Les yeux sur le S&P 500

Martin Lalonde est président et gestionnaire de portefeuille... (Photo fournie par Martin Lalonde)

Agrandir

Photo fournie par Martin Lalonde

Martin Lalonde est président et gestionnaire de portefeuille responsable des décisions de placements chez Investissements Rivemont.

Richard Dufour

Chaque samedi, un financier différent répond à nos questions. Il donne sa lecture des marchés, offre son point de vue sur la Bourse et lance quelques conseils d'investissement. Cette semaine Martin Lalonde, de la firme Investissements Rivemont.

À votre avis, quel est l'événement le plus significatif des derniers jours à la Bourse?

Les derniers jours ont été marqués par deux événements principaux. En début de semaine, les données sur l'économie chinoise ont semblé vouloir annoncer une croissance un peu plus lente que prévue, ce qui a provoqué la baisse importante des marchés, surtout mardi.

Ensuite, l'optimiste sur le règlement de la dette de la Grèce a repris le dessus et les marchés ont effacé en grande partie les pertes du début de la semaine.

Quel indicateur surveillez-vous le plus attentivement en ce moment?

Le taux d'inflation, calculé par les grandes banques centrales, est certainement l'indicateur ayant le plus d'impact sur les rendements boursiers futurs. Tant que ces taux demeureront bas, aucune initiative de ralentissement ne sera mise en place, ce qui devrait permettre au présent marché haussier de continuer son élan.

D'un point de vue plus technique, le marché américain est à environ 15 % de son haut historique de 1565 sur le S&P500. Si le marché devait traverser ce niveau, se serait très positif pour les rendements des prochaines années sur les principales places boursières.

Que feriez-vous avec 10 000$ à investir?

Ce montant étant relativement petit, il est difficile de bien diversifier un portefeuille d'actions individuelles. J'utiliserais donc l'ensemble de ce montant pour investir dans des fonds négociés en Bourse (FNB) composés exclusivement d'actions.

Les deux FNB que je préfère présentement sont XSP sur la bourse de Toronto, titre qui reproduit le rendement du S&P500 avec une couverture sur la variation des taux de change, et THD sur la bourse newyorkaise, titre qui reproduit le rendement de l'indice principal de la Thaïlande, pays le plus susceptible, selon moi, de profiter d'une relance des économies asiatiques.

Quel placement évitez-vous à tout prix?

Sans aucun doute les obligations gouvernementales des pays occidentaux. Ces actifs, historiquement considérés comme défensifs dans un portefeuille, pourraient voir leur valeur baisser de façon importante à la suite d'une hausse éventuelle des taux d'intérêts. De plus, leur rendement est tellement bas que j'ai éliminé totalement cette classe d'actifs des portefeuilles de la majorité de nos clients.

Qu'est-ce que les marchés sous-estiment le plus actuellement?

Les possibilités de croissance des multinationales, incluant les sociétés américaines et celles des pays émergents. Quoique le pôle principal de la croissance économique mondiale ait quitté l'occident, le type de consommation privilégié sera essentiellement identique à celui que nous connaissons actuellement, comme la consommation de viande et de cuisine rapide (McDonald), l'accès aux produits de luxe (Audi, LVMH) ou l'utilisation de nouveaux produits technologiques (IBM, Apple). Les entreprises qui sauront bien répondre à ces besoins ont les plus belles possibilités de croissance.

Martin Lalonde est président et gestionnaire de portefeuille responsable des décisions de placements chez Investissements Rivemont. Établie à Gatineau, cette firme offre un service de gestion privée discrétionnaire s'adressant à des clients au Québec et en Ontario.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer