Exclusif

Pas de vol direct Montréal-Beyrouth pour Air Canada

L'aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth, au Liban. Contrairement... (PHOTO JAMAL SAIDI, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth, au Liban. Contrairement aux principaux pays européens, aucun pays d'Amérique du Nord ne permet de vol direct vers le Liban pour des raisons de sécurité.

PHOTO JAMAL SAIDI, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement Trudeau a tranché : Air Canada ne pourra pas ajouter de vol direct entre Montréal et Beyrouth. Une décision prise pour des raisons de sécurité, mais qui déçoit la communauté libanaise de Montréal.

« C'est une déception pour nous. On s'attendait que les choses aboutissent à un vol direct. [...] C'est vraiment décevant, surtout que les vols directs de l'Europe au Liban se font chaque jour. Ça comprend la majorité des pays européens, la France, l'Italie, l'Allemagne, la Grande-Bretagne. Pourquoi pas nous au Canada ? Comment les autres pays font pour s'assurer que la sécurité est bonne ? C'est un peu décevant », a dit Youssef Boutros, président de la Chambre de commerce et d'industrie Canada-Liban (CCICL).

Contrairement aux principaux pays européens, aucun pays d'Amérique du Nord ne permet de vol direct vers le Liban pour des raisons de sécurité.

«En haut de la liste »

Beyrouth était « en haut de la liste » des nouvelles destinations étudiées par Air Canada, qui tentait de convaincre le gouvernement Trudeau d'accorder la permission réglementaire d'avoir des vols directs vers le Liban. La décision négative d'Ottawa a été communiquée la semaine dernière à Air Canada.

« Nous confirmons que le gouvernement du Canada a refusé d'accéder à notre demande pour un service direct entre Montréal et Beyrouth pour des raisons de sûreté. Nous ne formulerons aucun autre commentaire pour le moment », a indiqué Isabelle Arthur, porte-parole d'Air Canada. « Les vols directs entre le Canada et le Liban ne sont pas autorisés en ce moment pour des raisons de sécurité nationale [...] Les passagers peuvent voyager sur des vols de correspondance », a indiqué par courriel le cabinet du ministre fédéral des Transports Marc Garneau.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain, qui appuie le projet, a eu des discussions récemment avec le personnel politique du gouvernement Trudeau. La Chambre de commerce espérait une « solution » positive d'ici un an.

Autorisation annulée

En 2003, Air Canada avait reçu l'approbation d'Ottawa pour des vols directs vers le Liban, mais l'autorisation avait été annulée quelques jours avant le vol inaugural pour des motifs de sécurité.

« En 2003, on nous a promis que ça allait se réaliser. C'est la même chose maintenant : on sent qu'il y a eu des avancements, et on arrête ça à la dernière minute. C'est une déception pour toutes les communautés qui vivent le rêve canadien du multiculturalisme », a dit Youssef Boutros, président de la CCICL.

Ottawa autorise des vols directs dans 84 pays. « Du côté de Montréal, on a des vols qui viennent de partout, précise Youssef Boutros. [...] L'Égypte, le Pakistan, la Turquie, l'Algérie, la Jordanie ont tous des vols directs. Avec tout mon respect à ces pays, le Liban mérite aussi un vol direct pour développer les relations entre les deux pays. On aime le Canada, on aime développer les relations internationales et l'économie. Un vol direct serait gagnant-gagnant. » 

Selon Statistique Canada, il y a environ 190 000 Canadiens d'origine libanaise au pays, dont 70 000 au Québec.

«« Les vols directs entre le Canada et le Liban ne sont pas autorisés en ce moment pour des raisons de sécurité nationale [...] Les passagers peuvent voyager sur des vols de correspondance. »

- Le cabinet du ministre fédéral des Transports Marc Garneau

« C'est une déception pour toutes les communautés qui vivent le rêve canadien du multiculturalisme. »

- Youssef Boutros, président de la Chambre de commerce et d'industrie Canada-Liban»





publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer