Un bon départ en appart, à quel prix?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pour vivre confortablement, il faut penser à prendre... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Pour vivre confortablement, il faut penser à prendre des colocataires ou louer une chambre, car plus on est de colocs, moins c'est cher.

Florence Tison

Collaboration spéciale

La Presse

Tout un stress que le déménagement! Que dire du déménagement dans un premier appartement? La liste des coûts auxquels on n'a pas pensé est longue. Voici quelques rappels.

Choisir son appartement

Le loyer de l'appartement ne devrait pas être plus élevé que le quart du revenu brut du locataire. Mais le plus souvent, il atteint 30 % du salaire. Pour vivre confortablement, il faut penser à prendre des colocataires ou louer une chambre. Plus on est de colocs, moins c'est cher. Encore faut-il savoir vivre en communauté.

Le montant du loyer grimpe énormément avec chaque pièce supplémentaire. On peut croire qu'on a absolument besoin d'un bureau, mais installer un espace de travail dans le salon ou la chambre est souvent aussi pratique et beaucoup plus économique.

Bien que pratique, la proximité d'une épicerie, d'un parc ou d'une station de métro augmente aussi le prix d'un loyer, de même que le quartier. Par exemple, le loyer mensuel moyen d'un quatre-pièces est de 1346 $ au centre-ville de Montréal et de 600 $ dans Villeray.

Le logement social est l'option idéale pour les étudiants qui ont peu de moyens. Toute personne à faible revenu a droit à une habitation à loyer modique (HLM). Le loyer s'élève à 25 % du revenu du locataire et inclut le chauffage, l'eau chaude et les taxes. Malheureusement, le temps d'attente est d'environ quatre ans.

Pour trouver son appartement de rêve, les sites de petites annonces en ligne sont pratiques puisqu'ils permettent de voir des photos des appartements à louer. On peut aussi jeter un coup d'oeil aux petites annonces des journaux et aux affiches « à louer » accrochées aux fenêtres. À éviter : les agences de location, qui offrent de consulter des listes d'appartements contre 50 $ ou plus. Souvent, ces appartements sont déjà loués ou plus chers que le prix indiqué.

Lors de la visite, il est important de vérifier l'état des fenêtres et des robinets. Si c'est mal isolé ou que les robinets fuient, on peut payer plus cher en électricité.

Le bail : contrat de location

On doit vérifier ce qui est inclus, comme l'eau chaude, l'électricité et le chauffage. Si des travaux sont promis, il faut s'assurer qu'ils sont indiqués dans le bail avec une date limite d'exécution. Les petites réparations d'entretien doivent être exécutées par le locataire.

Le bail doit comporter le montant du loyer payé par le locataire précédent. Une légère augmentation est possible. Si elle semble déraisonnable, on peut faire une demande de révision de loyer à la Régie du logement dans les 10 jours suivant la signature.

Il arrive que le propriétaire demande une avance sur le premier loyer au moment de la signature. Demander plus d'un mois n'est pas permis.

Tous les colocs signent généralement le bail pour s'assurer d'avoir les mêmes droits. Les signataires sont obligés de rester jusqu'à la fin du bail, à moins d'une raison grave. Si on change d'avis après la signature, on demeure quand même responsable du logement.

Se meubler

Il est possible de trouver un appartement semi-meublé, c'est-à-dire avec les électroménagers fournis. Sinon, il faut acheter ou se faire donner des appareils électroménagers, mais surtout ne pas en louer ! On paie beaucoup plus cher dans ce cas.

Les meubles et électroménagers d'occasion sont souvent la meilleure option. Tenez compte des frais de livraison et de la garantie. La loi n'oblige pas le commerçant à en fournir une pour les électroménagers d'occasion, mais seulement à « avoir une durée de vie raisonnable compte tenu du prix payé ».

Un tour sur la section des articles à donner sur les sites de petites annonces en ligne peut s'avérer profitable. Lors de notre visite, il y avait de nombreux meubles et appareils électroménagers à donner. Seul hic : il faut souvent aller les chercher soi-même.

Pour les accessoires divers, les commerces du genre Dollarama peuvent sembler tombés du ciel ! Mais il faut se souvenir que les ustensiles ne sont pas de la première qualité et vont plier facilement. Mais pour les bols, verres et autres coupes à vin, quelle aubaine ! C'est un premier appart, quelle importance si le bord du verre est plus épais ? On peut aussi trouver des trésors au Village des Valeurs ou à la friperie Renaissance.

Les abonnements

Pour ce qui est de l'internet, de la télévision et du téléphone, il est avantageux de prendre plusieurs services chez un même distributeur. Bell offre les trois services de base pour 93 $ par mois plus taxes, 103 $ avec l'internet illimité. Même chose chez Vidéotron, pour 100,50 $ par mois avec l'abonnement internet intermédiaire. Les deux offrent une vingtaine de dollars de rabais mensuellement pendant les six premiers mois de l'abonnement.

Pour l'électricité, on s'abonne en ligne ou par téléphone auprès d'Hydro-Québec. Si possible, on note les chiffres sur le compteur de l'appartement. La plupart des appartements ont le chauffage électrique, mais si on est chauffé au gaz, on s'abonne en appelant le service à la clientèle de GazMétro.

Il y a possibilité de demander un plan budgétaire, c'est-à-dire des paiements répartis sur toute l'année. Vous pouvez vous informer auprès du service à la clientèle d'Hydro-Québec ou de GazMétro pour avoir une idée du prix mensuel pour votre appartement.

Selon Louis-Olivier Batty d'Hydro-Québec, un cinq-pièces à Montréal coûte à peu près 70 $ d'électricité mensuellement avec le chauffage et l'eau chaude inclus. « Cela varie selon la consommation, nuance-t-il. Il y a plusieurs éléments qui font monter une facture d'électricité : la sécheuse, les douches de 25 minutes au lieu de 5... »

Le déménagement

Espérons qu'une connaissance aura un camion ou une remorque à prêter le jour du déménagement. Si la famille et les amis peuvent aussi donner un coup de main, tant mieux ! Les services des déménageurs peuvent coûter entre 550 $ et 650 $ pour un quatre-pièces.

Seule une personne de 21 ans ou plus possédant une carte de crédit peut louer un camion. On doit prévoir un camion de 12 pieds pour un trois-pièces, et 16 pieds pour un quatre ou cinq-pièces. Il ne faut pas oublier de réserver des courroies et un diable si nécessaire.

Chez Discount Québec, une location un samedi de décembre de 8h30 à 14h30 coûte 88,54 $ pour un camion de 12 pieds et 100,04 $ pour 16 pieds. À ce prix, s'ajoutent 18 cents par kilomètre parcouru pour couvrir la consommation d'essence.

Attention : louer un camion coûte toujours plus cher fin juin et début juillet et encore plus le 1er juillet. Mieux vaut prévoir surtout si on peut s'arranger avec l'actuel locataire.

Peinture

Selon la Régie du logement, le propriétaire doit fournir la peinture blanche pour l'appartement. Rien ne l'oblige à payer la peinture de couleur, quoique certains le fassent.

Si on décide de peindre en couleur, il faut prévoir un gallon (3,78 litres) et demi par pièce. Avec la peinture recyclée Boomerang chez Réno-Dépôt, ça coûte une centaine de dollars taxes incluses pour quatre pièces.

Le locataire a l'obligation de remettre l'appartement dans l'état où il était à son arrivée. Cela inclut la peinture et la réparation des trous causés par les clous dans les murs. Si les couleurs sont discrètes, le propriétaire n'aura souvent pas d'objection à ce que la couleur reste pour le prochain locataire, qui lui décidera de la garder ou non.

Assurances

La loi n'oblige pas un locataire à contracter une assurance. Selon le Bureau d'assurance du Canada, le quart des locataires du Québec n'en a pas. Mais cette assurance sera la bienvenue si vous perdez par vol ou le feu votre ordinateur ou votre télévision par exemple.

Les assureurs offrent aussi une protection en responsabilité civile, c'est-à-dire qu'on est couvert pour les dommages portés au bien d'autrui. Par exemple, si un incendie prend naissance dans votre cuisine et cause des dommages à l'appartement voisin, c'est votre assurance qui couvrira les frais. On peut faire ajouter le nom des colocataires au contrat d'assurance pour que tout le monde soit protégé.

L'assurance dans un appartement peut coûter entre 20 $ et 33 $ par mois selon la ville, le quartier, l'étage, les biens matériels, etc.

Cuisine

Remplir le garde-manger de produits de base peut coûter une bonne centaine de dollars si on inclut du sucre, du poivre, de l'huile, du riz, etc. C'est avantageux à long terme, car cuisiner coûte moins cher que le restaurant et les plats déjà préparés.

Du côté de l'épicerie hebdomadaire, on peut s'en sortir avec 50 $. Les rabais peuvent déterminer ce qu'on mange cette semaine. Évitons par-dessus tout de faire l'épicerie l'estomac vide !

Pour économiser, il faut penser à faire les courses une fois par semaine et à élaborer des menus. Il s'avère judicieux de préparer deux plats conséquents qui serviront pour plusieurs repas et lunchs. Pensons soupe, plats mijotés ou sauce à spaghetti, qui permettent aussi d'utiliser les légumes qu'on pourrait perdre.

Finalement, acheter des produits en vrac est plus économique. Le magasin Aliments Merci est une bonne option et est présent dans plusieurs marchés publics. On apprécie particulièrement ses pots d'épices : trois pour 5 $.

Quelques chiffres

Le loyer moyen des logements de deux chambres se chiffrait à 691 $ au Québec en avril 2013, et 719 $ à Montréal.

Plus de 20 % des ménages ayant un revenu de 28 000 $ et moins possédaient un lave-vaisselle en 2009.

La liste d'attente pour un HLM au Québec est de près de 40 000 noms et le délai moyen est de quatre ans.

Environ le quart des cégépiens demeure en appartement. Les autres vivent chez leurs parents.

Loyer moyen pour un quatre-pièces en octobre 2012 par quartier de Montréal

Centre-ville et Île-des-Soeurs : 1346 $

Sud-Ouest et Verdun : 655 $

LaSalle : 685 $

Notre-Dame-de-Grâce, Côte-Saint-Luc, Hampstead, Westmount, Montréal-Ouest : 908 $

Côte-des-Neiges, Mont-Royal, Outremont : 848 $

Plateau-Mont-Royal : 807 $

Villeray, Saint-Michel, Parc-Extension : 600 $

Hochelaga-Maisonneuve : 668 $

Rosemont, La Petite-Patrie : 659 $

Anjou, Saint-Léonard : 678 $

Montréal-Nord : 587 $

Ahuntsic, Cartierville : 677 $

Saint-Laurent : 812 $

Dorval, Lachine, Saint-Pierre : 671 $

Baie-d'Urfé, Beaconsfield, Kirkland, Pointe-Claire, Senneville, Sainte-Anne-de-Bellevue : 1048 $

Dollard-des-Ormeaux, Saint-Raphaël-de-l'Île-Bizard, Pierrefonds, Roxboro, Sainte-Geneviève : 761 $

Mercier : 605 $

Pointe-aux-Trembles, Rivière-des-Prairies, Montréal-Est : 619 $

Déménageurs

Clan Panneton : Pour un déménagement de Montréal à Montréal, d'un rez-de-chaussée à un 3e étage, on calcule environ 4h30 de transport et de travail. C'est 125 $ de l'heure la fin de semaine, 10 $ de moins la semaine.

Un samedi, il faut prévoir entre 550 $ et 650 $ avec les taxes.

Pizza et bière

Une trentaine de dollars pour une caisse de 24 bières taxes incluses, un peu moins de 40 $ taxes et pourboire inclus pour deux pizzas extra-larges toutes garnies.

Peinture recyclée Boomerang chez Réno Dépôt

14,66 $ plus taxes les 3,78l

6 pots : 101,13 $ taxes incluses

Service de vaisselle

Stokes : 16 morceaux (assiettes, bols, tasses) 29,98 $ plus taxes. Choix de couleurs.

Verres

Canadian Tire : 12 verres pour 5,99 $ plus taxes.

Ustensiles

Canadian Tire : 16 pièces pour 10 $ plus taxes.

Électroménagers usagés

(Dénichés sur Kijiji.ca, prix de base)

Four : 100 $

Frigo : 200 $

Laveuse-sécheuse : 300 $ pour les deux

Grille-pain : 10 $

Cafetière : 15 $

Téléviseur à écran cathodique de 32 pouces : 30 $

On peut aussi trouver des meubles et autres à donner sur les sites de petites annonces (ici, Kijiji.ca, visite le 19 novembre 2013).

Des exemples : four, lave-vaisselle, télévision, sommier lit queen et king, laveuse-sécheuse, divan, futon, commode, bureau, tables de cuisine, de salon et de chevet, fauteuil, lecteur DVD, imprimante, bibliothèque, lampe, meuble de télévision...

Sources: Statistiques Canada, Institut de la statistique du Québec, Fédération des cégeps du Québec, FRAPRU, Société canadienne d'hypothèque et de logement, Guide Info-Logement, Bureau de consultation jeunesse du Québec.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer