Global fait les beaux jours de Bombardier

En bourse

T.BBD.B
«C'est incontestablement une commande historique pour Bombardier», a... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

«C'est incontestablement une commande historique pour Bombardier», a déclaré le président de Bombardier Avions d'affaires, Steve Ridolfi, dans un communiqué émis hier.

(Montréal) La très luxueuse famille d'appareils Global de Bombardier a traversé la crise économique sans subir trop de dommages.

> Sur le blogue des marchés: Bombardier: premières réactions

Avec la méga-commande de 3,1 milliards de dollars US annoncée hier, elle continue de faire les beaux jours d'un avionneur qui a sa part de défis lorsqu'il est question d'avions commerciaux et de petits avions d'affaires.

Un très bon client de Bombardier, la société suisse de nolisement d'avions d'affaires VistaJet, a passé une commande ferme pour 56 biréacteurs Global, soit 25 appareils Global 5000, 25 appareils Global 6000 et six appareils Global 8000. Cette commande a une valeur au détail de 3,1 milliards US. Elle est assortie d'options pour 86 appareils Global additionnels. L'exercice de ces options permettrait de faire passer la valeur de la commande à 7,8 milliards US.

«C'est incontestablement une commande historique pour Bombardier», a déclaré le président de Bombardier Avions d'affaires, Steve Ridolfi, dans un communiqué émis hier.

Le président et fondateur de VistaJet, Thomas Flohr, a affirmé que cette transaction constituait un élément clé des projets d'expansion de VistaJet dans les marchés émergents.

«Nos clients ont besoin de vols directs partout sur la planète et, souvent, à la dernière minute», a-t-il expliqué par voie de communiqué.

La porte-parole de Bombardier Avions d'affaires, Danielle Boudreau, a fait valoir que cette commande allait garnir le carnet de commandes de la famille Global pour de nombreuses années.

«Nous allons commencer en 2014 avec la livraisons des Global 5000 et 6000, qui sont déjà en production, puis ça va se poursuivre avec le Global 8000, présentement en développement», a-t-elle indiqué.

Avant la nouvelle commande de VistaJet, le carnet de commandes de la famille Global représentait déjà 34 mois de production. Bombardier assemble les appareils de cette famille à Toronto et procède à leur finition à Montréal. Le centre de finition, situé à Dorval, compte déjà 2200 employés. La nouvelle commande vient consolider ces emplois.

Les appareils Global sont de luxueux avions d'affaires qui peuvent coûter de 48 à 66 millions de dollars US. De toute évidence, la crise économique de 2008-2009 a eu peu de prise sur les clients de tels appareils, des individus fortunés, des sociétés de nolisement et de grandes corporations.

«Les appareils Global n'ont pas eu beaucoup de difficultés au cours des années, a noté Mme Boudreau. Les appareils Challenger ont eu quelques difficultés, mais ils ont quand même performé assez bien. Ce sont les plus petits appareils, les Learjet, qui ont subi la majorité des impacts.»

Elle a indiqué que la famille Learjet recommençaient à prendre du poil de la bête, mais pas aussi rapidement qu'espéré.

«Il n'y a pas encore de retour aux chiffres qu'on voyait avant 2008», a-t-elle déclaré.

La crise a fait particulièrement mal aux manufacturiers qui se concentraient sur les plus petits appareils, comme Cessna, qui a procédé à des mises à pied massives, et Hawker Beechcraft, qui s'est placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

Grâce à sa famille Global, Bombardier a pu résister davantage à la tempête. L'avionneur a conservé sa position de tête de file. Les dernières données de la General Aviation Manufacturers Association (GAMA) montrent d'ailleurs que Bombardier a creusé l'écart face aux autres manufacturiers. Au cours des neuf premiers mois de 2012, Bombardier a livré 119 appareils, dont 35 de la famille Global, d'une valeur totale de 3,9 milliards US.

C'est une légère amélioration par rapport aux neuf premiers mois de 2011, qui avaient donné lieu à la livraison de 115 appareils, d'une valeur totale de 3,8 milliards US.

Pendant les neuf premiers mois de 2012, son plus proche concurrent, Gulfstream, n'a livré que 57 appareils, d'une valeur totale de 2,7 millions US. Pour Gulfstream, il s'agit d'une contre-performance parce que l'avionneur avait livré 72 appareils, d'une valeur de 3,2 milliards US, pendant les neuf premiers mois de 2011.

L'aviation d'affaires a donc eu de quoi consoler Bombardier, qui a connu des jours plus difficiles du côté de l'aviation commerciale. Pendant les neuf premiers mois de 2012, l'avionneur n'a livré que 34 appareils commerciaux, comparativement à 67 au cours de la même période de l'exercice précédent.

-----------------

LES JETS D'AFFAIRES GLOBAL EN UN COUP D'OEIL

Global 5000

- Deux membres d'équipage

- Huit passagers (en configuration Affaires)

- Portée: 9630 kilomètres

- Longueur: 29,5 mètres

- Envergure: 28,6 mètres

- Prix au détail: 48,6 millions US

Global 6000

- Quatre membres d'équipage

- Huit passagers (en configuration Affaires)

- Portée: 11 112 kilomètres

- Longueur: 30,3 mètres

- Envergure: 28,7 mètres

- Prix au détail: 58.5 millions US

Global 8000

- Quatre membres d'équipage

- Huit passagers (en configuration Affaires)

- Portée: 14 631 kilomètres

- Longueur: 30,97 mètres

- Envergure: 31,79 mètres

- Prix au détail: 66.3 millions US

Source: Bombardier

-----------------

REVENUS DE CONSTRUCTION D'AVIONS DE BOMBARDIER

3 premiers trimestres de 2012

- Avions d'affaires: 3,1 milliards US

- Avions commerciaux: 740 millions US

- Revenus totaux de Bombardier: 12 milliards US

Sources: Bombardier, Bourse de Toronto

-----------------

PLUS GROSSES COMMANDES FERMES D'AVIONS D'AFFAIRES CHEZ BOMBARDIER

Novembre 2012

VistaJet commande 56 appareils Global: 3,1 milliards US

Mars 2011

NetJets commande 50 appareils Global: 2,8 milliards US

Juin 2012

NetJets commande 100 appareils Challenger: 2,6 milliards US

Source: Bombardier

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Bombardier rebondit en Bourse

    Transports

    Bombardier rebondit en Bourse

    Les marchés financiers ont chaleureusement applaudi le contrat majeur de 3,1 milliards US obtenu par Bombardier (T.BBD.B) auprès de... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer