IBM entre dans les spéculations autour de RIM

En bourse

T.IBMT.RIM
Le BlackBerry de Research in Motion.... (PHOTO VALENTIN FLAURAUD, REUTERS)

Agrandir

PHOTO VALENTIN FLAURAUD, REUTERS

Le BlackBerry de Research in Motion.

Agence France-Presse

Le groupe informatique américain IBM (T.IBM) s'intéresserait à une branche dédiée aux services aux entreprises du Canadien Research in Motion (T.RIM), fabricant du BlackBerry, a annoncé vendredi le site Bloomberg citant deux sources anonymes.

Plus grand fournisseur mondial de services informatiques aux entreprises, IBM a approché de manière informelle une branche de RIM qui gère un réseau de serveurs sécurisés pour les BlackBerry, a assuré une des deux sources anonymes, citée par Bloomberg. «Aucune négociation n'est en cours», a-t-elle toutefois précisé.

Contactée par l'AFP, RIM n'a pas répondu.

Dans l'hypothèse d'un rachat, la branche de services aux entreprises de RIM coûterait à IBM entre 1,5 et 2,5 milliards de dollars, selon les analystes de la banque Berenberg Bank.

Ces rumeurs ont eu des répercussions sur les bourses nord-américaines. Vendredi matin, l'action RIM a augmenté de 9,2% à New York et de 7,3% à Toronto.

Une tout autre rumeur concernant une possible collaboration entre RIM et le constructeur sud-coréen Samsung sur le BlackBerry 10 a été démentie.

«Samsung Electronics n'a pas envisagé l'acquisition de RIM ou d'une licence BlackBerry 10», a répondu le groupe sud-coréen dans les médias.

RIM a annoncé il y a une semaine le lancement du modèle 4G de la tablette BlackBerry PlayBook, comprenant une version mobile, alors que le groupe canadien a subi une perte plus élevée que prévue de 518 millions de dollars américains au premier semestre, en raison d'un fort recul des ventes.

Le groupe a prévu la suppression de 5000 emplois et a annoncé un retard de son programme de développement du BlackBerry 10, dont le lancement a été repoussé à 2013.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer