Un contrat de 2 millions pour les coupe-moteurs Effenco

Le produit réduit les émissions de gaz à... (PHOTO FOURNIE PAR EFFENCO)

Agrandir

Le produit réduit les émissions de gaz à effet de serre et la consommation de carburant des camions de 30 %, soutient Thomas Derichebourg, président de la filiale canadienne de l'entreprise française, dans un entretien.

PHOTO FOURNIE PAR EFFENCO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Effenco équipera plus de 60 camions d'enlèvement des ordures de la société Derichebourg Canada avec son système de coupe-moteur automatisé Start-Stop Active.

Le contrat d'une valeur de 2 millions est le plus important de l'histoire de cette PME de l'arrondissement du sud-ouest de Montréal. L'achat de la technologie novatrice est admissible à une subvention du programme Écocamionnage du Fonds vert, laquelle couvre la moitié de la facture. Les livraisons s'échelonneront de décembre 2016 à mai 2017. 

La technologie permet l'arrêt du moteur du véhicule dès son immobilisation, tout en maintenant fonctionnels ses équipements comme le lève-bac. «Un camion roule 10 heures par jour et est immobile 60 % du temps. Notre produit permet d'arrêter le moteur entre 4,5 et 5 heures par jour », explique Colin Ryan, président d'Effenco.

Créé en 2006, Effenco passera de 15 à 45 employés d'ici la fin 2017. 

Le produit réduit les émissions de gaz à effet de serre et la consommation de carburant de 30 %, soutient Thomas Derichebourg, président de la filiale canadienne de l'entreprise française, dans un entretien. «Le délai de recouvrement de mon investissement est de 4 ans, dit-il, satisfait.

C'est la grappe des technologies propres, Écotech Qubéec qui a mis en lien les deux entreprises.  «Ça peut devenir une excellente vitrine technologique pour démontrer l'efficacité d'une innovation », avait dit au printemps à La Presse, Denis Leclerc, président d'Écotech Québec. Fort de cette réussite, Effenco a le marché new-yorkais en mire. 

Investissement de 11 millions à Gatineau

Dans un autre marché, Derichebourg Canada investira 11 millions dans l'achat de 55 camions à ordures neufs pour honorer le contrat de la Ville de Gatineau. Le contrat, entrant en vigueur le 1er juin 2017, est d'une durée maximale de 7 ans d'une valeur totale de 70 millions. La société embauchera quelque 100 personnes pour desservir le territoire qui compte 100 000 portes.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer