La Laurentienne magasine aux États-Unis

Augmenter la proportion des revenus provenant des activités... (PHOTO OLIVIER JEAN, archives LA PRESSE)

Agrandir

Augmenter la proportion des revenus provenant des activités commerciales a été présenté comme une étape prioritaire du plan de transformation de la Laurentienne élaboré par le PDG François Desjardins.

PHOTO OLIVIER JEAN, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

La Banque Laurentienne s'apprête à faire l'acquisition de l'entreprise américaine Northpoint Commercial, important prêteur dans le secteur du financement d'inventaire.

Une entente à cet égard a été annoncée en fin de journée hier. Le projet d'acquisition permettra à la banque de mettre la main sur le portefeuille de financement d'équipement de 1,2 milliard de dollars de Northpoint Commercial, dont les activités s'étendent aussi au Canada.

L'institution financière québécoise se servira de Northpoint Commercial - dont le siège social est situé à Alpharetta dans l'État de la Géorgie - comme complément aux activités de sa filiale LBC Capital.

La Laurentienne avait créé LBC Capital l'an passé dans la foulée de l'acquisition des activités canadiennes de financement d'équipement de CIT Group. Augmenter la proportion des revenus provenant des activités commerciales a été présenté comme une étape prioritaire du plan de transformation de la Laurentienne élaboré par le PDG François Desjardins.

Northpoint Commercial, qui existe depuis cinq ans seulement, permet maintenant à la Laurentienne d'établir une présence américaine.

« C'est une caractéristique client importante pour les fabricants et les distributeurs à la recherche d'un point de service nord-américain unique », dit Stéphane Therrien, vice-président exécutif, Services aux entreprises et aux particuliers de la Banque Laurentienne.

ÉMISSION DE TITRES

Le prix de la transaction n'a par ailleurs pas été dévoilé.

« Le prix d'achat est basé sur la valeur comptable des capitaux propres, plus une prime favorable comparativement à des opérations similaires récentes », dit simplement la vice-présidente adjointe aux communications de la banque, Hélène Soulard.

Pour l'aider à financer l'opération, la direction de la banque a néanmoins laissé savoir qu'elle émettrait quelque 4 millions de titres au prix unitaire de 51,70 $ qui devraient rapporter 225 millions de dollars. La Caisse de dépôt et placement du Québec a convenu d'acheter pour 25 millions de dollars de titres qui seront émis.

L'action de la Banque Laurentienne a clôturé à 53,57 $ jeudi à Toronto.

La banque estime que l'acquisition de Northpoint Commercial augmentera son résultat par action dès la première année complète d'exploitation et d'environ 4 % en 2019.

L'institution financière présentera à la fin du mois les résultats du deuxième trimestre de son exercice financier 2017.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer