La québécoise Acquisio vendue a des Américains

Marc Poirier, PDG d'Acquisio (à gauche)... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Marc Poirier, PDG d'Acquisio (à gauche)

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

C'est dans le giron d'une société américaine cotée au NASDAQ que l'entreprise de Brossard Acquisio poursuivra sa croissance.

Spécialisée dans l'optimisation de placement publicitaire en ligne, Acquisio a annoncé sa vente à Web.com Group en fin de journée hier.

Installé à Jacksonville, en Floride, Web.com est un fournisseur de services internet et de solutions de marketing web pour petites entreprises dont la valeur boursière s'élève à un peu plus de 1 milliard de dollars US.

Acquisio a été fondée en 2003 par son actuel PDG Marc Poirier, son chef de la technologie Richard Couture et Benoît Allaire. Les solutions à base d'intelligence artificielle d'Acquisio aident notamment les PME à trouver de nouveaux clients en ligne.

« Acquisio offre aux PME la même technologie d'apprentissage automatique qui n'était auparavant offerte qu'aux plus grandes entreprises et aux entreprises spécialistes du marketing web », a commenté le grand patron de Web.com, David Brown, dans un communiqué.

« En appliquant la technologie primée d'intelligence artificielle d'Acquisio à l'ensemble d'outils de marketing web de Web.com, nous pourrons offrir une valeur ajoutée à nos clients plus rapidement. » - Extrait du communiqué de David Brown, grand patron de Web.com

La valeur de l'entente n'a pas été précisée. La direction de Web.com discutera toutefois publiquement de la transaction mardi prochain à l'occasion d'une conférence téléphonique organisée pour faire le point avec les analystes sur la plus récente performance trimestrielle de l'entreprise.

BUREAUX INTERNATIONAUX

Dans le but d'appuyer sa croissance, outre son siège social de Brossard, Acquisio a notamment ouvert des bureaux dans le Vieux-Montréal, à New York, Seattle, Londres et Tokyo au cours des dernières années.

Le fonds Tandem Expansion, le Fonds de solidarité FTQ, Investissement Québec, ainsi que d'autres investisseurs, notamment Alexandre Taillefer, ont soutenu Acquisio financièrement au fil des années.

Il n'a pas été possible de parler avec un représentant d'Acquisio hier.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer