Hydro-Québec devra rembourser 53 000 clients

L'opération de remplacement des compteurs a coûté 1 milliard... (Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse)

Agrandir

L'opération de remplacement des compteurs a coûté 1 milliard de dollars et générera des économies de 80 millions par année pour Hydro-Québec.

Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

Plus de 50 000 clients d'Hydro-Québec qui avaient refusé les nouveaux compteurs communicants et accepté de payer des frais pour qu'un employé continue de venir en faire la lecture devront être remboursés. La raison : Hydro n'est pas venue relever les compteurs et n'a pas rendu ce service nouvellement tarifé.

Ce remboursement coûtera à Hydro quelque 800 000 $ et pas mal d'embarras. C'est à la suite de la plainte d'un seul client à la Régie de l'énergie que la situation a été mise au jour. Ce client, qui avait préféré payer 5 $ par mois pour faire relever son compteur trois fois par année comme prévu n'a pas vu le releveur une seule fois. Plusieurs autres ont vécu la même chose, et n'ont eu droit qu'à une ou deux des trois visites, ou à aucune.

Hydro explique que son personnel a été très occupé. La réduction des frais de relève imposés à ceux qui refusaient les compteurs communicants a rendu cette option plus populaire, explique son porte-parole Marc-Antoine Pouliot.

En plus, les inquiétudes soulevées par la présence de réservoirs de propane à proximité des nouveaux compteurs ont forcé Hydro-Québec à faire des inspections qui ont mobilisé beaucoup d'employés.

Résultat, les compteurs qui devaient être relevés manuellement ne l'ont pas tous été.

Les 53 000 clients qui recevront un remboursement représentent 65 % de tous ceux qui ont refusé le compteur communiquant. Hydro-Québec a volontairement décidé de les rembourser tous, même si le cas porté devant la Régie de l'énergie n'en concernait qu'un seul.

Selon l'Union des consommateurs, Hydro-Québec a peut-être voulu s'éviter un recours collectif. « Nous saluons l'acharnement du client qui a initialement porté plainte et tenu tête à Hydro-Québec, a commenté son analyste, Marc-Olivier Moisan-Plante. Sa détermination a ouvert la porte au remboursement de 53 000 personnes. »

PAS FINI

Hydro-Québec estime que le dossier du remplacement des compteurs est clos, puisque 97 % des compteurs ont été remplacés, soit 3,8 millions. Il en reste toutefois plus de 100 000 à remplacer, et la société d'État se donne encore deux ans pour le faire.

Un nombre limité de clients, soit 372, qui n'ont pas donné signe de vie après plusieurs tentatives de communications d'Hydro, ont été menacés de se faire couper l'électricité le 1er avril, à la fin de la trêve hivernale. Aucun ne l'a encore été, a indiqué hier la société d'État.

L'opération de remplacement des compteurs a coûté 1 milliard de dollars et générera des économies de 80 millions par année pour Hydro-Québec. Les clients qui ne veulent pas s'exposer aux radiofréquences émises par les compteurs communicants peuvent choisir un compteur non communicant, à condition de payer pour son installation (85 $) et pour la relève manuelle (5 $ par mois pour trois visites).

Lors du lancement du programme, en 2013, Hydro avait prévu des frais de 17 $ par mois pour six relèves annuelles, un tarif qui a dû être réduit à cause du tollé qu'il avait suscité.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer