Exclusif

Encore des fraudes chez Air Miles

Un ou des fraudeurs ont récemment réussi à... (Photo Martin Chamberland, Archives La Presse)

Agrandir

Un ou des fraudeurs ont récemment réussi à utiliser les milles Argent de détenteurs de la carte Air Miles pour faire l'achat de cartes-cadeaux Gap.

Photo Martin Chamberland, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des détenteurs de la carte Air Miles ont eu la mauvaise surprise ces dernières semaines de découvrir que leur compte de milles Argent était à sec, ou presque. Un ou des fraudeurs ont réussi à utiliser leurs milles pour faire l'achat de cartes-cadeaux Gap.

Les informations au sujet de ces fraudes sont imprécises et très peu nombreuses. Lorsque nous avons contacté Air Miles pour obtenir des détails, on nous a d'abord dit qu'il n'y avait pas eu « de problèmes de fraudes récemment ». Et « qu'il n'est pas possible d'échanger des milles pour l'achat de cartes-cadeaux depuis le mois de mars dernier ». Pourtant, une section entière du site est consacrée à ce type d'achat.

On nous a ensuite indiqué que les bureaux québécois du populaire programme de fidélisation n'étaient « pas au courant de cette situation ».

Or, un simple appel au service à la clientèle nous a permis de parler à un superviseur qui connaissait très bien le type de fraude que nous lui avons détaillé.

Celui-ci a affirmé avoir parlé ces derniers jours avec une personne au Manitoba et une autre à Terre-Neuve qui avaient vécu exactement la même histoire que nous lui avons racontée (arrivée à une Montréalaise). Dans tous les cas mis à sa connaissance, les milles volés avaient servi, en août, à acheter des cartes-cadeaux Gap, nous a-t-il précisé.

STRATAGÈME

Grosso modo, le fraudeur réussit à entrer dans votre boîte de réception et utilise un courriel expédié par Air Miles pour accéder à votre compte en ligne. Comme il n'a pas le NIP nécessaire, il demande à Air Miles de le changer, ce qu'il peut faire aisément puisqu'il a accès à vos courriels pour recevoir le nouveau mot de passe.

Une fois le mot de passe en main, le malfaiteur achète des bons d'achat qui lui sont livrés électroniquement. Il n'a qu'à jeter les courriels compromettants et à vider la corbeille pour effacer les traces de son délit. Cependant, les transactions d'achat sont enregistrées dans l'historique.

Selon Air Miles, « il semble s'agir d'un cas assez petit pour l'instant - environ 10 adhérents à travers le Canada - dans les derniers mois ».

AUTRE VAGUE AU PRINTEMPS

En mars, des milles Argent avaient été utilisés frauduleusement dans des commerces pour payer des achats (cela est possible chez IGA, Jean Coutu et Shell, entre autres). Résultat, la possibilité d'échanger des milles en magasin avait été suspendue pendant environ deux semaines et lors de la reprise, le maximum quotidien était passé de 750 $ à 50 $.

Le nombre d'adhérents volés et l'ampleur de la fraude n'ont jamais été divulgués.

L'escroquerie n'avait pas touché les milles Rêves et les informations personnelles des adhérents n'avaient pas été volées, selon LoyaltyOne, l'entreprise derrière Air Miles.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer