Devolutions: l'art de gérer les accès

David Hervieux gère la croissance de son entreprise... (Photo Francis Vachon, PC)

Agrandir

Photo Francis Vachon, PC

David Hervieux gère la croissance de son entreprise à une échelle humaine. Une petite équipe, des clients bien ciblés et des solutions informatiques minimalistes: une façon selon lui de s'adapter rapidement à toute situation.

(Montréal) Thomson Reuters, Dell, Shell, CBS, BNP Paribas, et ajoutez à la liste le Département de la défense américaine et l'OTAN. Aucune entreprise québécoise ne peut se vanter d'avoir pour clients autant d'institutions prestigieuses aux quatre coins du monde... à l'exception d'une.

Cette entreprise, c'est Devolutions, boîte située à Lavaltrie en banlieue nord de Montréal. Créée en 2004 pour chapeauter les activités de consultant de son fondateur, David Hervieux, elle a changé complètement de vocation en 2010. De son sous-sol, cet informaticien achevait alors la programmation d'un logiciel qui deviendra la pierre d'assise de son entreprise.

«Mon emploi ne me stimulait pas assez, et je me suis mis à travailler sur un logiciel le soir, en regardant le hockey», explique-t-il candidement.

Sa création résout un problème qui occasionne des maux de tête aux gestionnaires de réseaux de la planète: le contrôle des accès réseau et des mots de passe.

«Grâce à notre produit, les gens n'ont plus à connaître par coeur des mots de passe lorsqu'ils veulent accéder aux différents logiciels ou serveurs d'un réseau, indique le fondateur de Devolutions. On contrôle qui, quand et comment un individu accède à du contenu, et on lui donne accès seulement s'il y a droit.»

Fini le fichier Excel où un employé rassemble ses informations personnelles. Le logiciel de David Hervieux fait non seulement gagner du temps à ses usagers, mais protège aussi le contenu de l'entreprise. Car, explique-t-il, «les plus grandes brèches de sécurité viennent souvent de l'interne, par des employés ou d'ex-employés.»

Pour faire connaître son logiciel, le jeune Lavaltrois a d'abord créé une version allégée et gratuite qu'il a offerte au téléchargement sur des dizaines de sites web.

«Je l'ai même ajouté à des sites de téléchargement pirate», affirme-t-il.

La stratégie est payante. En moins d'un mois, une entreprise de Boston le joint et propose de lui acheter une licence d'exploitation.

«Je ne savais pas trop quoi demander, alors j'ai lancé «100 000$» comme ça, et ils ont accepté», raconte David Hervieux.

C'est avec cet argent qu'il a embauché un premier employé. Le contrat arrivait à point nommé pour David Hervieux. N'ayant pas tenté sa chance auprès d'anges financiers, il avait quand même étudié la possibilité d'un financement public. Mais, pour une entreprise du secteur des technologies de l'information, difficile de faire sa place en dehors des grands centres. «En région, les ordres de gouvernement s'attendent d'abord à financer des entreprises manufacturières», explique-t-il.

Malgré tout, Devolutions a réussi à faire sa place dans un secteur hautement compétitif. Il faut savoir qu'au nombre de ses concurrents se trouve même une certaine Microsoft.

«La concurrence est féroce dans le secteur. Il existe plusieurs technologies de connexion à distance ou de gestion de mots de passe, mais nous, on se distingue parce qu'on les unifie toutes dans une plateforme web qui vient s'appuyer sur ce qui existe déjà.»

Pour l'année 2012, le président de Devolutions entend maintenant s'attaquer au secteur de la mobilité.

«On peut imaginer que d'ici trois mois, on aura une version mobile de notre produit. En vendant une application pour quelques dollars par année, nos ventes devraient monter rapidement.»

Management agile

David Hervieux gère la croissance de son entreprise à une échelle humaine. Une petite équipe, des clients bien ciblés et des solutions informatiques minimalistes: une façon selon lui de s'adapter rapidement à toute situation.

«Notre style de développement repose sur le prototypage. On crée une version avec un minimum de fonctionnalités viables, et après ça, on adapte le logiciel selon ce que les gens demandent. Ça nous permet de travailler rapidement et d'éviter de faire des erreurs», explique-t-il.

La stratégie permet déjà à l'entreprise de cinq employés d'être rentable, avec un chiffre d'affaires qui dépassera 300 000$ cette année.

«On a un modèle d'affaires qui permet de bien grandir avec peu de gens. On fait principalement affaire avec des gestionnaires de réseau d'entreprise plutôt que des particuliers, et tout se passe par l'internet. De cette façon, on a très peu de comptes clients parce que les transactions se font sur le web par carte de crédit.»

DÉVOLUTIONS

Président et fondateur

David Hervieux

Le concept en 140 caractères

Boîte qui commercialise des solutions informatiques pour gérer l'accès réseau et les mots de passe des employés d'une entreprise.

Objectifs d'ici un an

«Rendre d'abord nos produits disponibles pour les produits d'Apple, mais aussi lancer notre application pour plateformes mobiles.» David Hervieux

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer