Les billions et trillions d'Apple

Les actions d'Apple valent 80 fois plus qu'il...

Agrandir

Les actions d'Apple valent 80 fois plus qu'il y a 10 ans.

(Montréal) Comment exprime-t-on un million de millions ou 1000 milliards? La question se pose alors qu'Apple (AAPL) bat les records et se dirige vers des chiffres stratosphériques.

En mathématiques, 1 000 000 000 000 c'est un billion. Le Petit Robert déconseille toutefois l'emploi des termes billion et ses multiples trillion et quatrillion, car la confusion est facile avec le billion des Anglo-Saxons (et des Brésiliens) qui correspond à notre milliard tandis que leur trillion équivaut à notre billion.

On s'en tiendra donc à dire que la prochaine cible pour Apple en Bourse est de 1000 milliards US. Ce qui n'est pas peu dire pour une entreprise qui compte en binaire. La marche n'est pas si haute pour Apple, qui est devenue lundi la plus grande capitalisation boursière de tous les temps, détrônant Microsoft (MSFT), avec 623,5 milliards au compteur.

La barrière psychologique

Selon l'analyste Brian White, de la firme new-yorkaise Topeka Capital Markets, il n'y a plus de barrière psychologique à la progression du titre qui pourrait bien passer de 668,87$ US, son cours de clôture hier, à 1111$ US d'ici 12 mois. Avec 937 millions d'actions en circulation, le calcul est facile (même si cela fait beaucoup de chiffres).

Les actions d'Apple valent 80 fois plus qu'il y a 10 ans. Les profits ont augmenté encore plus vite, soit de 310 fois, d'où un ratio cours-bénéfices encore relativement bas.

Apple se négocie à seulement 13 fois les profits prévus pour 2013. C'est presque six fois moins cher que pour les trois autres entreprises technos de plus de 500 milliards: Cisco Systems (CSCO), Intel (INTC) et Microsoft. Sans compter qu'aucune de ces entreprises n'affiche une croissance comparable du bénéfice par action, note l'analyste de Topeka.

Alors que les trois autres entreprises du club des 500G (Giga ou milliards; la leçon se poursuit) dominent leur marché, d'où des possibilités limitées de croissance, Apple demeure malgré son rayonnement un petit joueur dans la plupart de ses secteurs d'activité exception faite des tablettes numériques. Ainsi, Microsoft a déjà détenu plus de 90% du marché des systèmes d'exploitation pour ordinateurs personnels tandis qu'Intel avait plus de 80% du marché des processeurs de PC et Cisco 70% du marché des réseaux, à leur apogée. Pour sa part, Apple a seulement 4,7% du marché des PC, 6,4% des téléphones mobiles, mais 68% du marché des tablettes, son invention.

Accroître la rentabilité

L'entreprise de Cupertino a dans son sac de nouveaux produits attrayants qui peuvent lui permettre d'accroître encore sa rentabilité, note l'analyste de Topeka. Avec l'iPhone 5, le «Mini iPad», Apple TV et sa relation avec China Mobile, Apple pourrait générer le plus gros bénéfice annuel jamais vu pour une société cotée en Bourse, dès l'an prochain», croit l'analyste.

«La valeur boursière d'Apple est bien appuyée», renchérit Shaw Wu, un analyste de la firme Sterne Agee & Leach de San Francisco. L'entreprise dispose en outre d'un trésor de guerre de 117,2 milliards US pour appuyer sa croissance dans ses marchés comme les téléphones intelligents ou pour en pénétrer de nouveaux, comme celui de la télévision.

Devant l'affaiblissement de l'économie mondiale, Apple a réussi à maintenir sa croissance sans égratigner son image de marque, fait remarquer Giri Cherukuri, gestionnaire de portefeuille d'Oakbrook Investments en Illinois, en entrevue à l'agence Bloomberg. Plutôt que de lancer des versions à bas pris de ses produits avec des composantes de moindre qualité, l'entreprise californienne en vue a étendu son marché en écoulant les vieux modèles d'iPhone et d'iPad à des prix réduits.

------------------

PLUSIEURS NOUVEAUTÉS ATTENDUES

iPhone 5

Les investisseurs misent beaucoup sur la prochaine génération de l'iPhone dont le lancement est attendu pour le 12 septembre. Ce nouveau téléphone multimédia pourrait permettre à Apple de reprendre le dessus sur Samsung qui a aussi lancé, en mai, son propre téléphone intelligent haut de gamme, le Galaxy S3. Apple pourrait écouler plus de 250 millions d'iPhone 5, croient les analystes de FBR Capital Markets, d'Arlington au Vermont.

iPad Mini

Apple devrait lancer cette année une version miniature de l'iPad, qui devrait renforcer sa domination dans le secteur. Avec 17 millions d'exemplaires vendus lors du dernier exercice Apple accapare 68% du marché. Mais la concurrence tente aussi de prendre des parts avec des stratégies diverses.

iTV

Selon Peter Misek, analyste chez Jefferies et Co, Apple devrait se lancer dans la télé avec iTV d'ici à la fin de l'année. On ne sait toutefois pas s'il s'agira d'une amplification des capacités de son petit boîtier actuel ou d'un véritable écran.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer