Électronique: un recul des dépenses mondiales attendu

A customer looks at an Apple Inc. iPhone... (Photo Bloomberg)

Agrandir

A customer looks at an Apple Inc. iPhone 6s Plus at an Apple store in Palo Alto, California, U.S., on Friday, Sept. 25, 2015. From Sydney to New York, some of the Apple faithful waited in lines for more than two weeks to be among the first to receive the new iPhone 6s and 6s Plus. Photographer: David Paul Morris/Bloomberg

Photo Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LAS VEGAS

Les dépenses mondiales en produits d'électronique grand public devraient reculer de 2% cette année, plombées entre autres par la force du dollar et les effets secondaires du ralentissement chinois, selon des estimations publiées lundi avant l'ouverture du salon annuel du secteur CES à Las Vegas.

Les consommateurs du monde entier devraient dépenser environ 950 milliards de dollars dans des téléphones, tablettes, téléviseurs, ordinateurs, appareils photos et autres jeux vidéos, ont évalué l'Association américaine des technologies grand public (CTA) et la société de recherche GfK.

L'an dernier, ces dépenses avaient atteint 969 milliards de dollars (-8%).

Steve Koenig, un analyste de la CTA, a souligné lors d'une conférence de presse que le «dollar très fort» pesait sur les conversions des sommes dépensées à l'étranger. En termes d'unités, les ventes devraient en effet être «plutôt stables» cette année, a-t-il ainsi relevé.

Les prévisions sont aussi affectées par le ralentissement de la croissance en Chine, ainsi que par ses ricochets dans d'autres régions du monde, de même que par la baisse des prix de certains produits stars, à commencer par les téléphones, qui devraient se vendre en moyenne à 283 dollars cette année (-7%).

Globalement, «les téléphones restent les moteurs» du marché: ils devraient encore représenter 40% des dépenses cette année, en dépit d'une croissance qui ralentit (le nombre d'unités vendues a augmenté de moins de 10% pour la première fois l'an dernier).

En ajoutant les tablettes et les ordinateurs portables, trois types d'écrans mobiles devraient représenter 58% des dépenses mondiales cette année. Mais Steve Koenig se demande combien de temps ce «triumvirat» survivra, notant que les tablettes risquent de se retrouver étranglées entre les ordinateurs portables convertibles, proposés par de plus en plus de fabricants, et des téléphones de plus en plus grands. Les tablettes pourraient en conséquence présenter moins d'utilité pour les consommateurs, qui ont déjà commencé à attendre plus longtemps pour les remplacer.

La CTA est l'organisatrice du salon CES, qui ouvre officiellement ses portes mercredi et devrait mettre en valeur des catégories naissantes susceptibles de représenter «la prochaine vague de croissance» après le mobile, comme les accessoires vestimentaires connectés («wearables»), les drones et objets connectés, ou encore la réalité virtuelle ou augmentée.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer