Si Patrick Huard se prenait pour Depardieu

Imaginez le scénario: Patrick Huard déménage en Alberta parce qu'il en a soupé des impôts du Québec. Imaginez les réactions. Ce serait fou...

Pauline Marois traiterait Huard d'«assez minable», comme l'a fait le premier ministre français Jean-Marc Ayrault avec Gérard Depardieu. Amir Khadir crierait au scandale. On rappellerait les sautes d'humeur de Huard à propos des vols en avion en classe économique. Et bien des Québécois inciteraient au boycottage des films et des spectacles du populaire chauffeur de taxi Rogatien.

Le geste de Depardieu est odieux, comme le serait celui de Huard. L'acteur français a fait sa fortune grâce à l'argent des cinéphiles français, mais surtout grâce aux subventions de l'État, le cinéma français étant, comme ici, largement subventionné.

L'indignation des Français est donc tout à fait compréhensible. Elle ne change toutefois rien à l'aspect économique de l'affaire: la mesure fiscale proposée par l'État français est totalement irresponsable.

L'an dernier, le gouvernement du président François Hollande a annoncé son intention de faire passer le taux maximum d'imposition d'environ 45% à 75%. Ce taux devait s'appliquer aux revenus des particuliers excédant 1 million d'euros (environ 1,3 million de dollars).

C'est dans ce contexte que Gérard Depardieu a acheté une résidence en Belgique, à la frontière de la France, avec l'intention de se soustraire aux impôts français (le taux maximum en Belgique est de 50%, selon KPMG). L'acteur qui a incarné Cyrano de Bergerac est même invité à s'installer en Russie, où le taux est de 13%. Ce faisant, il pourrait espérer économiser 620 000 euros pour chaque tranche de 1 million d'euros de revenus annuels!

À la fin de décembre, l'impôt de 75% a été invalidé par le Conseil constitutionnel français pour des raisons techniques. Le gouvernement Hollande a toutefois annoncé son intention de conserver l'esprit de cette taxe de 75% et de s'adapter aux normes du Conseil constitutionnel.

Plus encore: il envisage maintenant d'étendre son application sur cinq ans plutôt que deux ans ou, pire, de rendre permanente la mesure exceptionnelle. «Le temps que dure la crise», a-t-il annoncé.

Le geste de Depardieu est peut-être odieux, les citoyens peuvent faire des manifestations, bloquer des rues ou même porter un carré rouge, rien n'y changera. Un État qui impose un tel taux agit de façon totalement irresponsable.

Certes, le principe d'une contribution plus importante des riches est tout à fait louable. Mais la France n'évolue pas en vase clos, elle est entourée de voisins qui ont des politiques fiscales concurrentielles.

Un tel taux de 75%, même s'il devient conforme au Conseil constitutionnel, provoquera nécessairement le départ de fortunés vers des contrées fiscalement plus avantageuses. Au détriment, bien sûr, de l'état qui impose un tel taux et de ses citoyens. Pour un Gérard Depardieu archiconnu, il y a des centaines de gens d'affaires qu'une telle imposition incite à plier bagage... et à emporter leur magot et leur dynamisme.

Au Québec, l'arrivée de Pauline Marois et de son ministre Nicolas Marceau a provoqué des réactions semblables, l'automne dernier. Le gouvernement péquiste a d'abord annoncé son intention de faire passer le taux d'imposition maximum de 48,2% à 55,2%, avant de faire marche arrière. Pire: l'impôt sur le gain en capital devait être augmenté de façon rétroactive, c'est-à-dire pour les transactions précédant l'arrivée du Parti québécois (PQ).

À Montréal, les fiscalistes ont été inondés d'appels. L'un d'eux nous a raconté qu'un de ses clients, un entrepreneur, se préparait à partir pour l'Alberta. Pourquoi? Parce que cet homme d'affaires avait vendu son entreprise au cours des mois précédents, entreprise bâtie à la sueur de son front pendant des années.

L'impôt rétroactif du PQ lui aurait coûté des millions de dollars d'impôts additionnels. En déménageant en Alberta avant le 31 décembre, date de la déclaration de revenus, l'entrepreneur désormais à la retraite aurait pu se soustraire complètement aux impôts québécois. Le Québec aurait non seulement perdu la part d'impôt additionnelle réclamée rétroactivement, mais la totalité de l'impôt provincial sur le gain en capital, qui serait alors devenu payable à l'Alberta.

Bien des riches sont allergiques aux impôts, mais, contrairement à la croyance populaire, la plupart sont disposés à payer leur part, encore faut-il qu'elle soit juste. À 75%, elle ne l'est plus. Et au Québec, il n'y a pas de doute qu'un taux maximum de 55% aurait eu des conséquences néfastes, compte tenu du taux exigé par nos voisins (39% en Alberta, 43% au Nouveau-Brunswick et 48% en Ontario).

La décision du gouvernement péquiste de faire marche arrière, en plafonnant le taux à 50%, a donc été bien avisée. Espérons que le PQ se garde de changer d'idée s'il devient majoritaire. Même si Patrick Huard choisit de rester ici.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Agnès Gruda

    Agnès Gruda

    Gégé en Mordovie

    Il a joué Cyrano, Danton, Raspoutine et Obélix. Ces derniers jours, Gérard Depardieu interprète son propre rôle dans un film de série B qui pourrait... »

publicité

Commentaires (57)
    • @ supercorm, j?ai eu la chance de marier une belle Asiatique, alors j?irai vous retrouver d?ici quelques années. Mon taux d?imposition au Québec va tomber de 50% à? zéro. Tant pis pour les solidaires, et tant mieux pour la société dynamique de Hong Kong. J?ai hâte.

    • Paasetoutgrain
      Tout a fait daccord avec vous. Le probleme c'est qu'avec 2-3 paragraphes il est difficile de ne pas se peindre dans un coin ou l'autre, d'ou l'image de l'arrogance.
      Mon point est que les annees 40-80 a connu une croissance phenomenale du a la banlieurdisation, contrairement a ce qu'EdouardX affirme, ce n'est pas le taux d'imposition elevee qui a pousse les moins nantis a investir. Le Canada a aussi connu une tres belle periode de croissance dans cette banlieurdisation, et on avait pas les impots aussi eleve qu'aujourd'hui.
      Mon autre point est qu'a un certain moment, trop d'impot invite l'evitement. Les gens sont plus mobiles qu'avant, on peut facilement travailler a l'endroit que l'on veut. Les micros etats, mais aussi certains pays, ont un niveau d'impot tres attrayants.
      Mon point est que payer des impots ne me derange pas pour construire une belle societe. Le probleme c'est qu'a un certain point on va trop loin, il y a trop d'impots caches et qui se chevauche, et a un certain point, voire la limite psy de 50%, good bye ... la France en passant recoltera moins d'impots avec un taux plus eleve. Bravo.
      D Corman

    • Selon moi, les commentaires ne devraient jamais être anonymes, ils perdent ainsi toute leur valeur

    • Bonjour à tous. Merci de vos commentaires. Bien heureux qu'il y ait des débats, c'est la meilleure façon de faire avancer les choses. Je demeure toujours surpris, cependant, par l'impolitesse de certains, qui ne se gênent pas pour lancer des insultes sous l'anonymat. Mais bon, je vais m'y faire, constatant tout de même que les propos respectueux sont plus crédibles.
      Un commentaire résume bien mon article, celui de DCSavard:
      «Pourquoi c'est irresponsable? Parce que comme le dit l'article, lorsque vous atteignez un certain niveau d'imposition outrancier en comparaison à vos voisins ou pays équivalents, les gens qui ne sont pas prisonniers de vos contrées quittent pour d'autres contrées où le climat leur est plus favorable et que vous vous retrouvez le bec à l'eau, parce qu'au lieu d'augmenter les revenus de l'Etat diminuent. Et que vous obtenez l'effet inverse de celui que vous recherchez.»
      En somme, quand un gouvernement établit ses taux d'imposition, il doit agir de façon responsable pour protéger les revenus de l'État. Ce n'est pas ce que fait la France, avec un taux maximum de 75%.

    • Pour certains d'entre vous,vos commentaires s'approchent dangeureusement de l'ideologie communiste.
      Vite!vite!Fermons les frontieres.D'un coup que Patrick Huard decide de se prevaloir de ses droits individuels!

    • Votre chronique est tendancieuse et votre analogie boiteuse. Êtes-vous certain de ne pas vous tromper de journal?
      Si, pour écrire un texte, vous avez besoin de mettre des paroles dans la bouche de gens qui ne les ont pas prononcées, vous prenez là un raccourci qui n'honore pas votre profession.
      Le vrai scandale de cette histoire, c'est le manque de jugement de l'acteur lorsqu'il qualifie de "grande démocratie" la Russie. Ce qu'il fait de son fric, on s'en fout.

    • @supercorm
      Tu parle de Hong Kong Singapour qui sont des micros états. Comme la plupart de paradis fiscaux. Ce ne sont pas des modèles applicable a l'ensemble des pays.
      En plus, votre mentalité du moi je travaille pour faire vivre les gens relève, pour le moins, de l'arrogance.

    • Procosom
      Pas certain que j\'irais vivre en Alberta non plus pour $8000 de plus par an, mais pour Hong Kong, tripler votre salaire et 15% d\'impots max, que feriez vous ? Le choix dans mon cas etait assez facile a faire ...
      ... ici tout le monde travaille. Il y a pas de paresseux pour attendre leurs cheques, et les hopitaux et ecoles sont gratuites. Belle temperature presque a l\'annee, qualite de vie incroyable et securitaire. Mais coudonc, le bon modele est surement un impot a plus de 50% au lieu de 15% ...

    • EdouardX
      Alors si vous chercher des explications simplistes, qu\'un exemple = une realite, alors le modele Hong-Kongais ou Singapourien, a 15% d\'impot sur les salaires, revenus etrangers et de placements non taxes, aucune taxe a la consommation et aucune taxes sur l\'alcool, alors c\'est le modele a suivre. Deux pays en pleine expansion, en fait qui tire le monde en ce moment ... que la Chine soit a cote nà surement aucun lien, comme la banliardisation des annes 40 a 80 l\'a fait pour l\'amerique.
      Si c\'est des causes a effet aussi simple que ca, alors voici mon argument.
      Pour moi, travailler 50 a 60 heures par semaine pour financer des paresseux qui revent au revenu minimum garanti, tres peu pour moi. Si le chapeau vous fait, alors svp taxer votre revenu marginal a 75% et soyez heureux !
      Parlant de systemes ... Grece vs Latvia. La Grece, on continue de tout donner gratuitement aux citoyens, le pays s\'enfonce encore plus. Latvia, on coupe les depenses du gouvernement, le pays connait une tres belle croissance 3 ans plus tard. Si c\'est si simple, alors ca doit etre ca le bon model, coupons dans les depenses du gouvernment, non ??

    • Bon, je viens tout juste de me rendre compte que contrairement aux autres bloques, les commentaires sont publiés en ordre décroissant (du plus récent au plus ancien); mille excuses aux modérateurs... et aux lecteurs pour la duplication de mon commentaire! :(

    • Tout d'abord pour mettre les choses au clair, car apparemment il y a beaucoup d'ignorance même chez les journalistes, le taux d'imposition de 75% n'est calculé que sur la tranche du revenu dépassant le 1 million d'euros et non sur la totalité. Pour de plus de détail sur la fiscalité française voir lien ci-joint
      http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/28/tranche-d-imposition-a-75-ce-que-signifie-la-proposition-de-m-hollande_1649139_1471069.html
      Pour faire court et si vous n'avez pas été lire l'article, une personne qui gagne 1,2 millions d'euros, paierai 580 361,85 euros d'impôts, soit un taux moyen de 48 % au lieu de 478 361,88 euros d'impôts soit un taux moyen de 39 % présentement.
      Donc les très riches ne sont pas encore un plaindre et quand tu gagnes plus d'1 millions tu as les moyens de te payer de très bons fiscalistes qui vont trouver toutes les failles du système pour te faire sauver de l'argent.


    • Vous auriez pu parler de Luc Plamondon qui habite la Suisse depuis plusieurs années, au lieu d'imaginer un scénario sur Patrick Huard.

    • @ Francis Vailles
      .
      Le Premier ministre français a dit que "l'exil fiscal" de Depardieu était minable. Pas Depardieu lui-même mais son geste. Il faut rapporter les paroles telles qu'elles sont. C'était malhabile, je l'avoue. De son côté, Hollande a rajouté suite qu'il ne voulait pas poser de jugement sur l'homme.

    • On dirait que le droiteux on bien de la misère de comprendre que l'écart entre riches et pauvres va nuire à l'économie mondiale.
      http://affaires.lapresse.ca/economie/international/201301/08/01-4609330-lecart-entre-riches-et-pauvres-va-nuire-a-leconomie-mondiale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers

    • (2) L?État prélève un impôt sur la « fortune » : sous prétexte que vous avez préféré acheter des biens avec votre argent légitime, au lieu de le dépenser en voyages ou au casino, l?État vous prélève à vie un « pizzo » sur ce que vous possédez, qui peut atteindre 1,8 % de la valeur de vos biens (sans parler de l?impôt sur la plus-value à la revente). Simplement parce que vous possédez des biens. Dans le cas de Depardieu, je calculais récemment que cet impôt sur la fortune devait lui coûter annuellement, pour son seul hôtel particulier à Paris, quelque 750 000 euros, avant même qu?il ait touché un seul euro de son travail! Autrement dit, quelqu?un qui se contenterait de posséder des biens légitimement acquis et qui ne travaillerait pas verrait son patrimoine grugé par l?État français année après année. Ça, c?est odieux, M. Vailles!
      Contrairement à ce que vous affirmez, l?indignation des Français est loin d?être unanime. À moins de ne lire que Libé, Le Monde ou le Nouvel Obs, on trouve également beaucoup d?opinions favorables à l?exil de Depardieu dans d?autres tribunes ou lorsque l?on parle avec des Français. Je vous concède que ces opinions se trouvent surtout chez les gens qui ont le c?ur, à défaut souvent du portefeuille, à droite. Il faut avoir vécu en France et y a voir été autre chose que fonctionnaire, employé ou retraité pour comprendre que la France n?aime pas ceux qui réussissent, ou plutôt n?aime que leur portefeuille. Faites l?expérience, allez vivre en France, montez une petite entreprise ou installez-vous comme travailleur autonome, et on verra combien de temps votre entreprise tiendra le coup. Bonne chance! Vous recevrez vos premières « cotisations » avant même d?avoir gagné le moindre euro. Je vous gage que vous ne tarderiez pas à avoir des idées d?exil si, par chance, vous deviez malgré tout réussir. Tout comme les dizaines de milliers de Français (et j?en connais pas mal) qui ne restent en France que parce qu?ils y ont des attaches.

    • Pauvre Gérard, il va nous faire pleurer (et vous aussi, Monsieur Vailles). On parle ici du taux maximum d'imposition. Avec un bon fiscaliste et quelques tours de passe-passe, l'impôt à payer peut fondre assez rapidement. Ça ne sera jamais la juste part pour ces "cheapos" qui veulent tout avoir mais rien donner. Sans compter les comptes en Suisse, les paradis fiscaux dans les Antilles et les voilà sauvés des "méchants" gouvernements. Non, c'est sûrement dans le cas de "départDieu" une question d'ego, qui doit être proportionnel à son tour de taille et même beaucoup plus...

    • Pas de commentaire publié depuis 08:27 ce matin (il est actuellement 16:54). Triste...

    • J'aime beaucoup ces arguments que les riches doivent obligatoirement ''aider les démunis''. Un amphithéâtre à Québec, un toit pour le stade olympique, la gratuité scolaire pour les bien nantis seraient des motifs d'aide aux démunis ? Le double salaire de Boisclair et Lisée aussi, oups ils y ont renoncé, mes excuses.
      Les garderies à 7 $ pour tous et les démunis ?

    • 1) "Le geste de Depardieu est peut-être odieux, les citoyens peuvent faire des manifestations, bloquer des rues ou même porter un carré rouge, rien n'y changera. Un État qui impose un tel taux agit de façon totalement irresponsable."
      Référence inutile aux carrés rouges de la part d'un adepte de la droite
      2) Vrai que 75% est excessif en temps de paix (malgré la crise), mais 60% en Europe et 55% au Québec serait raisonnable.
      3) 13% en Russie - un taux unique pour tous, ça c'est ridicule!
      4) Il n'y a pas que l'argent et les impôts dans la vie. Pas certain que j'irais vivre en Alberta pour 8000$ de plus par année... et encore moins certain que j'irais vivre en Russie plus de 2-3 ans même pour 12 000$ de plus dans mes poches! S'expatrier, ce n'est pas donné à tous. Parlez-en aux joueurs de hockey qui ont essayé la Russie... ou même Winnipeg!
      5) Le problème avec les impôts, c'est que c'est géré par une gang de clowns! Avec la disparité des revenus de nos jours et les logociels d'impôts qui calculent tout, 1, 2, 3 ou même 4 paliers d'imposition, c'est insuffisant et ridicule. Il faudrait qu'il y ait entre 10 et 12 paliers d'imposition. Exemple :
      1- 0% pour les revenus de moins de 15 000$/an
      2- 5% pour la tranche de revenus entre 15 000$ et 25 000$
      3- 10% pour la tranche de revenus entre 25 000$ et 35 000$
      4- 15% pour la tranche de revenus entre 35 000$ et 50 000$
      5- 20% pour la tranche de revenus entre 50 000$ et 75 000$
      6- 25% pour la tranche de revenus entre 75 000$ et 125 000$
      7- 30% pour la tranche de revenus entre 125 000$ et 250 000$
      8- 35% pour la tranche de revenus entre 250 000$ et 500 000$
      9- 40% pour la tranche de revenus entre 500 000$ et 1M.
      10- 45% pour la tranche de revenus entre 1M. et 2,5M.
      11- 50% pour la tranche de revenus entre 2,5M. et 10M.
      12- 55% pour la tranche de revenus entre 10M. et 25M.
      13- 60% pour la tranche de revenus entre 25M. et 100M.
      14- 70% pour la tranche de revenus entre 100M. et 500M.
      15- 75% pour tous revenus supérieurs à 500M,

    • bizarre que des gens qui ont profit. de l'état providence vomissent sur celui-ci..... ah oui .... je me souviens.....
      Les riches ne devraient jamais avoir la sympathie du Peuple car leur richesse a toujours un lien avec les largesses de l'état pour eux....
      le peuple demande peu.
      une pension décente pour tous, selon le revenu, pour tous et géré par la RRQ....
      un salaire décent selon son instruction....
      une démocratisation du politique qui est devenu un fief des professions libérales qui n'ont aucune vision sociétales....
      Une imputabilité des députés et ministres....
      une fin des pensions à vie des députés....
      une transparence essentielle pour tous envers leur gouvernement qui, quelque part, est eux.....
      une tape s'a yeule pour les pourris qui profitent su système....
      une intégrité absolue du gouvernement pour le Peuple qui demeure le vrai boss...
      Le Québec est géré comme une tribu subventionnée actuellement. On aide les plus riches et non pas les plus méritants... le Québec a toujours été un vecteur de changements... faut redonner au Peuple ce pouvoir, ou ultimement le reprendre..... mais c'est vrai Occupation DOuble, le Banquier et le CH sont à la télé.....

    • 1) "Le geste de Depardieu est peut-être odieux, les citoyens peuvent faire des manifestations, bloquer des rues ou même porter un carré rouge, rien n'y changera. Un État qui impose un tel taux agit de façon totalement irresponsable."
      Référence inutile aux carrés rouges de la part d'un adepte de la droite
      2) Vrai que 75% est excessif en temps de paix (malgré la crise), mais 60% en Europe et 55% au Québec serait raisonnable.
      3) 13% en Russie - un taux unique pour tous, ça c'est ridicule!
      4) Il n'y a pas que l'argent et les impôts dans la vie. Pas certain que j'irais vivre en Alberta pour 8000$ de plus par année... et encore moins certain que j'irais vivre en Russie plus de 2-3 ans même pour 12 000$ de plus dans mes poches! S'expatrier, ce n'est pas donné à tous. Parlez-en aux joueurs de hockey qui ont essayé la Russie... ou même Winnipeg!
      5) Le problème avec les impôts, c'est que c'est géré par une gang de clowns! Avec la disparité des revenus de nos jours et les logociels d'impôts qui calculent tout, 1, 2, 3 ou même 4 paliers d'imposition, c'est insuffisant et ridicule. Il faudrait qu'il y ait entre 10 et 12 paliers d'imposition. Exemple :
      1- 0% pour les revenus de moins de 15 000$/an
      2- 5% pour la tranche de revenus entre 15 000$ et 25 000$
      3- 10% pour la tranche de revenus entre 25 000$ et 35 000$
      4- 15% pour la tranche de revenus entre 35 000$ et 50 000$
      5- 20% pour la tranche de revenus entre 50 000$ et 75 000$
      6- 25% pour la tranche de revenus entre 75 000$ et 125 000$
      7- 30% pour la tranche de revenus entre 125 000$ et 250 000$
      8- 35% pour la tranche de revenus entre 250 000$ et 500 000$
      9- 40% pour la tranche de revenus entre 500 000$ et 1M.
      10- 45% pour la tranche de revenus entre 1M. et 2,5M.
      11- 50% pour la tranche de revenus entre 2,5M. et 10M.
      12- 55% pour la tranche de revenus entre 10M. et 25M.
      13- 60% pour la tranche de revenus entre 25M. et 100M.
      14- 70% pour la tranche de revenus entre 100M. et 500M.
      15- 75% pour tous revenus supérieurs à 500M

    • 1) "Le geste de Depardieu est peut-être odieux, les citoyens peuvent faire des manifestations, bloquer des rues ou même porter un carré rouge, rien n'y changera. Un État qui impose un tel taux agit de façon totalement irresponsable."
      Référence inutile aux carrés rouges de la part d'un adepte de la droite
      2) Vrai que 75% est excessif en temps de paix (malgré la crise), mais 60% en Europe et 55% au Québec serait raisonnable.
      3) 13% en Russie - un taux unique pour tous, ça c'est ridicule!
      4) Il n'y a pas que l'argent et les impôts dans la vie. Pas certain que j'irais vivre en Alberta pour 8000$ de plus par année... et encore moins certain que j'irais vivre en Russie plus de 2-3 ans même pour 12 000$ de plus dans mes poches! S'expatrier, ce n'est pas donné à tous. Parlez-en aux joueurs de hockey qui ont essayé la Russie... ou même Winnipeg!
      5) Le problème avec les impôts, c'est que c'est géré par une gang de clowns! Avec la disparité des revenus de nos jours et les logociels d'impôts qui calculent tout, 1, 2, 3 ou même 4 paliers d'imposition, c'est insuffisant et ridicule. Il faudrait qu'il y ait entre 10 et 12 paliers d'imposition. Exemple :
      1- 0% pour les revenus de moins de 15 000$/an
      2- 5% pour la tranche de revenus entre 15 000$ et 25 000$
      3- 10% pour la tranche de revenus entre 25 000$ et 35 000$
      4- 15% pour la tranche de revenus entre 35 000$ et 50 000$
      5- 20% pour la tranche de revenus entre 50 000$ et 75 000$
      6- 25% pour la tranche de revenus entre 75 000$ et 125 000$
      7- 30% pour la tranche de revenus entre 125 000$ et 250 000$
      8- 35% pour la tranche de revenus entre 250 000$ et 500 000$
      9- 40% pour la tranche de revenus entre 500 000$ et 1M.
      10- 45% pour la tranche de revenus entre 1M. et 2,5M.
      11- 50% pour la tranche de revenus entre 2,5M. et 10M.
      12- 55% pour la tranche de revenus entre 10M. et 25M.
      13- 60% pour la tranche de revenus entre 25M. et 100M.
      14- 70% pour la tranche de revenus entre 100M. et 500M.
      15- 75% pour tous revenus supérieurs à 500M.

    • Comme disait l'autre Donner leur le désert à gérer et ils vont manquer de sable.C'est ça notre gouvernenment et son modèle "québécois".

    • @EdouardX,
      allons au plus court alors. Pourquoi c'est irresponsable? Parce que comme le dit l'article, lorsque vous atteignez un certain niveau d'imposition outrancier en comparaison à vos voisins ou pays équivalents, les gens qui ne sont pas prisonniers de vos contrées quittent pour d'autres contrées où le climat leur est plus favorable et que vous vous retrouvez le bec à l'eau, parce qu'au lieu d'augmenter les revenus de l'Etat diminuent. Et que vous obtenez l'effet inverse de celui que vous recherchez.
      Il faut vraiment être de mauvaise foi pour n'avoir pas compris l'article.

    • aucun rapport.... Huard et Depardieu c'est 2 mondes.... De plus si Huard est assez égoïste pour imiter l'imbécilité de Depardieu, ben on s'en tape joyeusement....
      étrange cette façon de faire des multimillionnaires qui oublient d'où ils arrivent....
      Ben oui il est normal que les plus riches paient plus.... parce que autrement ils ne sont pas impliqués dans la communauté....
      on arrête de rêver, les riches ne sont pas des vecteurs de richesses.... ils tentent de le faire croire et les plus faibles le croient....
      Payer plus est normal pour les favorisés de la société... bizarre que les retours d'ascenseurs pour les profiteurs du système ne causent pas de saignements de nez, mais de payer sa part à la société fait paniquer les nombrilistes....
      Non mais Depardieu il doit sa fortune à quoi?? IL vit en vase clos le mec??
      Cette attitude des parvenus est ignoble. Vivement qu'il tombe dans l'oubli.... chacun a le droit de se croire le Roi du royaume... mais le Peuple est le seul Roi.
      Aider les plus démunis est la clé du succès... devenir imbécile et lâche est une option, mais tellement petite... ça prouve que l'on peut être un grand acteur et une petite personne.....

    • @supercorm. Je vais vous raconter une petite histoire. Il était une fois, il y a de cela 250, 2500 ou 25 000 ans (je vous laisse le choix), un petit garçon qui transportait une pierre. La pierre lui a glissé d'entre les mains et le garçon l'a reçu sur le pied et cela lui a fait mal. Hier, un petit garçon transportait une pierre. La pierre lui a glissé d'entre les mains et le garçon l'a reçu sur le pied et cela lui a fait mal. Moral de l'histoire : les mêmes causes ont les mêmes effets, peu importe quand ils se produisent.
      Cela s'applique aussi à l'économie d'ailleurs, il n'y a qu'à voir comment Olivier Blanchard, économiste du FMI, a plus ou moins admis hier que les soi-disant experts économiques ont, depuis 2008, répété les mêmes erreurs que ceux des années 1930. Les mêmes causes ont les mêmes effets...

    • EdouardX
      Le probleme a utiliser des exemples passes est qu'il n'est pas garant du futur et que les donnees changent a travers le temps ..
      ... par exemple, un evenement qui a change les donnees economique de 1940 a 1980 bien plus que le taux d'imposition est l'invention de la "banlieu". Le secteur de construction, la demande de materiaux, d'outils, etc. ont contrinue bien plus a l'expansion economique que l'effet negatif du bas taux d'imposition.
      Autres variables, les gens peuvent voyager plus facilement aujourd'hui, et le travail peut se faire de n'importe ou.
      Donc autant l'affirmation d'impot irresponsable est facile, autant est la votre. Dans mon cas, j'ai quitte le Quebec comme tant d'autres pour voyager, mais maintenant apprecie le taux d'impot de 15% ou je me trouve ...

    • Je ne suis pas un fan absolu de Depardieu, et ce n'est surtout pas mon intention de cautionner ses propos et ses frasques, mais comparer Huard à Depardieu cet immense acteur qui s'exprime dans une langue non châtiée c'est comme si on compare un mulot à un éléphant.

    • Que l'industrie cinematographique soit subventionnee ou non n'a aucun rapport. Le gouvernement, en subventionnant l'industrie, devient un "actionnaire" ou un "partenaire" d'affaires. Hors, les films de Depardieu ont genere des profits grace a son talent et sa popularite. Le gouvernement a donc fait, en tant que partenaire, des profits sur les films dits subventionnes.

      Donc non seulement Depardieu a paye 145 millions d'impot en 45 ans, le gouvernement a aussi fait de l'argent sur les recettes de films. C'est grassement paye pour oser traiter le geste de quelqu'un de minable alors que le gouvernement n'est meme pas capable de gerer son budget ...

    • Monsieur Vailles,
      Vous gagneriez à vous documenter un peu plus avant d'écrire. Nous attendons un minimum d'éducation d'un journaliste...
      Sachez qu'un taux marginal de 90% était en vigueur pendant 8 ans aux Etats-Unis sous Eisenhower. Au taux du dollars actuel Celà touchait les revenus supérieurs à $200 000 / an ($ 400 000/an pour un couple) soit l'équivalent aujourd'hui de $1.6 million ($3.2 pour un couple)... Comme pays socialiste et comme mauvais modèle économique, on a vu pire que les Etats-Unis, non?!?

    • .. Ayrault a qualifié la 'situation' comme étant minable et non pas G. Depardieu. Rapportons les mots comme ils ont été dits. Il y a tout de même une nuance.

    • Excellent article et très très vrai! Nos professionnels quitte déjà le Québec avec un taux marginal de 50%!

    • Toujours facile pour ceux qui ne paient pratiquement pas d'impôts (et ils sont très nombreux chez nous) de se convaincre qu'en payer 75% (85% dans le cas de de Depardieu), c'est correct. Y avez-vous pensé, 85%! Un petit rappel ici serait des plus intéressants, la France a déclaré son dernier surplus budgétaire en 1974. Cela fait maintenant plus de 38 ans. Qu'a fait la France pendant ce temps? Elle n'a cessé d'emprunter et d'augmenter les impôts de ses citoyens les plus "riches". Résultat obtenu: les déficits ne cessent d'augmenter au point où la France se retrouve aujourd'hui à deux doits de déclarer forfait. Que fait le peuple? La même chose qu'en Grèce et en redemande plus. Pendant ce temps, la France s'est coincée elle-même vers un scénario où fiscalement, il n'y plus de place. On ne peut tout de même pas demander à tous les Dépardieu de ce monde de remettre 100% de leur gain à l'état non? Comme les revenus stagnent, il faudra inlassablement regarder les dépenses, qui elles, paradoxalement, ne cessent d'augmenter. Aux États-Unis, ce problème n'existe pas où une augmentation des impôts (taxés en moyenne en tenant compte de tous les états à 30%) pourrait potentiellement enrayer tout déficit. La bonne nouvelle: on n'a les riches qu'on a Au Québec, on les surtaxe à $100,000 alors qu'en France, on les coince à 1M Euros. Le calcul politique est facile à faire, on s'attaque à une minorité pour plaire à une majorité. Une chose: les gens qui ont des sous réagissent rapidement et ne se laissent pas tondre facilement. Plusieurs jugent qu'au dessus de 50%, c'est assez et il faut les comprendre.

    • L'idée est de partager les ressources pour les moins bien nantis. La réalité est que les mieux nantis iront partager leurs ressources dans des lieux plus cléments fiscalement parlant. Alors, l'idée est bonne. Son exécution un peu plus illusoire...

    • @dcsavard : non, l'article n'explique rien, rien du moins en terme ÉCONOMIQUE. L'article tombe dans le travers de tout ce qui s'écrit sur le sujet depuis quelques temps, à savoir qu'il sombre dans la psychologie. Or, il se trouve que cet article n'apparaît pas dans la section "Vivre" de La Presse, là où on parle parfois de psychologie, mais la section "Affaires" qui, j'ose l'espérer, inclut aussi l'économie. Partant, je m'attends à une analyse économique des effets de la fiscalité.
      Par exemple, quelle est la désirabilité (bref l'élasticité) d'un dollar supplémentaire quand vous en avez déjà gagné 250 000? Quel est l'effet de la non-fiscalisation de ce dollar sur le PNB, versus sa fiscalisation? Or, de ce type d'analyse, il n'y en a pas. Rien. Nenni. Que des arguments convenus de "spychologie" à deux sous. Or dans ce contexte, je me sens tout à fait autorisé à rejeter un argument lancé comme une évidence, sans aucune démonstration, alors que de récentes études économétriques effectuées récemment par des chercheurs américains démontrent un net bénéfice pour l'économie des taux d'imposition pouvant aller jusqu'à 70%. Croyez-moi, ce n'est pas dans les pages de La Presse que j'ai pris connaissance de ces dites études.

    • @EdouardX,
      tout l'article sert à expliquer pourquoi 75% est irresponsable. Non, ce n'est pas balancé comme ça. Donnez-vous la peine de relire l'article à tête refroidie.

    • Quand on travaille et que tous les profits vont aux autres, on est esclave à 100%. Quand on travaille et que 75% du profit vont aux autres, on est esclave à 75%. Je ne crois qu'avoir des esclaves à 75% soit une base suffisante pour un pays dont le premier mot de la devise est "Liberté" et dont les habitants sont appelés des français, qui est un dérivé du mot "Franc" qui signifie "libre".
      J'aimais bien l'idée du bouclier fiscale, peut-être ai-je mal compris l'idée mais selon moi c'était : on ne peut pas imposer à une personne de payer plus de 50% de ce qu'elle gagne par principe.
      Évidemment il y a lieu de se demander, ou on va prendre l'argent alors ?! Pourquoi ne pas adopter une philosophie libérale ? Dans le sens de ? -Dans le sens que tu es libre de tes actes et tu peux faire le nombre d'enfants que tu veux mais ne viens pas me demander après de payer pour eux de la garderie à université quand c'est même pas moi qui ai eu le plaisir à la conception.
      Aussi si un ministre est pris en flagrant délit d'abuser de l'argent des contribuables pour son plaisir personnel comme Maca Kotto (?), on prélève sur sa paye de ministre ou de député les sommes qu'il a dépensé pour faire une petite fête avec ses amis.
      Juste réorienter vers une gestion plus libérale et plus stricte, par conséquent plus saine, suffirait à ce que personne ne soit considéré comme un esclave corvéable à merci dans n'importe quel pays.

    • Le taux d'imposition est un chiffre brut. Vient après les déductions. Donc, si un riche a un taux d'imposition de 48% et qu'il paye effectivement 48% au gouvernement et bien c'est un imbécile. Avec un salaire bien ordinaire et sans grande connaissance en fiscalité, je parviens à me faire rembourser plusieurs centaines de dollars en impôt. Et la qualité de vie d'un riche imposé sera toujours meilleur que celle de la majorité de la population. D'ailleur, la hausse de ma tranche d'impôt n'a jamais été un frein à vouloir augmenter mes revenues.

    • La vérité est que l argent de plusieurs grandes familles et individus est déja depuis longtemps parké à Calgary.
      Personne ne s' en vante mais c' est un fait tout de même.

    • @ datsun
      Il est génial votre commentaire. Je suis bien d'accord avec vous!

    • Luc Plamondon a déjà quitté le Québec pour l'Irlande pendant cinq ans et personne ne s'en est offusqué. Pourtant il hurlait à chaque gala de l'ADISQ pour obtenir un meilleur support de la part des gouvernements. Depuis 1969, l'Irlande offrait à ses créateurs une exonération d'impôt mais avec les changements survenus au niveau de l'imposition en 2006, monsieur Plamondon a préféré aller admirer la beauté du paysage sur les bords du lac Léman en Suisse.

    • Il nous faut un comité des sages de gestionnaires aguerris! On les enferment 5 jours avec les 3 meilleurs CA du Québec et on leur dit : "Vous ne sortez pas d'ici avant d'avoir rationalisé QUÉBEC INC.". Voici ce qu'ils feraient...
      Donnez-nous les revenus basés sur une croissance nulle (ils sont bons gestionnaires rappelez-vous).
      Donnes-nous les dépenses prévues en terme d'importance pour les 10 années à venir.
      Combien pèse la dette ? Pouvons-nous renégocier les termes de nos dettes ? Pouvons-nous la refinancer aux taux avantageux d'aujourd'hui ? Pouvons-nous émettre de nouveaux bons gouvernementaux ? Pouvons-nous financer la dette sur les marchés internationaux ? à meilleur taux que la Banque du Canada ?
      De quels patrimoine pourrions-nous nous délester ? Pourrions-nous vendre des terres ? Des immeubles ?
      et sans regarder ils diraient, vous couper 5% dans tous les budgets d'opérations. Vous appelez une firme d'actuaires et vous leur demander de nous mettre sur pied des packages de retraites anticipés pour les haut fonctionnaires. Plus personne ne voyage en classe affaires, sauf les Ministres pour l'instant. Vous demandez aux contribuables avec des revenus annuels supérieurs à 250,000 de payer 50% de leurs frais médicaux jusqu'à concurrence de $50,000 annuels.
      Vous coupez toute la publicité des organismes d'État sauf ceux qui ont des messages de sécurité ou de santé public à faire passer. Il est inutile pour Hydro-Québec, Loto-Québec, SAQ de faire de la pub puisqu'ils sont des monopoles.
      Passez-moi les chiffres de l'Éducation maintenant. Augmentez ces budgets, il en va de l'avenir de la société. Coupez le budget de Loto-Québec et passez cet argent en éducation. On ne veut pas d'un peuple avec un doctorat en gratteux. On veut un peuple capable d'entreprendre, de prendre son destin en mains.
      C'est quoi ces coûts exorbitants supérieurs à tout ce qui est payé dans le reste du Canada pour la même chose ? Ah, vous êtes là-dessus ? Pourquoi une commission d'enquête ? Prison

    • (3) Quant à affirmer que Gérard Depardieu s?est enrichi grâce aux subventions du cinéma français, c?est l?écho de ce qu?a propagé une certaine presse. Contrairement à des gens comme Torreton, qui s?est offert un quart d?heure de gloire en pourfendant Depardieu l?envié, il y a bien longtemps que ce dernier n?a plus besoin des subsides du cinéma français pour faire carrière. Si vous aviez fait une lecture exhaustive de ce qui s?est dit sur son compte, vous auriez aussi vu qu?il a participé à certains films sans demander de cachet, juste pour que ces films existent.
      Cordialement

    • @EdouardX,
      75 % vous semble raisonnable mais vous ne tenez pas compte des taux dans les juridictions voisines. À 75 % le Québec serait perdant, quelle serait votre solution ?

    • (1) Monsieur Vailles, qu?est-ce qui vous permet de qualifier le geste de Depardieu d?odieux? Qu?y a-t-il d?odieux, quand on a servi son pays en lui versant 145 millions d?euros d?impôt au fil de sa vie et lorsqu?on a payé 85 % d?impôt au titre de la seule dernière année d?imposition, et quand une nouvelle taxation confiscatoire est annoncée, à dire « trop, c?est trop » et à préférer s?exiler? Jusqu?à combien Depardieu devrait-il accepter d?être « trait » avant que vous ne jugiez que son exil n?est pas odieux? 95 % 100 % 110 %? Ces 85 % peuvent paraître exagérés, mais quand on connaît la fiscalité française et qu?on fait le compte, ce que j?ai fait, on s?aperçoit que ce chiffre est loin d?être fantaisiste. Et ce, juste avec la fiscalité directe.
      La fiscalité française étant déjà éprouvante pour les « petits », imaginez ce qu?il en est pour des gens riches comme Depardieu. De façon générale, l?État, au titre des charges sociales, CSG et autres, confisque déjà 50% de la masse salariale (50% de la masse salariale seulement arrive effectivement dans la poche des travailleurs) ou de la marge des travailleurs indépendants. Oui 50 %! À comparer aux largement moins de 15 % de RRQ, FSS, RQAP, AE etc. que nous payons au Québec. Sur ce qu?ils touchent après cette ponction, les gens doivent ensuite supporter l?impôt sur le revenu, dont la tranche marginale supérieure est de 41 %. On est déjà très loin au-delà de notre fiscalité, pourtant jugée (à juste titre) exorbitante. Accessoirement, le prélèvement de 75 %, provisoirement invalidé, n?était pas une tranche supplémentaire du barème de l?impôt sur le revenu, mais une saisie pure en simple de 75 % de tout revenu supérieur à 1 million d?euros.
      Mais la fiscalité ne s?arrête pas là pour les gens aisés (pas riches, simplement aisés) qui ont un peu de patrimoine, généralement payé avec le peu d?argent laissé par l?impôt.

    • Il n'est pas nécessaire d'être Français pour payer des impôts en France.
      De plus, le lieu de résidence n'a rien a voir avec avec le fait, l'obligation de payer ou non des impôts.
      Pour la Fisc Français, vous devez payez des impôts en France si vos revenus et gains sont fait en France.
      Ainsi, Gégé ayant fait de l'argent en France devra tout de même payer ses impôts au Fisc Français ! Et Vlan !
      En revanche, son besoin de changer de lieu de résidence ou de nationalité n'est qu'une forme de protestation vis a vis du gouvernement et un refus de se voir taxer a 75%.
      Rappelons nous que l'impôts sur les grosses fortunes n'est pas établis de manières équitables en France, le pourcentage d'imposition pour celle-ci n'est pas identique au reste de la population.
      En revanche, le fait d'avoir un passeport étrangers fait que maintenant, il ne se présente plus devant le tribunal pour conduite en état d'ivresse et peut se faire aider par un avocat de son nouveau consulat et peut-être, me semble-t-il, cela lui donne la possibilité de choisir de se faire juger pour ce délit par le tribunal de son choix : France ou ... Russie ... ou un tribunal Européen ???
      Que "Girard Depardiou" comme disent les Américains, se casse et nous foute la paix.
      Que Brigitte Bardot parte et nous foute la paix.

      Signé : Un Français expatrié, fatigué de travailler en France pour payer des impôts et non travailler pour vivre une vie normale.

    • Si je peux comprendre Depardieu de souhaiter se soustraire à l'emprise du fisc Français, il devrait tout de même se garder une petite gêne avant de se transformer en organe de propagande du régime Poutine.

    • On tape toujours sur les gens qui ont réussi car ils nous rappellent comment notre quotidien est ordinaire.
      Le problème n'est pas les riches qui ne veulent pas payer 75% d'impôts... 75%.... SOIXANTE-QUINZE. Ces gens ont réussi dans la vie. Ils se sont forcés, ils ont pris des riques. Maintenant qu'ils reçoivent la récompense de leurs efforts, on veut leur en enlever le 3/4? Si c'était votre cas, vous aussi, vous voudriez partir.
      Alors le problème, c'est le gouvernement qui n'est pas capable de rationnaliser et de bien gérer ce qu'il a. Alors faisons payer les riches!! Parce que le petit peuple en veut toujours plus, et que le gouvernement est incompétent dans sa gestion, ca prend toujours plus et plus d'argent neuf, plutôt que d'améliorer la gestion. Ici on parle de la France, mais c'est le même problème partout en occident présentement.
      Lâchez un peu de cracher sur ceux qui ont réussi dans la vie, et regardez plutôt de quelle façon VOUS pourriez participer à l'amélioration de votre peuple, de votre pays.
      PS : Je ne suis pas un riche qui défend les siens, j'ai un salaire tout ce qui a de raisonnable et je suis à loyé.

    • On tape toujours sur les gens qui ont réussi car ils nous rappellent comment notre quotidien est ordinaire. Laissez Huard tranquille, enfin un Québécois qui réussit comme Sirois, Chagnon, Laliberté, Rozon, Péladeau, Bombardier, etc. tous subventionnés!
      Le problème fondamental est le suivant. Les gouvernements dépensent trop. La démocratie freine l'adoption de mesures non populaires comme les congédiements ou la fermeture de programmes. Par exemple, est-ce que Radio-Canada est encore pertinent aujourd'hui ? Combien ça coûte et pourquoi vu la multitude de chaînes disponibles ?
      La vaste majorité des politiciens n'ont jamais géré une entreprise donc ne savent pas administrer un budget de l'ampleur de celui du Québec. Les haut fonctionnaires n'ont jamais été en entreprise... Les revenus pour eux ce sont les poches des contribuables qu'ils pensent être sans fond. Elles le sont devenues effectivement. Jamais a-t-on été aussi endettés.
      On sait tous que l'on devrait réduire les interventions de l'État, les Ministères, la corruption, les Commissions pour confirmer la corruption, etc. Jamais on ne le fera, il est plus simple de percevoir plus d'impôt. Sauf que ce n'est pas une source intarissable et son abus mènera la société à la médiocrité. Seuls les moins mobiles, les moins riches, ceux qui tirent profit du système pourront rester au Québec. Ils seront bien seuls quand tous les véritables entrepreneurs auront quitté la province ou le pays. D'où proviendra la richesse alors ? De la péréquation ? De l'Alberta ?

    • Irresponsable? Vous lancez ça, comme ça, sans apporter la moindre explication. Pourquoi un taux d'imposition de 75% sur les plus hauts revenus est irresponsable? À lire votre article, on ne le saura pas. C'est un acte de foi, une incantation du petit catéchisme.
      Et si c'était faux? Et si, au contraire, il était responsable d'imposer les grandes fortunes à ce niveau? Je pourrais faire comme vous et me contenter de l'affirmer, comme ça, sans apporter la moindre explication: il est responsable de hausser les taux d'imposition des grandes fortunes.
      Mais je ne ferai pas comme vous et je vais lancer une ou deux pistes d'explication, en prenant les États-Unis comme exemple.
      On sait qu'après 1945, le taux d'imposition des hauts revenus aux États-Unis a atteint près de 90%. Sous JFK, ce taux a été ramené à 70% (environ). Puis à environ 35% sous Reagan. Or, que s'est-il passé pendant cette période?
      Entre 1945 et 1980, les États-Unis ont vécu la plus grande période de prospérité économique de leur histoire. Quand est-ce que cela a cessé? Sous Reagan.
      Coïncidence?
      De plus en plus d'économistes pensent que non.
      L'abaissement des hauts taux a eu pour effet de concentrer la richesse dans les mains d'une poignée d'individus (les fameux 1%), qui ne réinvestissent pas tant que ça, contrairement au crédo ultra-libéral. Avec comme résultat que le salaire médian de la classe moyenne diverge de plus en plus du PNB per capita. En retour, entraîne le phénomène des bulles spéculatives (trois depuis Reagan, en 1987, en 2001-2002 puis en 2008), qui ne sont que la manifestation d'une classe moyenne larguée et qui tente de se maintenir à flot. Le nombre de caractères dont je dispose achève, donc je conclus en disant qu'il n'y a AUCUNE PREUVE que les hauts taux d'imposition, même à 75%, sont irresponsables. Au contraire. À lire, pour ceux qui ont le courage d'aller à l'encontre des idées reçues: http://lanekenworthy.net/2008/09/03/slow-income-growth-for-middle-america/

    • Effectivement Frank, 75% d'impots c'est completement ridicule... Pis bon... est-ce que demenager en Russie c'est vraiment beaucoup plus grave que de cacher son argent dans les Bahamas? Au moins Depardieu ne se cache pas lui...

    • Sans être riche, lorsque l'on a l'impression de se faire flouer par les impôts, où est le problème d'améliorer son sort en changeant de province?
      Les Coulisses du pouvoir on estimé en septembre dernier que quelqu'un demeurant au Québec, avec un salaire de 60 000$ par année, payait, grosso-modo, 15 000$ de plus en taxe et en impot que si il demeurait en Ontario!
      C'est vrai qu'il y a les garderies à 7$, mais je n'ai pas d'enfants...
      Les soins de santé? 3h-4h d'attente à Ottawa versus 24h-28h d'attente moyenne à l'hopital de Hull (Juin dernier)! Pour passer un test de dépistage de MTS, le CLSC de Hull envoit les gens dans une clinique d'Ottawa!
      15000$ par année, je trouve que c'est une estimation un petit peu exagérée, mais je considère que j'ai un 300$ de plus aux deux semaines directement dans mes poches...
      Un 300$ qui ne va pas dans la construction d'un CHUM à Montréal (qui a couté combien en études???), dans la construction d'un Colisé à Québec (c'est vrai, il faut subventionner les joujous des multi-millionnaires), qui ne vas pas dans l'aide à la procréation assistée (ca coute combien déjà ce projet là et ca rapporte quoi???)!!!

    • Nous avons payé combien de milliards en impôts depuis 40 ans? Pourtant nos finances sont complètement catastrophiques. Que pensé vous qu'il va se passer si nous augmentons les impôts? D'autres programes seront créés et d'autres fonctionnaires embauchés. Ce qui aura pour effet d'augmenter encore notre dette parce que ce nouvel organisme sera inévitablement, tôt ou tard, déficitaire. De toute façon cette année encore, hypôcritement, le gouvernement vient encore d'augmenter ses revenus; Hydro,SAQ et autres frais en tout genres. Les coupures promises par Bachand, je les attend encore.

    • Kanaille, avez-vous vu les montants alloués aux productions d'ici... ça n'a rien de comparable à ce qui se fait en France... avouez-le, vous parlez à travers votre chapeau.

    • Allez magasiner dans un centre à grande surface et essayez de trouver un produit "nord-américain" qui n'a pas été fabriqué en Chine... Là où les coûts de production sont minimes, droits de l'homme presqu'inexistants et conditions de vie minables pour bon nombres d'employés (comme exemple allez lire sur FoxCon qui fabrique la majorité des produits Apple)... Et pourtant personne ne manifeste devant les Apple Store...
      Le hic serait-il qu'on ne peut pas associer un visage ou une personne à ce pillage!? Quand un homme ou une femme riche décide de plier baggage parce que l'État irresponsable décide de venir piger davantage dans ses poches, vous traitez le geste d'odieux!
      Pourquoi? Ces gens ont accumulé des fortunes et des biens mais à ce que je sache ils ont travaillé pour? Non?!
      Regarder le Plan Nord: le même gouvernement péquiste, qui semblait si presser d'augmenter les impôts des "méchants riches" du Québec pour plaire aux carrés rouges, négocie avec les multinationales en ce qui à trait aux redevances: on vient nous vider nos ressources pour des redevances "minables" et ensuite on va faire payer les "riches" quand l'État manquera d'argent!
      Ils sont fous ces romains!!

    • Avec la saga de Depardieu, les journalistes de France on découvert que les acteurs français demandaient de très gros cachets lorsqu'il participaient a des productions subventionné par l'état et qu'ils étaient beaucoup moins gourmand lorsqu'il participaient a des production étrangère. Ce qui me fait dire qu'il doit en être ainsi au Québec avec le joli monde de la culture québécoise subventionné.Quand c'est subventionné on se fait payer le prix que l'on pense valoir et quand c'est privé on se fait payer le prix que l'on vaut.Comme quoi au Québec ont devrait en tant que société revoir toutes notre façon de voir les subventions a la culture

    • Vrai qu'il est irresponsable d'imposer à 75% les contribuables les plus riches... Mais n'empêche que si cela avait pour effet de provoquer le départ de M.Huard et de sa suite de douche bags, ça aurait au moins ça de positif !

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:


Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer