Barclays: Bob Diamond admet des «comportements répréhensibles»

Bob Diamond, ex-directeur général de la banque britannique... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Bob Diamond, ex-directeur général de la banque britannique Barclays.

Agence France-Presse
Londres

Bob Diamond, ex-directeur général de la banque britannique Barclays qui a démissionné mardi à cause du scandale sur des manipulations de taux interbancaires, a admis devant des parlementaires des «erreurs» et des «comportements répréhensibles» au sein de son groupe.

«Il y a eu clairement des erreurs, clairement il y a eu des comportements répréhensibles», a déclaré M. Diamond, en ouverture de son audition mercredi après-midi devant la commission du Trésor du Parlement britannique, s'inquiétant du coup porté à l'image de Barclays à cause d'un «groupe de traders au comportement répréhensible».

Barclays a révélé mercredi dernier qu'elle allait payer l'équivalent de 290 millions de livres -- soit environ 360 millions d'euros -- pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs britannique et américain dans cette affaire de manipulation des taux interbancaires.

Dans la foulée, M. Diamond a renoncé à son bonus pour l'année 2011.

Lundi matin, le président du conseil d'administration de la banque Marcus Agius a démissionné pour tenter d'apaiser la tempête et de sauver le directeur général. Mais le lendemain, la banque annonçait le départ de M. Diamond avec effet immédiat, puis quelques heures plus tard celui du directeur des opérations Jerry del Missier.

En ce qui concerne sa démission, M. Diamond a expliqué qu'il était déterminé pendant le week-end à rester à son poste. Mais «il m'est apparu clairement lundi que le soutien n'était pas aussi fort et que je devais franchir le pas», a-t-il dit.

Il a estimé que la banque et lui-même étaient les victimes d'une «malencontreuse série d'événéments».

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer