Fini les blockbusters pour Warner

«Les six autres studios de jeux vidéo de... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, archives La Presse

«Les six autres studios de jeux vidéo de Warner font déjà des grosses productions, dit Martin Carrier, directeur du studio de Warner Brothers à Montréal. Il y a un besoin pour les jeux en ligne chez Warner et nous voulons devenir les spécialistes des jeux en ligne dans l'entreprise.»

(Montréal) Le studio montréalais de jeux vidéo de Warner Brothers change d'orientation. Au lieu de produire des blockbusters de plusieurs dizaines de millions de dollars comme prévu, il amènera Batman, Superman et les autres héros de Warner sur les téléphones portables - et peut-être même sur Facebook.

> Suivez Vincent Brousseau-Pouliot sur Twitter

«Les six autres studios de jeux vidéo de Warner font déjà des grosses productions, dit Martin Carrier, directeur du studio de Warner Brothers à Montréal. Il y a un besoin pour les jeux en ligne chez Warner et nous voulons devenir les spécialistes des jeux en ligne dans l'entreprise.»

Les jeux téléchargés en ligne du studio montréalais de Warner Brothers fonctionneront sur iPad ainsi que sur iPhone, Androïde (Google Phone) et autres téléphones intelligents. Ils pourront également être téléchargés sur les consoles Xbox et Play Station Network, mais pas sur la Wii.

Budget restreint

Au contraire des jeux à grand déploiement (les jeux «AAA» dans le jargon) qui coûtent plusieurs dizaines de millions de dollars à produire, les jeux numériques disposent d'un budget ne dépassant pas 10 millions de dollars par jeu. «Plus les budgets sont élevés, moins tu as envie de prendre de risques car si tu te plantes, tu te plantes d'aplomb!» dit Martin Carrier.

Le directeur du studio montréalais de Warner Brothers écarte du revers de la main la théorie selon laquelle les jeux en ligne sont moins prestigieux que les jeux à grand déploiement. «Avant, on percevait ce marché comme un marché secondaire, mais c'est aujourd'hui un marché en expansion avec la démocratisation du jeu vidéo, dit Martin Carrier. Commercialement, on pense pouvoir en vendre davantage que les jeux à grand déploiement.»

Le changement d'orientation a toutefois compliqué la campagne de recrutement de Warner Brothers, qui doit trouver 300 employés d'ici 2015. Warner Brothers compte actuellement 26 employés, dont certains ont été surpris du changement de philosophie - parfois au point de quitter l'entreprise.

Un jeu en ligne prend de 3 à 18 mois et une équipe de 50 personnes à produire, comparativement à 36 mois et une équipe de plusieurs centaines de personnes pour un jeu à grand déploiement. C'est donc dire que le studio montréalais de Warner Brothers pourrait terminer son premier jeu au premier trimestre de 2011.

Les futurs jeux du studio montréalais de Warner Brothers Games ne coûteront pas plus que 19,99$. Certains jeux seront gratuits. «Quand il est gratuit, le jeu est rentabilisé par des micro-transactions, dit Martin Carrier. Les joueurs pressés peuvent acheter des objets qui leur permettront de terminer le jeu plus rapidement.»

En plus des jeux téléchargés en ligne, le studio montréalais de Warner Brothers Games se lancera dans les jeux en ligne multijoueurs (MMO) comme World of Warcraft. «Ce sera des MMO plus légers, avec une expérience de jeu plus accessible qui rejoindra un public plus jeune», dit Martin Carrier.

Le directeur montréalais de Warner Brothers Games étudie aussi la possibilité de porter les aventures de Batman, Superman et des autres héros de la famille Warner sur Facebook. «C'est certain qu'on est en train de regarder ça», dit Martin Carrier, qui doit annoncer l'emplacement de son nouveau studio d'ici la fin de l'année.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer