Industrielle-Alliance: DBRS place les cotes de crédit sous surveillance

Le siège de Industrielle Alliance.... (Photo Le Soleil)

Agrandir

Photo Le Soleil

Le siège de Industrielle Alliance.

Sylvain Larocque
La Presse Canadienne
Montréal

L'agence de notation DBRS a placé vendredi les cotes de crédit de l'Industrielle Alliance (T.IAG) sous surveillance avec perspectives négatives.

Dans un communiqué publié après la fermeture des marchés, l'agence torontoise a dit craindre que l'actuel contexte de faibles taux d'intérêt nuise à la flexibilité financière de l'assureur-vie de Québec.

DBRS a relevé que la dette totale de l'Industrielle Alliance a augmenté considérablement dans la foulée d'une émission de 150 millions $ d'actions privilégiées, le mois dernier. De plus, l'institution est plus exposée que ses pairs aux taux d'intérêt en raison de ses produits d'assurance de longue durée à rendement garanti.

L'Industrielle Alliance a déjà indiqué que si les taux d'intérêt n'augmentent pas d'ici la fin de 2012, elle devra vraisemblablement comptabiliser une charge de 120 millions. Selon DBRS, l'assureur entend contrer cet effet négatif en enregistrant des gains spéciaux.

L'agence a par ailleurs souligné que l'effet positif de l'émission de 150 millions sur la capitalisation de l'Industrielle Alliance «a été plus qu'absorbé par les développements négatifs des marchés en avril et en mai».

DBRS se donne deux mois pour décider d'abaisser ou non les cotes de crédit de l'Industrielle Alliance. La cote principale de l'institution est actuellement de «A».

L'action de l'Industrielle Alliance a bondi de 3,3% vendredi pour clôturer à 22,13 $, à la Bourse de Toronto.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer