Achats à l'étranger: les garanties qui bloquent à la frontière

Il est tentant de profiter d'un voyage pour acheter des produits électroniques, souvent meilleur marché à l'étranger. Mais les consommateurs doivent savoir que leur garantie risque de bloquer à la frontière.

En achetant un appareil Nikon, au cours d'un voyage en France l'été dernier, Raul de Almeida ne pensait pas avoir des ennuis à faire appliquer la garantie en revenant au Canada. Erreur.

Quand le zoom a brisé, cet automne, il s'est rendu au bureau de Nikon Canada, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, avec sa facture et sa garantie. Mais l'entreprise a refusé de réparer l'appareil. À peine avait-il commencé à expliquer le problème que l'employé l'a arrêté net: «Peu importe le problème, la garantie ne s'applique pas au Canada. Même pas une semaine.»

«J'ai été désarçonné par cette réponse de la part d'une multinationale», avoue M. de Almeida.

Comment se fait-il qu'une société comme Nikon, dont la marque est présente partout dans le monde, n'offre pas un programme de garantie international?

En fait, la garantie de M. Almeida est émise par Nikon Europe qui couvre l'Europe, l'Afrique et la Russie. Au Canada, les produits sont couverts par Nikon Canada.

«Nikon offre des programmes de garantie par marché pour s'assurer que les appareils photo répondent à tous les critères de sécurité et à toutes les réglementations locales», nous a expliqué la représentante de Nikon, Dianna Lai.

Chaque manufacturier a sa politique. C'est au cas par cas. Par exemple, Sony Canada «honore la garantie sur des produits achetés à l'extérieur du Canada, mais seulement si le produit est disponible chez les revendeurs autorisés au Canada», explique la porte-parole, Christina Stefanski.

Peu de recours

Sans la garantie du fabricant, les voyageurs ont bien peu de recours si le produit brise après leur retour à la maison.

Au Québec, tous les produits sont couverts par la «garantie légale» prévue dans la Loi sur la protection du consommateur (LPC) qui stipule qu'un bien doit pouvoir servir pour une durée raisonnable, en fonction du prix payé. Or, la LPC ne s'applique pas sur les produits achetés à l'extérieur du Québec.

Plusieurs cartes de crédit offrent gratuitement un programme de garantie prolongée qui s'applique aussi sur les achats à l'étranger. Bien entendu, le produit doit avoir été payé en entier avec la carte de crédit. Et le consommateur doit parfois payer certains frais: frais d'estimation, frais d'expédition, etc.

Mais le détenteur de la carte de crédit se retrouvera Gros-Jean comme devant si la garantie bloque à la frontière. Il n'aura droit à aucune garantie, ni avec le manufacturier ni avec sa carte de crédit.

Par exemple, avec les cartes de Desjardins, «la garantie prolongée s'applique aux achats faits à l'étranger pour autant que la garantie originale est valable au Canada», indique la porte-parole, Nathalie Genest.

Idem pour les cartes de crédit de la Banque Nationale: «La garantie s'applique à condition que la garantie originale du fabricant soit valide au Canada», précise la porte-parole, Joan Beauchamp.

Heureusement, M. de Almeida n'aura pas à retourner en France pour faire honorer la garantie de son appareil photo.

Après l'intervention de La Presse Affaires, Nikon Canada a accepté de l'aider. Le client a expédié son appareil à Toronto, aux frais de Nikon, pour une évaluation technique. «L'entreprise a accepté d'absorber le coût de la réparation», nous a dit Mme Lai. Mais il s'agit d'une exception.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer