Assureurs auto: engouement pour la télématique

Chez Desjardins Assurances, 50 000 clients ont adhéré... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Chez Desjardins Assurances, 50 000 clients ont adhéré au programme Ajusto. La perspective d'épargner grâce à l'appareil branché dans leur voiture a séduit 30% des nouveaux clients de l'assureur, dit Denis Côté, vice-président à la commercialisation.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un an après le lancement d'un programme de tarification selon l'usage par le plus important assureur automobile privé au Québec, Desjardins Assurances, l'engouement pour la télématique prend de l'ampleur.

Après l'Industrielle Alliance (Mobiliz) en 2012, Desjardins avait lancé son programme Ajusto en avril 2013. En janvier dernier, Bélair Direct (Automérite) et Intact Assurances (Ma conduite), qui font partie de la même famille, se sont lancés dans la mêlée.

Un autre assureur important se préparerait à offrir un programme semblable au Québec. «Nous travaillons avec six assureurs canadiens qui sont en phase de prélancement, dont un pour le marché du Québec», révèle Paul-André Savoie, président de Baseline Telematics, entreprise lavalloise qui fournit la technologie utilisée par le programme Mobiliz.

Six autres assureurs, ailleurs dans le monde, se préparent à offrir des programmes de télématique utilisant la technologie de Baseline, ajoute M. Savoie.

«C'est une tendance lourde à l'échelle internationale, renchérit Anne Morin, porte-parole du Bureau d'assurance du Canada (BAC). Les assureurs considèrent ces systèmes comme étant la voie de l'avenir.»

Ajusto: amélioration de la conduite

Chez Desjardins Assurances, 50 000 clients ont adhéré au programme Ajusto. La perspective d'épargner grâce à l'appareil branché dans leur voiture a séduit 30% des nouveaux clients de l'assureur, dit Denis Côté, vice-président à la commercialisation. «Le programme nous a permis d'attirer des clients ayant un bon dossier de conduite», dit-il.

Les données sur les réclamations n'ont pas encore été compilées, mais les premières observations permettent de prévoir une diminution des sommes à payer pour des sinistres, selon M. Côté. «Comme l'appareil permet au client d'avoir régulièrement une rétroaction sur son comportement, ça l'incite à améliorer sa conduite», explique-t-il. Selon un sondage de l'assureur, deux utilisateurs sur trois disent faire plus attention à leurs accélérations et à leurs freinages, qui sont enregistrés par l'appareil. De plus, 50% des répondants admettent être plus prudents depuis qu'ils ont installé le dispositif télématique et commencé à vérifier leurs habitudes de conduite en ligne. Enfin, près de 30% disent être plus conscients de l'utilisation qu'ils font de leur voiture et essayer de la conduire moins souvent quand c'est possible.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer