Pratt & Whitney se fait éclabousser

L'éntrée de l'usine Pratt et Whitney à Longueuil.... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Photo: Robert Skinner, La Presse

L'éntrée de l'usine Pratt et Whitney à Longueuil.

La Presse Canadienne
Montréal

La société Pratt & Whitney Canada fait partie de trois entreprises de United Technologies qui verseront une somme combinée de 75 millions US pour avoir exporté illégalement des logiciels militaires en Chine.

La compagnie de Longueuil a reconnu avoir enfreint la législation américaine sur le contrôle des exportations d'armes et avoir fait de fausses déclarations relativement à l'exportation de matériel informatique militaire utilisé dans le développement du premier hélicoptère d'attaque moderne de la Chine.

Le gouvernement américain a indiqué dans un communiqué que Pratt, UTC, au Connecticut, et une autre filiale américaine, Hamilton Sundstrand, avaient consenti à payer plus de 75 millions US dans le cadre d'un règlement d'ensemble.

En plus de payer l'amende, les compagnies devront se soumettre à un examen indépendant lors des deux prochaines années, afin de prouver qu'elles respectent les lois sur l'exportation.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Jean-Philippe Décarie

    Jean-Philippe Décarie

    La filière canadienne

    La direction de Pratt&Whitney Canada n'a pas de quoi être fière. Elle a été reconnue coupable d'exportation à la Chine de matériel militaire sous... »

  • Pratt & Whitney: des revenus potentiels de 2 milliards

    Canada

    Pratt & Whitney: des revenus potentiels de 2 milliards

    Pratt&Whitney Canada (P&WC) était obnubilée par les promesses du marché chinois des hélicoptères civils et en paie maintenant le prix. »

  • Pratt & Whitney fait son mea-culpa

    Canada

    Pratt & Whitney fait son mea-culpa

    La société mère (United Technologies) se confond en excuses, mais ne tente pas d'expliquer ce qui l'a amenée à violer les règles. »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer