Amazon déficitaire mais l'action monte

En bourse

AMZN
Le distributeur en ligne Amazon (AMZN) a accusé une perte l'an... (PHOTO RICK WILKING, REUTERS)

Agrandir

PHOTO RICK WILKING, REUTERS

Sophie ESTIENNE
Agence France-Presse
New York

Le distributeur en ligne Amazon (AMZN) a accusé une perte l'an dernier et ses ventes ont progressé moins qu'espéré, mais son action s'est quand même envolée mardi soir, les analystes voyant un signe encourageant dans l'amélioration de ses marges en fin d'année.

 

Le groupe américain a accusé une perte nette de 39 millions de dollars l'année dernière, quand il avait été bénéficiaire de 631 millions en 2011.

Sur l'important quatrième trimestre, où étaient réalisées les ventes de fin d'année, il s'est maintenu dans le vert mais son bénéfice net a reculé de 45% comparé à un an plus tôt, à 97 millions de dollars.

Le résultat par action est négatif de 9 cents sur l'ensemble de l'année, et positif de 21 cents sur le trimestre, ce qui, dans les deux cas, est inférieur aux prévisions des analystes (respectivement -3 cents et +28 cents).

Le chiffre d'affaires a progressé de 27% sur l'ensemble de l'année, à 61,1 milliards de dollars, et de 22% au quatrième trimestre à 21,3 milliards. Mais le marché espérait mieux: 62,08 et 22,26 milliards.

Et les prévisions pour le trimestre en cours sont aussi plus pessimistes que celles des analystes: Amazon table sur un chiffre d'affaires situé entre 15 et 16,6 milliards de dollars, contre 16,86 milliards attendus.

Cela n'a pas empêché son action de s'envoler dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York. Elle gagnait 8,82% à 283,30 dollars vers 00H30 GMT, un niveau proche du sommet de 283,99 dollars enregistré le 25 janvier en clôture.

Le marché avait anticipé une déception sur les résultats: juste avant leur publication, le titre avait clôturé sur une nette baisse de 5,68% à 260,35 dollars.

En outre, «les marges ont été meilleures que prévu», soulignait la banque Jefferies dans une note à ses clients.

La marge opérationnelle a progressé à 1,9% au quatrième trimestre, contre 1,5% un an plus tôt et après 0,2% au troisième trimestre.

Sur les trois derniers mois de 2012, Amazon a en effet vu son bénéfice d'exploitation bondir de 56% à 405 millions de dollars.

Offensive sur le marché des tablettes

«Si Amazon est capable de continuer à augmenter ses marges, il sera plus facile d'expliquer ses valorisations (boursières) extrêmes», soulignent aussi les analystes du site 247wallst.com, rappelant que le groupe a réussi à convaincre le marché que ses marges étaient faibles pour l'instant, car il investissait pour améliorer sa part de marché future.

Le directeur financier d'Amazon, Tom Szkutak, a rappelé lors d'une conférence avec des analystes que le groupe avait encore réalisé 3,79 milliards de dollars d'investissements l'année dernière, notamment pour améliorer ses services en ligne et augmenter ses capacités d'expédition de ses produits.

Le groupe a aussi lancé une offensive de force sur le marché des tablettes informatiques. Amazon assure, sans donner de chiffre, que sa tablette KindleFire, qui ambitionne de concurrencer l'iPad d'Apple, est en tête de ses ventes, suivi par trois autres de ses tablettes ou liseuses.

«Nous assistons maintenant à la transition à laquelle nous nous attendions», a commenté le fondateur et directeur général du groupe, Jeff Bezos, dans le communiqué.

«Après cinq ans, le livre électronique est un segment à plusieurs milliards de dollars pour nous et progresse vite, d'environ 70% l'année dernière. A l'opposé, nos ventes de livres physiques ont enregistré leur plus faible croissance pour un mois de décembre en 17 ans, seulement 5%», a-t-il souligné.

 

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer