Desjardins: trois candidats à la présidence

L'homme d'affaires et ex-chef du Bloc québécois Daniel Paillé fait partie des... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Vallières
Martin Vallières
La Presse Canadienne
Montréal

L'homme d'affaires et ex-chef du Bloc québécois Daniel Paillé fait partie des trois candidats en lice pour succéder à Monique Leroux à la tête du Mouvement Desjardins.

Le prochain président de Desjardins sera soit son patron du réseau des caisses populaires, soit son patron des technologies financières ou encore un ex-ministre québécois en économie devenu conseiller d'affaires.

C'est ainsi que se présente la liste officielle des trois candidats présélectionnés pour la succession de Monique Leroux à la présidence du Mouvement Desjardins. 

Cette liste, divulguée aujourd'hui, lance le «processus électoral» qui se déroulera jusqu'au début d'avril.

Ces trois candidats retenus au terme d'une brève période de mise en candidature sont :

- Guy Cormier, premier vice-président, Réseau des caisses et Services aux particuliers, Mouvement Desjardins;

- Robert Ouellette, premier vice-président, Technologies et Centre de services partagés, Mouvement Desjardins;

- Daniel Paillé, un conseiller d'affaires connu surtout comme politicien souverainiste et ex-ministre à portefeuille économique du gouvernement québécois.

Le prochain président élu chez Desjardins succédera à Monique Leroux, qui occupe depuis huit ans cette fonction de premier plan dans le Québec financier et économique. 

À compter d'aujourd'hui, ces trois candidats à la présidence de Desjardins entament une «période électorale» qui se poursuivra jusqu'au 18 mars.

Selon Desjardins, les candidats «auront l'occasion de présenter leur vision et d'échanger à huis clos avec les membres du collège électoral lors de rencontres prévues à cette fin».

Ce collège électoral chez Desjardins est composé de 256 dirigeants élus du réseau des caisses populaires et qui sont aussi membres des conseils régionaux du Québec et de l'Ontario.

Après ses rencontres et discussions avec les trois candidats, ce collège électoral sera réuni le samedi 19 mars pour procéder à l'élection à la présidence. 

L'entrée en fonction officielle du prochain président de Desjardins aura lieu le neuf avril, lors des assemblées annuelles de tout le mouvement.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer