Bombardier: la rémunération des patrons en baisse de 19%

Le président et chef de la direction de... (Photo: David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

Photo: David Boily, Archives La Presse

Le président et chef de la direction de Bombardier, Pierre Beaudoin.

Sylvain Larocque
La Presse Canadienne
Montréal

La rémunération totale des cinq plus hauts dirigeants de Bombardier (T.BBD.B) a reculé de 19% en 2012 pour s'établir à 17,9 millions US.

Le président et chef de la direction de la multinationale québécoise, Pierre Beaudoin, a vu sa rémunération totale passer de 8,17 millions $ US en 2011 à 5,98 millions $ US en 2012. Il a notamment eu droit à un salaire de base de 1,4 million $ US, à des actions évaluées à 2,46 millions $ US, à des options évaluées à 1,23 million $ US et à une prime de rendement de 761 100 $ US.

La rémunération des quatre autres plus hauts dirigeants de Bombardier a également diminué en 2012.

Rappelons que les profits nets de l'exercice ont atteint 588 millions $ US, en baisse de 29,8 pour cent par rapport aux 837 millions $ US dégagés en 2011.

Le président du conseil d'administration de Bombardier, Laurent Beaudoin, a quant à lui reçu une rémunération totale de 1,83 million $ US en 2012, en hausse de 5,2 pour cent par rapport à celle de 1,74 million $ US en 2011. La majeure partie de ces sommes est constituée de prestations de retraite.

L'action de Bombardier a clôturé vendredi à 3,93 $ à la Bourse de Toronto, un cours inchangé par rapport à la fermeture de la veille.

 

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer