Les entrepreneurs techno réunis à Paris

À compter de mardi, et durant trois jours, 3500 entrepreneurs en provenance des... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

(Montréal) À compter de mardi, et durant trois jours, 3500 entrepreneurs en provenance des États-Unis et de plusieurs pays d'Europe participeront à la neuvième édition de la conférence LeWeb, un événement lancé en 2004 par les Français Loïc et Géraldine Le Meur, aujourd'hui installés dans la Silicon Valley.

D'année en année, les Le Meur réussisent à attirer des grosses pointures dans la Ville Lumière: les récentes éditions ont ainsi accueilli Éric Schmidt de Google (2011), Marissa Mayer, alors chez Google (2009), ainsi qu'un certain Ev Williams, alors inconnu de la presse française. «Je le promenais partout, je le présentais aux journalistes en leur disant: vous devriez le rencontrer, c'est un type vraiment intéressant qui fait des choses dont on va parler.» Pour ceux qui l'ignorent, Ev Williams est un des fondateurs de Twitter...

Parmi les conférenciers invités à prendre la parole sur une des scène du complexe Les Docks, en périphérie de Paris, on retrouve Kevin Systrom, fondateur d'Instagram, Phil Libin, patron de Evernote, Andrey Andeev, fondateur de Badoo, David Marcus, président de PayPal, ainsi que des dirigeants de grandes entreprises françaises comme Orange et Renault. La ministre française déléguée à l'Économie du numérique, Fleur Pellerin, figure également au nombre des participants. Et c'est sans compter les centaines de journalistes - La Presse, Wired, Financial Times, CNN - qui seront là pour couvrir la conférence.

«Il n'y avait pas de rendez-vous qui réunissaient Américains et Européens, note M. Le Meur qui a fondé la société Seesmic, aujourd'hui propriété de HootSuite, en 2007. Pour les Américains et les Canadiens, c'est l'opportunité de rencontrer des entrepreneurs de partout en Europe, dans un même lieu.»

Le thème de cette année: l'internet des choses (Internet of things ou IoT dans le jargon des initiés). Pour Loïc Le Meur, le choix s'imposait car selon lui, c'est LE thème qui revient le plus souvent dans la Silicon Valley ces temps-ci. Bon nombre d'entreprises planchent sur des projets d'objets connectés qui peuvent interagir avec Internet et les internautes. Des exemples: un téléphone intelligent connecté à votre appartement ou votre maison, des appareils comme le frigo avec lesquels vous pourrez communiquer à distance, etc. On devrait voir des dizaines d'exemples au cours de la semaine. «D'ici 2020, assure Loïc Le Meur, le monde devrait accueillir près de 50 milliards d'objets connectés.»

En parallèle aux grandes conférences se tiendront également plusieurs ateliers pratiques organisés par Facebook, Google, etc. La relève a également une vitrine avec la compétition réservée aux entreprises de démarrage. Au total, 16 entreprises débutantes (start-ups) triées sur le volet, et dont le produit est en lien avec le thème de la conférence l'internet des objets, présenteront leur projet le 6 décembre devant un panel d'investisseurs, un peu comme à l'émission Dans l'oeil du dragon.

Depuis l'an dernier, le Web a également une édition londonienne (la prochaine aura lieu en juin prochain), question de rejoindre les insulaires. La dernière a attiré 1500 personnes.

On peut suivre la plupart des conférences sur le web à l'adresse suivante: www.youtube.com/leweb

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer