Exclusif

Tourisme: ruée vers Montréal

Le taux d'occupation des hôtels du centre-ville a... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Le taux d'occupation des hôtels du centre-ville a atteint 83,6 % le mois dernier, en forte hausse par rapport à celui de 80,5 % enregistré en mai 2016.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'année 2016 a été une année record pour le tourisme à Montréal. Mais avec les fêtes du 375e anniversaire de la métropole, une hausse de l'assistance au Grand Prix, de nouvelles liaisons aériennes et des congrès qui attirent de plus en plus de participants, 2017 s'annonce encore plus profitable.

En fin de semaine dernière, le Grand Prix... (Photo Olivier Jean, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

En fin de semaine dernière, le Grand Prix de Formule 1 du Canada a contribué à faire grimper le taux d'occupation des hôtels à 96,5 %, a appris La Presse.

Photo Olivier Jean, Archives La Presse

Au total, 5,54 millions de passagers ont transité... (Photo André Pichette, Archives La Presse) - image 1.1

Agrandir

Au total, 5,54 millions de passagers ont transité par l'aéroport Montréal-Trudeau pendant les quatre premiers mois de 2017.

Photo André Pichette, Archives La Presse

83,6 %

Le taux d'occupation des hôtels du centre-ville a atteint 83,6 % le mois dernier, en forte hausse par rapport à celui de 80,5 % enregistré en mai 2016, selon les données de l'Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) obtenues par La Presse. Pendant ce temps, les tarifs moyens sont passés de 185 $ à 204 $ par nuitée, une hausse de plus de 11 %. « C'est un très bon mois de mai, et de façon générale, 2017 s'annonce être une année extrêmement positive pour le tourisme », a résumé en entrevue Eve Paré, présidente de l'AHGM. Un taux d'occupation au-dessus de 70 % est considéré comme bon, précise Mme Paré, seuil que les hôteliers montréalais ont nettement dépassé.

POURQUOI ?

La forte performance des hôtels montréalais depuis le début de l'année s'explique par « une accumulation de facteurs », souligne Eve Paré. Elle mentionne entre autres les festivités entourant le 375e anniversaire de la métropole, la faiblesse du huard qui incite nombre d'Américains à visiter la ville - et décourage des Canadiens d'aller aux États-Unis -, de même que la situation géopolitique américaine. Pierre Bellerose, vice-président de l'organisme Tourisme Montréal, souligne aussi la tenue de nombreux congrès, l'ajout de plusieurs vols directs vers Montréal et la levée récente des visas touristiques imposés aux Mexicains.

« Il y a un contexte qui nous favorise et qui participe à nous rendre optimistes. Même s'il est encore tôt pour faire un bilan d'été, on croit que 2017 sera encore mieux que 2016, qui était une année record, rappelons-le. »

 - Pierre Bellerose, vice-président de Tourisme Montréal

GRAND PRIX PAYANT

Le soleil est revenu à temps pour le premier gros week-end de la saison touristique. Avec une assistance en hausse d'environ 15 %, le Grand Prix du Canada a contribué à faire grimper le taux d'occupation des hôtels à 96,5 % la fin de semaine dernière, a appris La Presse. En parallèle, les organisateurs des FrancoFolies ont observé une foule record le week-end dernier, tandis qu'un demi-million de personnes ont participé au festival MURAL, qui se tenait sur le boulevard Saint-Laurent et dans le Vieux-Montréal. Tourisme Montréal s'attend à ce que 11 millions de touristes visitent la métropole cette année, une hausse de 5,5 % par rapport à 2016.

RUÉE SUR YUL

Le trafic observé depuis le début de l'année à l'aéroport Montréal-Trudeau confirme la popularité grandissante de la métropole. Au total, 5,54 millions de passagers ont transité par l'aérogare pendant les quatre premiers mois de 2017, ce qui représente une hausse de 8,8 % sur un an. L'augmentation du nombre de passagers internationaux est plus importante encore, à 12,9 %. Stéphanie Lepage, directrice des affaires publiques à Aéroports de Montréal, souligne que plusieurs nouvelles liaisons directes seront offertes au cours des prochains mois, en plus des 12 vols hebdomadaires vers Shanghai et Pékin lancés depuis 2015. À ces deux liaisons importantes s'ajoutent Tel-Aviv (Air Canada et Air Transat), Lima (Air Canada), Reykjavík (Air Canada), Alger (Air Canada), ainsi que trois vols vers le Mexique qui seront offerts par le nouveau transporteur Interjet.

30 %

Hausse de la capacité aérienne entre Montréal et le Mexique cet été par rapport à 2016

x 3

Le nombre de vols entre Montréal et la Chine a été multiplié par trois depuis un an.

16,6 millions

Nombre total de passagers à Montréal-Trudeau en 2016

+ 6,9 %

Croissance par rapport à 2015

VILLE DE CONGRÈS

La Palais des congrès accueillera une quarantaine d'événements cette année. C'est le même nombre que l'an dernier, mais les congrès de cette année comptent 3300 participants en moyenne, contre 2500 l'an dernier, explique Chrystine Loriaux, directrice des communications et du marketing au Palais des congrès. Les recettes touristiques tirées de ces rassemblements devraient s'établir à 161 millions. L'année prochaine s'annonce assez stable, tandis que 2019 devrait être « une excellente année », selon Mme Loriaux. « Ce sera une très, très grande cuvée au niveau du nombre de congressistes, qui sera supérieur par rapport aux quatre années précédentes. »

NOUVEAUX HÔTELS EN VUE

La hausse marquée du taux d'occupation des hôtels montréalais ne découle pas seulement des charmes de la métropole. L'offre de chambres disponibles a considérablement diminué depuis un an, passant de 11 171 à 10 343, indique Eve Paré, présidente de l'AHGM. Une contraction en bonne partie attribuable à la fermeture de l'hôtel Le Reine Elizabeth, qui compte presque 1000 chambres, pour des travaux de rénovation. Avec une réouverture prévue cet été, et plusieurs nouveaux hôtels en chantier ou sur la table à dessin, l'offre grimpera considérablement dans la métropole, note Mme Paré. Le marché pourrait « refroidir » quelque peu, croit-elle. « On est sur une belle lancée ; il s'agit de rééquilibrer l'offre et la demande. Il faut continuer à travailler avec Tourisme Montréal pour stimuler la demande. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter, mais il y a un défi, concernant la cohabitation avec la location à court terme, qui nous fait une concurrence parfois déloyale. »

Ouvertures récentes : 

Renaissance (142 chambres)

Mount Stephen (90 chambres)

William Gray (127 chambres)

Ouvertures à venir : 

Holiday Inn centre-ville (220 chambres, juin 2017)

Le Reine Elizabeth (950 chambres, été 2017)

Monville (269 chambres, août 2017)

AC Marriott (150 chambres, octobre 2017)

Birks Hotel (125 chambres, 2018)

Four Seasons (165 chambres, 2018)

Source des données : AHGM

DÉFI : 2018

Tourisme Montréal planche sur la prochaine saison touristique, qui sera moins garnie en événements spéciaux que l'année du 375anniversaire. « C'est sûr que le défi, ça va être 2018, dit Pierre Bellerose. Je ne sais pas si vous avez écho de ce qui s'est passé à Québec en 2009 [après les fêtes du 400anniversaire], ils ont vécu une forte baisse. On travaille déjà très fort pour attirer des congrès en 2018-2019, et on veut aussi profiter des legs, comme la gare maritime, pour augmenter l'achalandage en 2018. »




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer