Acquisitions en Australie: Stingray augmente la cadence

Stingray, dont les actions sont inscrites à la... (PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE)

Agrandir

Stingray, dont les actions sont inscrites à la Bourse de Toronto depuis deux ans, rejoint plus de 400 millions de ménages et 11 000 entreprises dans 156 pays.

PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

Le fournisseur montréalais de services musicaux Stingray augmente la cadence en réalisant deux acquisitions en Australie.

Stingray acquiert Satellite Music Australia (SMA) et SBA Music, deux entreprises spécialisées dans les solutions multimédias en magasin qui rejoignent un total de 4000 établissements commerciaux.

Ces transactions annoncées en soirée hier ont une valeur d'environ 10 millions de dollars. Ensemble, les deux entreprises achetées génèrent des revenus annuels de 6 millions.

Satellite Music Australia est une filiale de Macquarie Media, une entreprise inscrite à la Bourse d'Australie.

Stingray a maintenant annoncé six acquisitions depuis le début de l'année, dont quatre depuis le début de son exercice financier 2018 débuté le 1er avril.

« Avec ces deux acquisitions en Australie, nous sommes réellement en avance sur notre plan qui est d'en faire quatre à cinq par année, commente Mathieu Péloquin, vice-président chez Stingray. C'est le plus gros développement international de Stingray Affaires encore jamais effectué à l'extérieur du Canada. »

LE « NETFLIX » DE STINGRAY

Stingray, qui commence à offrir progressivement à l'échelle mondiale quatre produits en vidéo sur demande par abonnement (karaoke, classica, jazz et iConcerts), vient d'atteindre le plateau des 100 000 abonnés pour ce type de service. Ces abonnés paient 7 $US par mois.

« C'est un peu comme si c'était notre propre service Netflix », dit Mathieu Péloquin.

Les produits en vidéo sur demande par abonnement sont offerts par l'entremise d'Amazon et d'opérateurs télé. Les données de marché fournies par Stingray font miroiter une popularité en croissance : d'ici trois ans, environ 248 millions de ménages utiliseront un service de vidéo sur demande par abonnement dans le monde. Les revenus dégagés de ces services dépasseraient ainsi 32 milliards de dollars et Stingray entend être positionnée pour obtenir sa part.

La croissance sera justement au coeur des discussions demain à l'occasion de l'assemblée annuelle des actionnaires de Stingray. L'événement se tiendra cette année au siège social situé en bordure de l'autoroute Bonaventure dans le Vieux-Montréal. Les actionnaires pourront ainsi constater l'étendue des travaux d'agrandissement effectués dans les derniers mois.

L'entreprise, dont le chiffre d'affaires dépasse les 100 millions, a d'ailleurs annoncé le mois dernier la création de 400 emplois au cours des cinq prochaines années.

Les actionnaires obtiendront aussi un bon aperçu de son début d'exercice en présentant les résultats du premier trimestre de son exercice financier (mois d'avril, mai et juin).

Stingray, dont les actions sont inscrites à la Bourse de Toronto depuis deux ans, rejoint plus de 400 millions de ménages et 11 000 entreprises dans 156 pays.

LES SIX ACQUISITIONS DE STINGRAY CETTE ANNÉE

Janvier : Classica (Allemagne)

Mars : NatureVision TV (États-Unis)

Mai : Yokee (Israël)

Mai : C Music TV (Londres)

Juillet : SMA et SBA (Australie)




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer