Le réseau social Bebo racheté par ses fondateurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bebo, fondé par Michael Birch et sa femme...

Agrandir

Bebo, fondé par Michael Birch et sa femme en 2005, avait été vendu au portail internet américain AOL en 2008 pour 850 millions de dollars, alors qu'il était le troisième site de socialisation du monde avec 40 millions de membres.

Agence France-Presse
LONDRES

Les fondateurs du réseau social Bebo, le Britannique Michael Birch et sa femme Xochi, ont annoncé avoir racheté la société pour un million de dollars cinq ans après l'avoir vendue 850 millions à AOL, avec l'ambition de le relancer.

Les Birch ont «racheté Bebo.com dans le cadre d'une vente aux enchères après le placement (de la société) sous la protection du chapitre 11 (de la loi américaine sur les faillites) par son précédent propriétaire, Criterion Capital Partners», selon un communiqué publié sur le site de leur laboratoire créatif, The Monkey Inferno.

«Nous venons de racheter Bebo pour un million de dollars. Pouvons-nous le réinventer? Qui sait mais ce sera marrant d'essayer...», a déclaré de son côté Michael Birch sur son compte Twitter.

Bebo, fondé par Michael Birch et sa femme en 2005, avait été vendu au portail internet américain AOL en 2008 pour 850 millions de dollars alors qu'il était à l'époque le troisième site de socialisation du monde avec 40 millions de membres.

Ne cessant de perdre du terrain face notamment à Facebook, le site avait finalement été revendu par AOL au fonds d'investissement américain Criterion Capital Partners avec une énorme moins-value. Selon les médias américains, le portail internet n'avait obtenu que 10 millions de dollars.

Bebo sera «réorganisé» a assuré The Monkey Inferno, dont «l'équipe de 21 ingénieurs, concepteurs et responsables produits insufflera une nouvelle vie dans le site».

«Nous sommes enthousiastes à l'idée de relever le défi ambitieux de relancer Bebo, et rien ne pouvait nous faire plus plaisir que d'annoncer que le site sera de nouveau entre les mains de ses fondateurs», a commenté Shaan Puri, directeur général de The Monkey Inferno. «Les utilisateurs de Bebo méritent mieux que ce qu'ils ont eu ces dernières années», a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer