Bombardier profitera de l'agrandissement de l'aéroport London City

Bombardier affirme que ses appareils plus imposants -... (Photo: Bombardier)

Agrandir

Photo: Bombardier

Bombardier affirme que ses appareils plus imposants - les CS100 CSeries, qui comptent entre 110 à 125 places - sont parfaits pour ces installations et qu'ils respectent les normes en vigueur en ce qui a trait au bruit.

Ross Marowits
La Presse Canadienne

L'agrandissement prévu de l'aéroport London City devrait permettre à Bombardier d'assurer des liaisons européennes lucratives et d'offrir des vols sans escales à sa clientèle d'affaires vers l'Amérique du Nord.

Le petit aéroport situé dans l'est de Londres s'apprête à déposer une demande, l'an prochain, afin d'obtenir la permission d'agrandir ses installations, sans toutefois modifier la longueur de ses pistes d'atterrissage.

La longueur réduite des pistes de London City exige des appareils des décollages et des atterrissages à forte pente. Cela limite donc la grosseur des avions qui peuvent utiliser ses installations.

Bombardier affirme que ses appareils plus imposants - les CS100 CSeries, qui comptent entre 110 à 125 places - sont parfaits pour ces installations et qu'ils respectent les normes en vigueur en ce qui a trait au bruit.

«Lorsque nos CS100 pourront avoir accès à London City, ils deviendront les appareils qui offriront le meilleur couplage entre la capacité d'accueil de passagers et le rayon d'action à cet aéroport», a affirmé Philippe Poutissou, vice-président du marketing chez Bombardier avions commerciaux.

L'aéroport de London City est le plus rapproché du centre-ville de la capitale britannique. Ses installations ont été agrandies depuis son ouverture, il y a 25 ans.

Il peut maintenant accueillir les avions d'affaires Global de Bombardier et les appareils comprenant 70 ou 80 sièges comme le Q400. Auparavant, l'aéroport London City pouvait seulement recevoir des avions de 30 à 50 passagers.

British Airways offre des vols quotidiens à destination de New York à bord des Airbus 318. Cependant, les vols offrant 32 sièges en classe affaires doivent effectuer un arrêt à Shannon, en Irlande.

Les CSeries pourraient offrir un vol direct vers New York, et ce, avec une charge payante réduite.

Au moins un client, Odyssey Airlines, prévoirait offrir ce service. Bombardier précise cependant que l'appareil offrirait surtout des liaisons entre Londres et d'autres villes européennes.

Les cinq destinations les plus populaires à partir de l'aéroport London City sont Zurich, Amsterdam, Édimbourg, Genève et Francfort. New York arrive en 24e position de ce palmarès.

De tous les aéroports britanniques, c'est London City qui attire la plus importante proportion de gens d'affaires. La proximité du centre-ville, qui est situé à 11 kilomètres de l'aéroport, est évidemment un atout majeur.

L'an dernier, 70 000 atterrissages et décollages ont été enregistrés à London City. Trois millions de passagers ont foulé le sol de l'aéroport.

D'ici 2021, on s'attend à plus de 100 000 mouvements d'aéronefs et à un afflux de six millions de passagers. On est malgré tout bien loin de la capacité maximale de l'aéroport, qui est en mesure de supporter 125 000 mouvements d'aéronefs.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer