Un gros contrat échappe à Bombardier à Chicago

Selon la Chicago Transit Authority (CTA), Bombardier demandait... (PHOTO FLORIAN EISELE, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon la Chicago Transit Authority (CTA), Bombardier demandait 226 millions US de plus que CRRC pour les 846 voitures.

PHOTO FLORIAN EISELE, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le géant chinois CRRC a encore une fois damé le pion à Bombardier aux États-Unis en décrochant un contrat de 632 millions US pour 400 nouvelles voitures destinées au métro de Chicago. L'entente pourrait être étendue pour comprendre jusqu'à 846 voitures, ce qui porterait la valeur totale du contrat à 1,3 milliard US (1,7 milliard CAN).

Selon la Chicago Transit Authority (CTA), Bombardier demandait 226 millions US de plus que CRRC pour les 846 voitures. C'est Bombardier qui avait remporté le précédent contrat de la CTA, en 2006, qui s'élevait à 1 milliard US pour 706 voitures. 

«Bombardier est déçue de cette décision, a commenté un porte-parole de l'entreprise, Marc-André Lefebvre. Nous sommes fiers du partenariat que nous avons bâti avec la CTA dans les dix dernières années et de la très bonne performance des véhicules que nous lui avons fournis.»

En 2014, CRRC avait également coiffé Bombardier pour la construction de 284 voitures du métro de Boston, une affaire de 566 millions US. Comme elle le fait présentement à Boston, CRRC construira une usine à Chicago pour réaliser le contrat de la CTA.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer