Fin abrupte de la tarification dynamique d'Hydro-Québec

Il n'est pas si facile de réduire sa consommation d'électricité en période  de... (Photo: Le Quotidien)

Agrandir

Photo: Le Quotidien

Il n'est pas si facile de réduire sa consommation d'électricité en période de pointe. Partir son lave-vaisselle après 22h? Ça peut aller. Cuisiner la fin de semaine pour n'avoir qu'à réchauffer ses repas les soirs de semaine? Ça passe encore. Convaincre son ado de modifier l'horaire de sa douche? Ça se corse...

En fait, la «tarification différenciée dans le temps» n'est pas un succès au Québec. Hydro-Québec a laissé tomber ses projets-pilotes, comme Heure Juste auquel 2000 ménages ont participé durant deux ans. L'expérience a démontré qu'il y avait peu d'intérêt pour la tarification dynamique et que le projet avait eu un impact très marginal, entrainant une diminution de la facture d'à peine 1%.

En 2011, Hydro a aussi abandonné un vieux projet-pilote qui avait été lancé dans les années 90, auprès de 450 clients dans les Laurentides. Depuis, la tarification DH avait été maintenue en attendant qu'Hydro-Québec puisse leur offrir une option de tarification différenciée. Mais il n'y en a jamais eu...

À la suite d'une décision de la Régie de l'Énergie, les 142 clients restants ont reçu une lettre les informant de l'abolition du tarif DH à partir d'avril 2011 et de leur transfert automatique au tarif D qui s'applique à la majorité des clients résidentiels.

Cela a fait tiquer les clients, comme Pierre Lanthier.

La structure tarifaire DH permettait de réaliser des économies annuelles d'environ 100$. Durant l'hiver (du 1er décembre au 31 mars), l'électricité coûtait 14,78 cents le kilowattheure durant les périodes de pointe, soit de 6h à 11h et de 15h à 22h durant la semaine. Durant les fins de semaine et les périodes creuses de la semaine, l'électricité coûtait 4,49 cents/kwh, exactement le même prix que durant la saison chaude (1er avril au 30 novembre).

Pour comparer, les abonnés au tarif D payaient 5,40 cents/kwh pour la première tranche de consommation quotidienne de 30 kwh, puis 7,51 cents/kwh pour la consommation excédentaire en 2010. Ces tarifs ont baissé en 2011 et 2012.

Le tarif DH permettait donc de faire des économies substantielles, surtout pour les clients qui avaient une consommation hors-pointe. D'ailleurs, Hydro-Québec a évalué que les 142 clients ont subi une hausse moyenne de 9% de leur facture d'électricité avec le retour au tarif normal, en considérant une consommation identique (individuellement, l'impact a varié entre une diminution de la facture de 14% et une augmentation de 24%).

Or, ce n'est pas tant la décision d'abolir le tarif qui fâche M. Lanthier, mais plutôt la manière d'appliquer la décision. En mettant fin au tarif au milieu du cycle, soit en avril, les clients ont payé le gros prix durant l'hiver, mais ils n'ont pas eu droit aux économies associées au tarif DH durant la période estivale, déplore-t-il.

C'est vrai. Mais Hydro-Québec ne considère pas que les abonnés au tarif DH ont été lésés. «Le tarif DH a débuté en septembre 1993 et s'est terminé en avril 2011. Au fond, le client a bénéficié à 17 reprises de l'avantage de la période hors-pointe où les tarifs sont plus avantageux», a répondu Patrice Lavoie, porte-parole d'Hydro-Québec.

À l'origine, le projet devait durer deux ans. «Hydro-Québec aurait pu ramener les gens au tarif D. Ces gens-là n'auraient pas bénéficié de l'avantage durant plus de 15 ans», ajoute M. Lavoie.

Hydro-Québec avait proposé à la Régie de l'Énergie d'attendre jusqu'en octobre pour abolir le tarif DH, afin de laisser un été de grâce. Mais dans le contexte de la fin du projet Heure Juste, la Régie a exigé qu'Hydro Québec Distribution abolisse le tarif DH, dès le 1er avril 2011, en évoquant un principe d'équité pour l'ensemble des abonnés. Les décisions de la Régie de l'Énergie sont sans appel, sauf exception.

Finie la tarification dynamique au Québec. D'ailleurs, dans le cadre du déploiement des compteurs intelligents, Hydro-Québec n'a pas l'intention de mettre en place une tarification différée dans le temps, même si l'équipement permettrait de le faire.

Les ménages qui veulent réduire leur facture d'électricité peuvent jeter un coup d'oeil aux programmes d'efficacité énergétique. Remplacer le vieux frigo, installer un thermostat électronique ou une minuterie pour le filtre de la piscine... Hydro-Québec offre une série de trucs sur son site.

Hydro-Québec offre aussi un outil pour mieux gérer sa consommation d'électricité, ainsi qu'un diagnostic pour déterminer comment réduire sa facture d'électricité.

Le service

Un projet pilote d'Hydro-Québec qui prévoyait un tarif différent selon les saisons et les périodes d'utilisation

Le hic

Le tarif a été aboli au milieu du cycle, si bien que les abonnés n'ont pas pu bénéficier des économies prévues la dernière année

«La décision a été appliquée sans discernement» - Pierre Lanthier

Au bout du compte:

Les abonnés ont bénéficié d'un tarif avantageux durant plus de 17 ans, alors que le projet devait durer deux ans seulement, soutient Hydro-Québec qui n'a fait qu'appliquer la décision de la Régie de l'Énergie.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer