Français à Air Canada: la Cour suprême tranchera

En bourse

T.AC.B
Des avions d'Air Canada à l'aéroport Pearson, de... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo archives La Presse Canadienne

Des avions d'Air Canada à l'aéroport Pearson, de Toronto

La Presse Canadienne

Des citoyens frustrés de ne pas avoir été servis en français lors de vols d'Air Canada pourront faire valoir leur cause devant la Cour suprême du Canada.

Le plus haut tribunal du pays a fait savoir jeudi qu'il acceptait d'entendre leur cause.

Insatisfaits et estimant leurs droits linguistiques bafoués, les voyageurs avaient formulé chacun huit plaintes contre Air Canada (T.AC.B) puisqu'ils ont été servis uniquement en anglais lors de vols ainsi qu'à l'intérieur de certains aéroports.

Les plaintes avaient été déposées auprès du commissaire aux langues officielles pour des voyages effectués en 2009.

La Cour fédérale a constaté des infractions et a déclaré que La loi sur les langues officielles s'appliquait. Elle a octroyé des dommages-intérêts aux plaignants.

La Cour d'appel fédérale a cassé en partie le jugement et réduit les dommages-intérêts de 6000 $ à 1500 $ par personne.

Les voyageurs en ont appelé de la décision devant la Cour suprême qui devra désormais trancher.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer