Moody's baisse la note de HP

En bourse

HPQ
L'agence de notation financière Moody's a abaissé mercredi d'un cran la note... (Reuters)

Agrandir

Reuters

Agence France-Presse
New York

L'agence de notation financière Moody's a abaissé mercredi d'un cran la note qu'elle attribue au groupe informatique américain Hewlett Packard (HPQ), s'inquiétant en particulier pour ses perspectives de croissance.

La nouvelle note, «Baa1», est encore trois crans au-dessus des valeurs dites spéculatives. Moody's l'assortit toutefois d'une perspective négative, signifiant ainsi qu'elle n'exclut pas une nouvelle dégradation à moyen terme.

Elle invoque dans son communiqué «des inquiétudes sur la capacité de HP à faire face à des défis importants» sur le plan de la concurrence mais aussi en terme d'exécution interne.

«Une large portion du portefeuille de HP, incluant les PC, certains serveurs d'entreprise, les imprimantes et les services, représentant plus de 75% du chiffre d'affaires, va être confrontée à une croissance lente ou nulle sur les prochaines années», souligne Moody's dans son communiqué.

L'agence évoque une «incertitude» sur la capacité du groupe à renouer avec la croissance et la rentabilité.

HP traverse actuellement une passe très difficile. Le groupe, frappé de plein fouet par la déprime du marché des PC, a lancé en mai une importante restructuration passant par 29 000 suppressions d'emplois mais a déjà prévenu qu'il ne toucherait le fond que l'année prochaine.

Son action est au plus bas depuis 10 ans, et a encore beaucoup tangué la semaine dernière après l'annonce d'une perte nette annuelle spectaculaire de 12,65 milliards de dollars. HP l'a justifiée en partie par une énorme charge exceptionnelle pour couvrir des fraudes comptables qu'il accuse une de ses nouvelles filiales, l'éditeur de logiciels Autonomy racheté il y a un an, d'avoir commises.

«Même si HP va conserver des positions fortes voire dominantes pour une série de produits clés, le profil de crédit du groupe va rester plus faible que prévu jusqu'ici», note encore Moody's.

L'agence estime que le groupe va continuer de réduire sa dette et que son activité en termes d'acquisitions devrait être «minimale» dans les prochaines années, ce qui toutefois «augmente le risque que HP perde du terrain face à des concurrents ayant davantage de flexibilité pour accéder rapidement au marché avec des produits et des technologies obtenues par des acquisitions».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer