Moody's abaisse d'un cran la note de Sony

Si l'agence salue les mesures prises par le... (Photo : Yuriko Nakao, Reuters)

Agrandir

Photo : Yuriko Nakao, Reuters

Si l'agence salue les mesures prises par le géant de l'électronique pour réduire ses pertes dans la télévision et le mobile, Moody's estime que ce ne sera pas suffisant pour améliorer ses profits à court terme et lui permettre ainsi de garder sa note «Baa2».

Agence France-Presse
Tokyo

L'agence de notation Moody's a abaissé vendredi d'un cran la note de la dette à long terme de Sony, à «Baa2», arguant des défis auxquels est confronté le groupe pour rendre rentables ses activités de l'électronique grand public, notamment la télévision, et le mobile, des secteurs très concurrentiels.

Moody's l'a assortie d'une perspective négative, ce qui signifie qu'elle envisage encore de dégrader à moyen terme cette note, qui correspond à celle qu'elle attribue à un emprunteur pouvant certes honorer ses échéances, mais dont les engagements présentent quand même des caractéristiques spéculatives.

«Un moral des consommateurs faible, une concurrence mondiale rude et l'impact du yen fort (...) vont continuer à ralentir ses efforts pour améliorer sa profitabilité», souligne Moody's.

Si l'agence salue les mesures prises par le géant de l'électronique pour réduire ses pertes dans la télévision et le mobile, en lançant notamment de nouveaux produits, Moody's estime que ce ne sera pas suffisant pour améliorer ses profits à court terme et lui permettre ainsi de garder sa note «Baa2».

Car, Moody's estime par exemple que la marge opérationnelle des activités de Sony hors services financiers va rester dans une fourchette étroite entre 1 et 2 % à court terme, en raison des pertes persistantes dans la télévision, de la concurrence féroce dans l'activité des téléphones portables, et d'un recul des bénéfices dans les jeux.

«L'activité télévision, qui compte pour 12 % des revenus au premier trimestre de l'exercice budgétaire 2012/2013, aura des défis pour réduire ses larges pertes opérationnelles», fait valoir Moody's.

Et les choses ne vont pas s'arranger, car Sony ne va pas gagner des parts de marché dans le secteur du mobile, selon Moody's, du fait de retards pris dans le développement de ses smartphones.

Enfin, Moody's relève que la demande dans les activités consoles de jeux vidéo et appareils-photo numériques va probablement continuer de baisser, la plupart des smartphones disposant d'appareils photos et de jeux.

Fin septembre, Standard & Poor's, l'autre grande agence de notation, avait aussi abaissé la note de Sony, estimant que le retour aux profits du groupe sera lent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer