AirAsia s'intéresse à la CSeries

En bourse

t.bbd.b
Le grand patron d'AirAsia, Tony Fernandes (notre photo),... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

Le grand patron d'AirAsia, Tony Fernandes (notre photo), a profité de son bref passage au salon aéronautique de Farnborough pour visiter  une maquette grandeur nature de la cabine et du poste de pilotage de la CSeries et pour rencontrer celui qu'il qualifie de «grand ami», Pierre Beaudoin, le président de Bombardier.

Marie Tison, envoyée spéciale
La Presse

(Farnborough) Les discussions vont bon train entre Bombardier (T.BBD.B) et AirAsia au sujet d'une commande potentielle pour 100 appareils de la CSeries.

Le grand patron d'AirAsia, Tony Fernandes, a profité de son bref passage au salon aéronautique de Farnborough pour visiter  une maquette grandeur nature de la cabine et du poste de pilotage de la CSeries et pour rencontrer celui qu'il qualifie de «grand ami», Pierre Beaudoin, le président de Bombardier.

Flanqué de quatre agents de bord de sexe féminin, coiffé de son éternelle casquette rouge, M. Fernandes a posé avec M. Beaudoin et avec un petit modèle de la CSeries aux couleurs d'AirAsia, un transporteur à rabais de Malaisie.

AirAsia est un grand client d'Airbus, mais M. Fernandes examine la possibilité d'acquérir 100 appareils CS300. Configuré de façon assez serrée, cet  appareil peut contenir 150 places, mais le président d'AirAsia aimerait une configuration encore plus serrée pour accueillir 160 passagers.

«L'avantage, c'est que la CSeries nous permettrait de desservir de nombreux aéroports qui ne nous sont pas accessibles, a déclaré M. Fernandes à un journaliste de la publication spécialisée Flight Global. Il y a aussi la question du prix, et cet appareil semble très abordable.»

Pour Bombardier, la visite de M. Fernandes à la maquette de la CSeries constituait une visite privée, mais c'était sans compter la personnalité flamboyante du grand patron d'AirAsia et de son penchant pour la transparence.

Il a notamment envoyé un message sur Twitter  au sujet de la rencontre : «Je suis en train de visiter mon bon ami propriétaire de Bombardier, a-t-il écrit. Je suis ici seulement pour deux heures. La CSeries est un appareil intéressant et impressionnant.»

M. Fernandes avait rencontré M. Beaudoin l'année dernière à l'occasion du Grand prix du Canada. Le chef de la direction d'AirAsia est en effet propriétaire de l'écurie Lotus. M. Fernandes avait alors écrit sur Twitter que Pierre Beaudoin était «un gars cool».

Les deux hommes se sont rencontrés à nouveau au cours de la semaine dernière au Grand prix de Grande-Bretagne, à Silverstone. La CSeries était au menu de la rencontre.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer