Tim Cook, d'Apple, est le patron américain le mieux payé

Tim Cook a empoché près de 378 millions... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Tim Cook a empoché près de 378 millions $ en 2011.

Agence France-Presse
New York

Le directeur général d'Apple Tim Cook figure en tête de la liste des patrons américains les mieux payés en 2011, grâce à des options d'achat d'actions lui permettant de devancer de plus de 300 millions de dollars son plus proche rival, selon une enquête du Wall Street Journal.

M. Cook, qui a assumé la direction générale d'Apple en août, deux mois avant la mort du fondateur et précédent patron Steve Jobs, affiche une rémunération de quelque 377,98 millions de dollars, selon un enquête publiée lundi.

Sur ce total, M. Cook a gagné quelque 900 000 dollars en salaire et autant en prime de performance. L'essentiel de sa rémunération vient du million d'actions assujetties à des restrictions qui lui ont été accordées au moment de sa nomination.

Le fondateur et directeur général d'Oracle Larry Ellison apparaît en deuxième place de ce classement, avec 76,01 millions de dollars.

Ces chiffres, tirés des rapports annuels aux actionnaires, ont été compilés par Hay Group pour le compte du quotidien et portent sur les 300 plus grandes entreprises cotées aux États-Unis selon leur chiffre d'affaires.

Le patron de la chaîne de télévision CBS Leslie Moonves est en troisième position avec 69,32 millions de dollars, suivi du directeur général de la chaîne d'habillement en difficulté JCPenney, Ronald Johnson (53,27 millions de dollars), recruté chez Apple en novembre.

Le PDG de Motorola Mobility Sanjay Jha est cinquième avec 46,59 millions de dollars.

Le top 10 comprend encore les patrons de Citigroup, Viacom, Motorola Solutions (équipements télécoms professionnels), Walt Disney et Ford, dont le patron Alan Mulally a gagné 28,89 millions de dollars.

Le Wall Street Journal a noté que la rémunération de M. Cook l'an dernier était la plus grosse qu'il ait jamais enregistrée depuis 2006. Mais le quotidien a aussi noté qu'Apple avait expliqué aux actionnaires que cet octroi d'actions était valable pour les 10 ans à venir, et non seulement pour l'année 2011. La moitié du million d'actions accordées devra être gardée jusqu'à 2016 au moins, le restant jusqu'à 2021 au moins.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer