Larguée par un important actionnaire, Valeant voit son titre plonger

Dans un communiqué émis jeudi, Valeant indique qu'elle... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Dans un communiqué émis jeudi, Valeant indique qu'elle entend utiliser Amoun comme plateforme pour une expansion au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le titre de Valeant Pharmaceuticals plongeait à la Bourse de Toronto, mardi, une journée après que la controversée pharmaceutique eut été larguée par l'un de ses plus importants actionnaires.

Sur Bay Street, l'action de la société établie à Laval a temporairement touché un creux annuel pour ensuite se transiger à 14,45$, en baisse de 1,76$, ou 10,86%, par rapport à son cours de clôture de la veille.

Cette nouvelle tuile survient après que Pershing Square Capital eut annoncé lundi avoir liquidé sa position dans l'entreprise, ce qui permettra au fonds d'inscrire une importante perte fiscale.

La firme new-yorkaise dirigée par le milliardaire Bill Ackman a déjà été l'un des plus importants actionnaires de Valeant en plus de se porter à sa défense à maintes reprises alors que la réputation de la pharmaceutique était entachée.

M. Ackman a déjà estimé que Valeant était une compagnie sous-évaluée qui finirait par surmonter des controverses comme le scandale entourant les hausses vertigineuses du prix de certains médicaments ainsi que sa relation d'affaires avec la société de commandes postales pharmaceutiques Philidor - qui a depuis cessé ses activités.

Il y a un peu plus d'un an, M. Ackman avait témoigné devant un comité sénatorial à Washington à propos de la stratégie d'affaires de Valeant qui consistait à hausser les prix des médicaments - parfois de 3000 pour cent - immédiatement après les avoir acquis.

Le milliardaire s'était alors engagé à assurer que Valeant mette en place les meilleures pratiques concernant l'établissement des prix des médicaments et maintienne son contrat social avec les patients et les médecins.

Pour l'instant, M. Ackman ainsi que le vice-président de Pershing Square, Steve Fraidin, demeurent sur le conseil d'administration de Valeant, mais les deux hommes ne solliciteront pas de nouveau mandat lors de l'assemblée annuelle de l'entreprise, prévue le 2 mai.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer