poches aussi?

    • .
      En bout de ligne, si les travailleurs de la construction gagnent en moyenne entre 50 000 et 55 000$/an, ces différents organismes recueillent environ 30 000$ par année (beaucoup beaucoup de $$) ... à ceci s'ajoute les impôts qui vont directement dans les coffres du gouvernement qui chapeaute plusieurs de ces organismes.
      Il peut bien y avoir autant de vautours qui tentent de se graisser la patte dans et en périphérie de ces organismes ... et le travail au noir devient presque inévitable !

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:


Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer