Jacques Villeneuve et le Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jacques Villeneuve a raison de déménager: le Québec n'est vraiment plus un bon endroit où vivre. L'ex-coureur automobile a fait une autre sortie éclairante au Journal de Montréal, publiée samedi, expliquant pourquoi il quitte le Québec pour un paradis fiscal.

L'argent n'a rien à voir, rassurez-vous. D'abord, il y a les manifestations. Eh bien oui, les manifs, vous savez, ces dizaines de milliers d'étudiants et autres timbrés qui descendent dans les rues pour s'opposer. Vraiment, les manifs, c'est n'importe quoi, alors fini le Québec.

Ensuite, il y a les «habitudes des assistés». Au Québec, les assistés ont de ces habitudes, c'est connu. Et en prime, au Québec, il fait froid six mois par année. Pas une semaine, six mois. Alors rendu à un certain âge, comme lui, le froid, vous savez...

«Je ne me sentais plus chez nous au Québec, a-t-il déclaré. Je n'apprécie pas son évolution, ça me fait penser à la France. [...] Tout ce qui est mauvais en France est transféré au Québec. Les problèmes sociaux, la colère des étudiants, les habitudes des assistés... Il y a des conflits dans tous les sens.»

Jacques Villeneuve a donc choisi la Principauté d'Andorre, un très petit pays montagneux situé entre la France et l'Espagne, dans les Pyrénées. Le fait qu'Andorre ne prélève que très peu d'impôts n'a rien à voir avec sa décision, a expliqué le millionnaire au Journal. Là-bas, dit-il, «il n'y a pas de criminalité. Pour les enfants, c'est primordial».

Et surtout, aurait-il pu ajouter, il n'y a pas de manifestations et très peu «d'assistés». De fait, en 2010, on comptait 378 prestataires de l'aide sociale sur quelque 78 000 habitants. De toute façon, mendier est illégal à Andorre.

L'ex-champion coureur automobile butine à droite et à gauche depuis qu'on l'a foutu à la porte de la Formule 1. Avant de se faire évincer, il avait toutefois touché des dizaines de millions de dollars. Depuis, il a tenté d'obtenir un volant en stock-car, mais il a échoué. «J'ai réalisé qu'au Québec et au Canada, personne ne veut réellement investir dans le sport automobile», a déclaré Jacques Villeneuve, dont la carrière de chanteur de charme a également fait patate.

L'homme qui a aussi vécu à Monaco et en Suisse, deux autres législations fiscales particulières, en veut également à la loi 101. «On doit faire trop d'efforts pour s'autoprotéger. Prenons la langue, notamment. Ce n'est pas aux lois à nous obliger de parler français, c'est aux parents de le parler à la maison. Je n'avais pas envie que mes enfants grandissent dans cette ambiance morose qui caractérise le Québec.»

Villeneuve a raison. Le climat est beaucoup moins morose en Europe, surtout entre l'Espagne et la France.

Vers le déficit zéro

Le gouvernement du Québec est en voie d'atteindre ses objectifs financiers pour l'année financière 2012-2013. L'exercice est terminé depuis le 31 mars, mais il faut un certain temps avant de compiler les chiffres officiels et les publier.

Le 17 mai, les données pour le mois de février ont été rendues publiques. Le rapport mensuel des opérations financières compile également les données des 11 premiers mois de l'année. Or, après 11 mois, le Québec affichait un déficit de 955 millions de dollars, alors que l'objectif de l'année est de 1,5 milliard. Autrement dit, pour échouer, le déficit du mois de mars devrait dépasser 545 millions, alors que le déficit mensuel moyen des 11 premiers mois a été de 87 millions.

La partie n'est pas encore gagnée, cependant. L'an dernier, le déficit du mois de mars avait été de 1,4 milliard. Il s'agissait toutefois d'un déficit mensuel exceptionnel. Pour 2012-2013, le gouvernement peut compter sur une compensation financière de 733 millions d'Ottawa pour l'harmonisation de la TPS et de la TVQ. De cette somme, 244 millions sont comptabilisés en mars. De plus, Québec a puisé 150 millions dans sa réserve de 200 millions pour atteindre son objectif.

Pour l'année 2013-2014 qui a commencé le 1er avril, le gouvernement veut un déficit zéro. Pour ce faire, il a dû imposer des compressions douloureuses aux commissions scolaires, aux prestataires de l'aide sociale et au secteur de la santé, entre autres. Certains se demandent s'il n'aurait pas été préférable de reporter d'un un an l'objectif d'équilibrer les comptes.

Les dépenses de programmes (santé, éducation, etc.) ont grimpé de 2,1% au cours des 11 premiers mois de l'exercice 2012-2013, alors que l'objectif annuel était de 1,9%. Pour 2013-2014, la hausse espérée des dépenses de programmes est toujours de 1,9%.

En 2013-2014, le Québec peut compter sur l'autre tranche de la compensation financière TPS-TVQ d'Ottawa, cette fois de 1,47 milliard. Cette somme est l'équivalent du déficit de 2012-2013.

Partager

publicité

Commentaires (54)
    • A J.Jarry,
      C'est vous qui avez le commentaire le plus logique et qui donne le coup de grâce à M.Villeneuve.Il n'a pas la fibre québeçoise le peiti gars de Monaco.

    • Il semblerait que le Québec n'est pas aussi répulsif pour Villeneuve, car pour 60 000$ il ira se montrer au grand prix de Trois-Rivières, celui même qui l'a fait connaître, et celui même qu'il voulait fermer l'année dernière par frustration parce qu'il s'était fait écarté de la course de Montréal. Vous parlez d'une suite dans les idées... Ce n'est rien d'autre qu'un frustré qui laisse l'émotion et les préjugés prendre le dessus sur la réalité.

    • M. Vailles, vous avez manqué le bâteau cette fois-ci ! Jacques Villeneuve a eu le courage de ses opinions, tranchées mais franches. Comme lorsqu'on parle à un ami, dans le blanc des yeux. Un peu à la manière de ce qu'on apprécie d'un Guy Lafleur. Ça ne fait pas toujours l'unanimité mais ses propos ont le mérite d'être clairs et sentis. Jacques Villeneuve n'est pas le seul québécois à en avoir eu marre des carrés rouges... Il n'est pas le seul non plus à penser que le Québec devrait s'ouvrir sur le monde et non pas se replier sur lui-même... Il souhaite ce qu'il y a de mieux pour ses enfants... Je vois pas un gros problème là dedans...

    • 1 au commentaire de Numero6.
      Villeneuve a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Ceci dit, donnons 5-10 ans à la province pour se remettre ''sur la track''. Ain't over 'til it's over!

    • Je deplore les commentaires de Jacques Villeneuve mais peux comprendre son geste. J'ai quitte le Quebec il ya 21 ans et aimerais bien y retourner un jour car ma "patrie" me manque. Cependant, je vois avouer que socialement et fiscalement, j'ai de la difficulte a justifier. Le geste des etudiants l'an passe, la politicaillerie 'paroissisale', le manque de vision internationale, le constant debat sur la langue, etc etc me decouragent..

    • Évidemment, nous les milliers à avoir payé des billets des centaines de dollars pour venir l'encourager pendant toutes ces années il ne nous voit pas. Il ne voit que les assistés. Bref quand il avait besoin de nous, nous étions là. Mais aujourd'hui il n'a plus besoin de nous et il n'a plus rien à nous vendre et il nous quitte.
      Finalement Jacques, tu es un chauffeur. Tu manques de classe et d'éducation. Bien des chauffeurs de bus, de taxi et de train ont beaucoup plus de classe.

    • Sérieusement. À quand le 2ème album ?

    • La teneur de certains commentaires me laisse pantoise. Pourquoi peut-on critiquer les politiques d'un gouvernement, d'un parti, mais pas leurs résultats concrets? Dès qu'on énonce les travers du Québec, en quoi la société nous déçoit, on devient anti-Québec. Est-ce qu'il y a moyen de critiquer, de déplorer ce que le Québec est devenu sans se faire taxer de toutes sortes d'épithètes ou d'être la cible d'attaques personnelles? On ne se gêne pas pour parler de l'état désastreux de nos routes, de la médiocrité ambiante de la télé ou la radio, de l'incompétence de nos politiciens, de l'inaccessibilité des soins de santé, de l'impôt trop élevé, et j'en oublie, mais dès qu'on dit qu'à cause de tout ça, et bien d'autres facteurs, on aimerait être ailleurs, c'est la volée!

    • @jean-jeandao
      "Ce que je trouve dommage, c'est de voir des gens ( Je ne parle plus de Villeneuve, ici) qui ont bénéficié des services que nous nous donnons et ensuite, quand vient leur tour de payer des taxes pour assurer les mêmes services aux générations suivantes, alors là, c'est l'injustice."
      Il n'y aura aucun service aux generations suivantes, une generation est passee et a tout pris.

    • Puisque Villeneuve dénigre le Québec allègrement, je ne vois vraiment pas pourquoi les gens s'insurge contre quelques critiques négatives envers Villeneuve! On a le droit de cracher sur le Québec, mais nous n'avons pas le droit de dénoncer le dénonciateur??? Je suis en désaccord avec lui et je trouve très péjoratif comme discours, puis-je faire de même? Oui, nous sommes encore dans un pays libre, non?
      Si Villeneuve est pas bon en stock-car, c'est la faute du Québec?? Cette seule phrase démontre tout l'orgueil déplacé de Villeneuve. En quoi les mesures qu'il invoque nuirait en quoi que ce soit à sa qualité de vie dans son manoir? Seulement la fiscalité l'affecterait, mais il préfère cracher sur la société en générale, puisque c'est de bon ton, on le vois bien içi, de dépeindre le Québec comme un pays du tiers-monde...
      De toute façon, ça fait longtemps que Villeneuve n'est plus québécois. C'est aussi très ridicule de vouloir comparer le Québec et un petit patelin comme Andorre.

    • M. Vailles.
      Votre fiel à l'endroit de l'ancien champion de F1 M. Jacques Villeneuve (job ultra dangereuse qui rapporte des dizaines de millions...) ne me fera plus dorénavant vous lire du même ?il!
      Jacques Villeneuve a des aspirations plus nobles que les vôtres
      Vraiment déçu de votre manque d'envergure.

    • Jean-Jean Dao a raison. menacer de partir du Québec, ça ne veut pas dire grand-chose. Mais partir vraiment, ça c'est autre chose. Et beaucoup le font. C'est pourquoi le Québec est si ''pauvre en riche'' et va continuer de l'être.
      Et c'est la classe moyenne qui en paie le prix. Quand un contribuable riche part, ça prend quelques contribuables à revenu moyen pour prendre en charge les impôts qu'il ne paiera plus. Le grand défaut de la classe moyenne, c'est qu'elle est moins mobile que les ingénieurs, les médecins et les informaticiens. Et elle n,est pas trop revendicatrice. Alors pourquoi se gêner d'en abuser ?

    • Bof, Jacques il a toujours été plus Suisse que Québécois...

    • Jacques Villeneuve n'est pas le plus sympathique des individus et son sens de la diplomatie est désastreux. Mais sur le fond, il a en grande partie raison.
      Avec un gouvernement qui veut gérer à peu près toutes les dimensions de nos vies (il y a un ministre qui songe à demander aux policiers de chercher à vérifier si les parents fument dans leur auto. À quand les contrôles dans les maisons aussi?), le Québec est une société qui n'évolue plus.
      Avec un taux de taxation global qui dépasse le 50 % (60 % dans mon cas- heureusement, on m'estime assez intelligent pour gérer moi-même l'autre 40 %), le Québec ressemble de plus en plus à un vaste centre d'accueil pour personnes semi-autonomes.
      Jacques Villeneuve a les moyens d'aller voir ailleurs. Qui peut l'en blâmer ?

    • L?OCDE remarque également que sur le plan de l?équilibre travail-vie, « le Québec semble disposer de la série la plus complète de mesures favorables à la famille, notamment des mesures de soutien à la garde d?enfants pendant et en dehors [sic] des heures scolaires, des aides pour les parents qui travaillent et un congé de paternité ». (Le Devoir 29 mai 2013)

    • Pour certains «commentateux», ça semble facile de dire: «moi aussi si je pouvais partir...». Cessez de chialer, prenez-vous en mains et partez! On est taxés? Et puis? Lisez-vous les nouvelles internationales? Pas les grands titres, là,là! Les articles! Vous trouvez que c'est différents ailleurs? Moi, Villeneuve, je m'en fout (on devrait pas dire ça, c'est pas poli. Je me le fous où d'ailleurs?) Je me reprends. Moi, Villeneuve, il peut faire ce qu'il veut, il n'est québécois que quand ça fait son affaire! On n'a pas besoin de lui, nous non plus. Ce que je trouve dommage, c'est de voir des gens ( Je ne parle plus de Villeneuve, ici) qui ont bénéficié des services que nous nous donnons et ensuite, quand vient leur tour de payer des taxes pour assurer les mêmes services aux générations suivantes, alors là, c'est l'injustice. Les assistés... C'est quoi un assisté? C'est quelqu'un qui va se faire soigner gratuitement? C'est quelqu'un qui fait affaire avec la caisse de dépôt? C'est quelqu'un qui a 1 mois de vacances par années? Je sais pas c'est quoi un assisté, madame... Au Québec, nous sommes des citoyens de la terre qui à l'ère du numérique est de plus en plus petites. Rappelez-vous-en avant d'y aller de préjugés sur un pays et ses gens. La corruption n'est pas l'Apanage d'un peuple, il y en a partout. Ça fait moins de bruit dans les pays qui ont des programmes sociaux dignes du moyen-âge puisque les richards et les «chiâleux» n'ont pas à répartir la richesse qu'ils ont acquise... Comment?

    • Bonjour
      Qui reviens au Québec et pourquoi ? Pour le bien être ......de la carte soleil
      Qui paye la facture ? Ceux qui restent au Québec
      Combien de " snowbird" ( tous des petits villeneuve ?)
      québécois dépensent plus d argent au États Unis, qu au Québec par année ?!
      Et reviennent au Québec pour ce faire soigner ?( personnes veux revenir payer plus de taxes)
      Combien de québécois travaillent très fort pour payer moins d impôt ?
      " je me souviens "
      Pourquoi au Québec nous sommes les plus taxés ?
      - garderie à $7.00
      - congé parental ( tout le Québec payent pour élevèrent éduquer , les enfants d aujourd'hui )
      - fonds de pension paye par la grande majorité de contribuables sans fond de pension !
      Même pire ,ces contribuables n ont pas les moyens de se payer eux même un fonds de pension
      Mais le Québec force ces pauvres contribuables à payer un fond de pension aux fonctionnaires du Québec
      faut arrêter de jouer à l'autruche ,faut voir le problème
      On reste les PLUS TAXÉS
      Faut voir à changer tout ça

    • Monsieur Vailles, je ne vous croyais pas aussi mesquin et je me sens un tout petit peu interpelé (bien qu'à peine et que tout compte fait, je m'en fous), puisque les familles de mes parents ont quitté pour l'Ontario au début des années 1930. Parce que le Québec était en quelque sorte une société sous-développée, sous le joug des curés et de leurs patrons les évêques, incapable de produire suffisamment de richesse pour assurer le bien-être de ses citoyens.
      Ces gens-là, comme d'autres auparavant qui ont notamment quitté pour la Nouvelle-Angleterre, ont pris des décisions d'hommes et de femmes libres qui désiraient seulement le meilleur pour leurs familles.
      Le compte en banque a probablement moins à faire dans ce genre de décision qu'une froide lecture des perspectives d'avenir.
      Andorre ne semble pas être un mauvais endroit où vivre lorsqu'on est bourré de fric... Montréal, pas sûr. Laissons donc monsieur Villeneuve faire sa vie comme il l'entend.
      Il n'est pas le seul à croire que le climat social et politique au Québec est très agaçant. J'ai personnellement considéré à plusieurs reprises au fil des ans un retour au "pays des ancêtres", cette magnifique région d'Amérique où mon premier ancêtre est arrivé à Château-Richer en 1648, quarante ans après Champlain.
      Mais j'ai chaque fois décidé, parfois à contre-coeur, que resterais chez moi, en Ontario.
      Trop à donner, trop peu à recevoir.
      Monsieur Vailles, laissez donc les gens faire leurs choix de vie sans les vilipender, peut-être aussi en vous demandant si, parfois, leurs décisions ne seraient pas un peu légitimes.
      Vous demande-t-on où vous vivez, dans quelle ville, quel quartier, et pour quelle raison?
      Ceci dit, je vous lis toujours avec grand intérêt.

    • Je respecte beaucoup vos opinions, qui souvent sont au-dessus de la mêlée.
      Mais ici, je lis un article tout à fait biaisé, émotif, qui attaque une personne - parler de son échec en chanson, francement ! - au lieu de débattre de la vraie question : Est-ce attrayant pour un millionnaire, qui est mobile, qui a le choix des lieux de résidence, et qui souhaite la meilleur éducation pour ses enfants, de s'installer au Québec ?
      = Fiscalement, socialement, pour les soins de santé et pour l'éducation de ses enfants.
      Je n'ai pas la réponse, et j'aimerais bien vous lire sur ce sujet avec la rigueur habituelle.

    • Il serait plus jute de parler de mentalité de BS: ce qui fait vraiment le Québec moderne.Tout est gratuit, tout est dû à tout le monde et personne ne paye. Enfin, à part les 40 quelques % de la population qui contribuent économiquement au Québec. Assez riche (ça n'arrivera jamais), je crois bien que je partirais aussi ... en me gardant un petit pied à terre chez moi.

    • @gasston
      J'espère que vous nous écrivez du Luxembourg ...
      hahahaha

    • Bébé gâté .
      Ça n'a jamais vraiment saigné du nez...

    • Le ton employé dans votre article ne change rien à la réalité.
      De nombreux québécois n'aiment pas ce qui se passe au Québec et parlent avec leurs pieds. Ils partent, avec leurs comptes de banque et leur motivation à faire du Québec un pays prospère. Les "bénéficiaires" de nos nombreux programmes, eux, ne partent pas.
      PS Est-ce que cet article de la section affaires de La Presse vise à nous informer sur le monde des affaires ou à émettre une opinion politique ? Poser la question c'est y répondre...

    • Rien de neuf de la part de Jacques Villeneuve. Il est anti-Québec mais il a toujours été anti-tout; la Fi, Ecclestone, ses coéquipiers Zonta, Button, Massa, Heidfeld, son agent Craig Pollock, son patron David Richards....Il a du être congédié entre autres de BAR-Honda, de Renault, de Sauber-BMW. Il a été un champion comme bien d'autres mais hors du cokpit il a toujours été et est encore frustré, narcissique et médiocre. Il n'a jamais su marcher dans les traces de son père. La mort de Gilles a été une tragédie; je ne suis pas certain qu'il aurait toujours été fier de fiston.

    • C'est une chose de constater que tout ne tourne pas rond au Québec comme ailleurs d'ailleurs. Mais des fois c'est dans la tête que ça tourne pas rond et quand ça arrive c'est bien de vouloir faire le vide et d'aller à quelque part où tout le monde semble heureux, riche et beau.Il y a des gens riches ici comme ailleurs d'ailleurs. Riches de l'intérieur aussi....je souhaite à Mon Sieur de trouver son bonheur quelque part ailleurs...Tout le monde peut partir ou revenir mais il ne faut salir ce qui nous a fait grandir!

    • La fuite est toujours plus facile....

    • Tout ceux qui tentent de répondre à Jacques Villeneuve en le dénigrant, incluant le chroniqueur, prouvent hors de tout doute qu'il a totalement raison.
      La société québécoise se complet dans l'auto-satisfaction, au lieu de se remettre en question, de se réinventer. C'est justement ce que Villeneuve dit quand il parle de morosité.
      On nous berce depuis des décennies avec la Révolution Tranquille et le "modèle québécois", qui sont devenu une nouvelle religion.
      Jacques Villeneuve a quitté le Québec pour la même raison que les personnes les plus dynamiques fuient la politique. Parce que toute proposition de changement est accueillie avec cynisme et négativisme.
      En passant M. Vailles c'est en Nascar et non en stock-car que Villeneuve a terminé sa carrière... faut savoir de quoi on parle.
      D'ailleurs n'en déplaise à ses détracteurs, Jacques Villeneuve reste un des plus grand champion de l'histoire du Sport automobile puisqu'il est un des rares à avoir gagné à la fois le Championnat de F1 et les 500 miles d'Indianapolis.
      C'est beaucoup plus que ce que vont réaliser 99% des québécois dans leur vie.

    • Il a pas tort, pourtant. Le Québec est sur les mêmes rails que la France, et se dirige vers un grouffre économique et social.

    • @ gasston - Je comprends ce que vous dîtes. Néanmoins, je passe moins de temps à lire la Presse économique (et je suis abonné) que le Report on Business ou les magasines d'affaires canadiens et Étrangers. Donc en partant, question de sous, la couverture de la Presse est plus courte. Alors je souhaiterais que le très compétent Francis Vailles couvre d'autres sujet que le l'affaire Villeneuve. Mais c'est juste un souhait que j'exprimais.

    • Quelle mesquinerie... On est québécois quand on vit au Québec. Pas envie de vivre ici, c'est votre affaire. Certainement pas l'affaire de tout le monde.

    • Partir c'est mourir un peu! Snif,snif! Je ne vais pas m'ennuyer...je ne pensais pas à ce ¨Has Been¨.Depardieu Russie) Mick Jaeger et Steffi Graf (Norvège)Financiers russes de haut VOL (Chypre) Google et Ford (Delaware U"S") Milt Romney (Iles Cayman)U2 (Hollande) puis Dubai,Luxembourg,Jersey, Belize etc. Source: Bloomberg Business 27 janvier,2013 pages 66-67.¨There are now 70 plus ¨business-friendly jurisdictions (...) now sheltering $21 trillions to $32 trillions(...). Tout le monde sait qu'ils et elles ne doivent rien au Québec: éducation,santé et public admiratif. Non comme Jacques le dit...il n'y a rien de positif au CULbec. Vivement je me mets au catalan. Jacques Côté.

    • @ M. Vailles, faut-il toujours se comparer aux pires? Vous devez aussi savoir que la Californie paie très cher sa fiscalité punitive... qui d'ailleurs n'est pas du tout comparable à celle du Québec, car ici vous êtes "riche" à partir de $100,000 comparativement à un Million en Californie. Un peu de rigueur SVP.
      @ ppp4960, il s'agit au contraire d'une nouvelle économique importante, car il est très malsain de vivre dans une société que veulent fuir les riches, et malheureusement la plupart d'entre eux font ça discrètement, alors Villeneuve nous fait un cadeau en ayant le courage s'offrir en pâture à nos grands médias.

    • En fait, qui pleurera son départ?
      S'il dit " ne plus se sentir chez lui au Québec ", ne pas vouloir y élever ses enfants, que le Québec change et se détériore, il oublie qu'en fait, il ne s'y sent pas chez lui car il n'est pas d'ici, voilà pourquoi!
      Faut-il rappeler que s'il est né à St-Jean-sur-Richelieu, ce fut un bien bref passage car il a vécu sa jeunesse en Europe et fréquenté le Collège Alpin Beau Soleil, école privée située en Suisse et fondée en 1910. Wikipedia nous apprend que ce collège serait l'une des plus prestigieuses institutions d'enseignement dans le monde, fréquentée par la royauté, mais aussi l'école la plus chère au monde, avec des frais de base de 120 '000 CHF par an. On n'y enseigne pas la modestie!
      Si Jacques Villeneuve a gagné lui-même une fortune en formule 1, il a surtout bénéficié d'une éducation qui lui a donné accès à un réseau d'influence internationale en sport automobile, entre autres. Ce sont surtout tous ces privilèges qui l'ont mené au championnat du monde. Une fois accédé au podium, il n'en tenait plus qu'à lui et sa chute, aussi vertigineuse que sa montée, a clairement démontré qu'il n'avait l'envergure ni d'un champion, ni d'un " gentleman ". Son insistance à nous imposer sa présence médiatique (CD, multiples tentatives annoncées de retour en course automobile, télé-réalités sur sa résidence, etc.) et ses sorties sur les étudiants québécois « fainéants » confirment à quel point il est imbu de lui-même et n?a aucun jugement ni sens critique.
      Jacques Villeneuve n?est pas un modèle pour nos jeunes? et personne ne pleurera son départ du Québec.
      N?en parlons plus, il risque de revenir!
      Jocelyne Jarry.
      Île des S?urs

    • Ti Jacques se cherche un ville neuve ?

    • Deux lecteurs me font remarquer qu'Andorre a une "loi 101" pour le Catalan, langue menacée:
      « La langue officielle est, selon l'article 2 de la constitution de 1993, le catalan. Le Conseil général a adopté le 16 décembre 1999 une loi réglementant l'usage de la langue officielle25, qui se donne pour objectif de préserver l'identité linguistique d'Andorre. Constatant que la proximité du français et du castillan (espagnol), la place de l'enseignement dans ces deux langues en Andorre, l'importance de l'immigration et du tourisme pouvaient représenter une menace pour la vitalité du catalan, les autorités andorranes, avant cette loi au cours du XXe siècle et depuis 1999, ont multiplié les réglementations visant à protéger la place du catalan dans tous les aspects de la vie sociale »

    • Il a pris la bonne décision et je fais de même dès que je le peux!
      Taxes à l'infinie, pourboires à des isignifiants, trous, nids-de-poules, mafia, corruption à tous les niveaux, nivelage vers le bas, bouffe super-surévaluée, nombrilisme québécois,..c'est peut-être pas si mieux ailleurs mais çà peut pas être pire!

    • Dans une récente chronique de Philippe Cantin sur le pleurnichage d'un joueur de golf millionnaire (Mickelson): "Selon une étude de deux universitaires américains affiliés au Collège Lynchburg, le taux marginal d'imposition des millionnaires californiens sera de 51,9% en 2013, une fois calculées les déductions de base."
      En Californie, pour les millionnaires, les impôts sont donc plus élevées qu'au Québec (taux de 50%).

    • Ce que je trouve le plus décourageant là dedans c'est le je m'enfoutisme des concitoyens genre « qu'il parte, c'est juste un bon débarras » ... au lieu de se demander ce qu'il faut améliorer pour que les gens fortuné, habituellement des gens d'affaire, aient le goût de rester ici.
      BTW pensez-vous que des gens comme, par exemple, Kent Nagano ou Charles Dutoit avant lui ou encore Céline Dion et René Angélil, paient des impôts ici ... pensez-vous que ces gens vivent plus que la moitié de l'année au Québec ? ... moi, si je devais parier, je parierais que Céline et René paient leurs impôts aux USA comme certainement Kent Nagano ... Charles payait en Suisse. La différence avec Jacques Villeneuve, c'est que lui le dit.

    • Francis, vous êtes requis à la couverture journalistique économique. L'affaire Villeneuve est plus une nouvelle politique ou sociale.

    • Jacques Villeneuve a encore des revenus?? D'ou viennent-ils ?
      A-t-il sorti un 2e album?

    • Si on ajoute l'argent, il a toutes les raisons de vouloir partir
      la classe moyenne se fait prendre la moitié de ses revenus en taxes et impots, en plus de payer plus cher qu'aux USA et qu'en Ontario sur à peu pres tout
      faudrait plutot chercher les raisons de vouloir rester...

    • Pourquoi dénigrer Jacques Villeneuve? Quand il a remporté le championnat de Formule 1, il était le héros du Québec. Pourquoi en faire un zéro parce qu'il ne s'est pas adapté à l'Amérique du Nord? Car je crois que c'est la clef. Il ne s'est pas adapté, c'est tout. Si j'avais le choix, est-ce que je vivrais ici? Bonne question. J'ai longtemps rêvé de Madère, pour me réveiller en constatant que là aussi la "question constitutionnelle" se pose. J'ai adoré Vienne, mais bon, l'allemand me rebute... Tout ça pour dire, laissez Jacques Villeneuve penser ce qu'il pense. (Et moi aussi je crois qu'ici il fait froid 6 mois par année, au moins 6 mois.)

    • Québec : love it, or leave it...

    • Bien d?accord avec J.V? avoir les moyens comme lui je quitterais le québec en courant. Un Québec qui ne fait que protéger le gauchiste et l?environnementaleux?
      Le québec ou la seule solution des politiciens est de hausser les taxes ou impots. Un québec où il le contribuable moyen est traité comme de la m? un québec qui nivèle par le bas? Un québec ou faire de l?argent est vu comme un crime.
      Bref , pu capable de la gauche qui dirige le québec. Un jour la gauche se retrouvera seule et se demandera pourquoi il n?y a plus d?argent? Pourtant l?imprimante a argent marche encore?

    • Il peut bien se plaindre...c'est toute de même ici qu'il est né, a bénéficié de la gratuité scolaire et la dépouille de son père a été transportée ici aux frais du contribuable...
      Facile de cracher dans la soupe quand on sait qu'il a vécu toute sa jeunesse dans des paradis fiscaux.

    • Ses opinions sont peut-être exprimées maladroitement, mais il n'est certainement pas le seul à quitter le Québec et, s'il ne le dit pas, je me permet de le dire. L'une des principales raison de mon départ, c'est le différentiel fiscal. Je n'ai pas les revenus d'un Jacques Villeneuve, mais je paierai 25000$ en moins (impôts et taxes de ventes) en Alberta qu'au Québec. Sans compter les impôts et taxes de ma conjointe et ceux que mes enfants, en santé, équilibrés et intelligents pourront rapporter dans un future pas si lointain. À vouloir être trop gourmand...

    • Je me suis souvent demandé pourquoi les sportifs de haut niveau, particulièrement les agents libres au hockey, n'invoquent jamais publiquement la vraie raison pour laquelle ils ne signent pas à Montréal: les taxes et les impôts. Je parle des vraie vedettes ici, pas des joueurs moyens que le CH parvient à signer de temps en temps en les payant beaucoup trop cher.
      Villeneuve nous donne la raison: quand on s'exprime à "contre courant" au Québec, les médias "progressistes" vous tombent dessus. Qui a besoin de ça? Alors, on reste discret, et on signe à Philadelphie ou ailleurs.

    • Jacques Villeneuve me fait penser à ces enfants d'expatriés qui ont vécu leur enfance dans un pays à l'autre. Ils ne sont chez eux nulle part. Mais au moins ils ont la sagesse de ne pas déféquer publiquement sur le pays de leurs ancêtres.

    • Villeneuve vit dans une bulle.

    • Vous savez, on peut penser ce que l'on veut de Jacques Villeneuve, mais si j'avais ses moyens financiers, je prendrais probablement la même décision que lui. En plus, il a grandi en Europe. Il a tenté de s'imiplanter ici au Québec, d'investire dans le domaine des affaires avec son resto au centre ville, mais faut croire que ca n'a pas fonctionné et il a ré-évalué ses options.
      Je soupconne que la plupart des gens, placés dans les mêmes circonstances, feraient la même chose que lui aussi.
      C'est correct, vivre et laisez vivre. A chacun son chemin et ses choix. Bonne chance à lui.

    • Ses enfants auront en effet un bien meilleur avenir. Etant donné le choix d'écoles et d'universités à Andorre ils auront accès aux meilleurs professeurs. De plus, il n'aura pas à faire la queue aux urgences puisqu'ils n'ont pas d'hopitaux.
      Mais le plus malheureux c'est qu'il ne pourra pas faire comme son père a fait pour lui. Il ne pourra pas transmettre sa passion à ses enfants. Pas de circuit de F1, pas de Nascar à Andorre.
      Ils auront par contre la chance de vivre dans un pays ou l'alcool et le tabac ne sont quasiment pas taxé.
      La langue officielle est magnifique et leur permettra de parcourir le monde: Le catalan.
      Au moins il n'aura plus de reine, juste deux Princes: Un Religieux Espagnol et François Hollande.
      Bon courage M. Villeneuve!!!

    • Pourquoi vous plaignez-vous M. Vailles? Jacques Villeneuve se comporte exactement comme le gouvernement du Québec le désire. La taxation abusive au Québec fait en sorte que les gens à haut revenu sortent d'ici, alors que les bénéficiaires "collent". C'est ça qu'on veut non?

    • Mon commentaire se résume à une question, Jacques Villeneuve a-t'il déjà résidé au Québec ?
      Jean Fiset

    • Ça m'en fait de la peine .je ne savais même pas qu'il était au Québec alors...beby

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.


Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer