Destinations soleil: une bonne saison en vue

(Montréal) Malgré un mois de novembre radieux et la grève étudiante qui écourtera les vacances hivernales de milliers d'étudiants et de professeurs, les Québécois semblent toujours aussi nombreux à vouloir enfiler maillot et sombrero pour aller profiter du Sud cet hiver.

Sans être à tout casser, la saison 2012-2013 s'annonce en légère hausse par rapport à l'an dernier, selon les premiers échos récoltés auprès des vendeurs de voyage par La Presse Affaires.

«Nous augmentons notre capacité cette année par rapport à l'an dernier, dit Sam Char, directeur principal du Groupe Sunwing au Québec. Pas énormément, mais il s'agit d'une augmentation.»

Sunwing compte utiliser une trentaine d'avions en partance de 33 villes canadiennes cet hiver pour y transporter des vacanciers vers le Sud, contre 27 l'an dernier.

«On est un peu en avance sur l'an dernier, dit aussi Louise Fecteau, vice-présidente, ventes et marketing, du grossiste Vacances TMR. On ne prévoit pas une mauvaise saison, au contraire!»

Air Canada augmente toujours sa capacité à la veille de la saison hivernale, et cette année ne fait pas exception. Les nouveautés incluent un vol quotidien Montréal-Miami (plutôt que trois fois par semaine) et un vol hebdomadaire vers Fort-de-France, en Martinique.

L'augmentation de la capacité est «comparable aux années précédentes», selon Isabelle Arthur, porte-parole d'Air Canada.

Transat n'a pas voulu commenter l'augmentation de sa capacité.

Sam Char, de Sunwing, souligne que plusieurs facteurs auraient pu plomber la saison hivernale. Avant la neige qui est tombée la semaine dernière, le mois de novembre a été particulièrement ensoleillé. Or, c'est lorsque les Québécois ont les deux pieds dans la gadoue et les oreilles fouettées par le vent glacial qu'ils se mettent à rêver de mojitos et de sable chaud.

La grève étudiante du printemps et de l'été derniers écourtera aussi les vacances de nombreux étudiants, professeurs et employés de soutien, tous forcés de faire du rattrapage. «On parle de dizaines de milliers de gens», dit M. Char.

Quand les Russes débarquent

Encore cette année, le triangle Cuba, Mexique et République dominicaine remporte la faveur des Québécois.

«On voit un intérêt plus grand des Québécois pour les destinations d'Amérique centrale comme le Costa Rica, le Panama, la Colombie et le Nicaragua, qui sont offertes par Nolitour, dit toutefois Valérie Martin, chef du marketing national chez Transat. En plus des plages, ces destinations proposent culture et nature pour les vacanciers.»

La Jamaïque connaît aussi un regain de popularité, souligne-t-elle.

Un phénomène nouveau complique cette année le travail des voyagistes: l'arrivée massive des Européens, notamment des Russes, vers les destinations prisées des Québécois.

«En République dominicaine, plusieurs hôtels sont déjà pleins. Les Russes, entre autres, achètent beaucoup de forfaits à Punta Cana et réservent extrêmement à l'avance», dit Sam Char, de Sunwing.

«Les Russes qui voyagent cette année... C'est fou, fou, fou», confirme Louise Fecteau, de Vacances TMR.

Selon Sam Char, les acteurs de l'industrie semblent s'être donné le mot cette année pour mieux s'ajuster à la demande et éviter les surcapacités observées au cours des dernières années.

«Il y a toujours une surcapacité. Mais cette année, elle semble plus contenue et plus raisonnable», dit-il.

Paul Arsenault, titulaire de la chaire de tourisme Transat à l'UQAM, confirme que la concurrence et la surcapacité engendrent des marges bénéficiaires très minces chez les voyagistes.

«La rareté apparaît seulement pendant le temps des Fêtes et la relâche scolaire, observe-t-il. Le reste du temps, l'offre excède la demande. Dans ce modèle d'affaires, on parle d'opérations à haut risque. Quatre places vides dans un 737, pour un voyagiste, ça signifie des pertes d'argent.»

Les destinations soleil les plus populaires des Québécois

- Cuba (31% des voyages)

- Floride (26%)

- Mexique (21%)

- République dominicaine (14%)

Les destinations prévoyant les investissements touristiques les plus importants d'ici 10 ans:

> Mexique

- République dominicaine

- Bahamas

- Cuba

- Jamaïque

Sources: Chaire de tourisme Transat de l'UQAM et World Travel and Tourism Council

Partager

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer