D'ex-employés d'Aveos reprendront le travail en janvier

La faillite d'Aveos, en mars dernier, a entraîné... (Photo: Olivier Pontbriand, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Olivier Pontbriand, archives La Presse

La faillite d'Aveos, en mars dernier, a entraîné la perte de 1200 emplois à Montréal.

La Presse Canadienne
Montréal

Le syndicat représentant les ex-employés d'Aveos a indiqué mardi que quelques-uns d'entre eux allaient reprendre le travail en janvier.

Cet été, la firme britannique A J Walter Aviation (AJW) a racheté les activités de réparation de composants d'avion d'Aveos, qui sont concentrées à Montréal.

Dans un communiqué, l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l'aérospatiale a précisé que huit travailleurs seraient embauchés au début de janvier pour la relance des activités.

Selon le syndicat, les installations montréalaises devraient faire travailler environ 50 personnes d'ici à la mi-avril.

Plus de 280 anciens travailleurs d'Aveos ont participé à une rencontre avec des représentants d'AJW au cours du week-end afin de discuter des perspectives d'emplois qui se présentent avec la réouverture des installations.

Aveos a fait faillite au printemps, entraînait la perte de plus de 1800 emplois au pays, dont 1200 à Montréal. La plupart des actifs de l'entreprise ont été liquidés.

AJW entend faire de Montréal le siège de sa nouvelle division de révision et de réparation de composants, baptisée AJW Technique. Plus de 800 compagnies aériennes font affaire avec AJW.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer