Plus de 275 millions pour Mitch Garber

Pour l'année 2016, Mitch Garber a fait partie... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Pour l'année 2016, Mitch Garber a fait partie du palmarès des PDG américains les mieux rémunérés.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La vente de Playtika a rapporté plus de 275 millions CAN à Mitch Garber, révèle l'agence Bloomberg.

L'automne dernier, l'ex-dragon avait révélé à La Presse qu'il verserait « plus de 100 millions de dollars » aux fiscs québécois, canadien et américain à la suite de cette mégatransaction.

« J'aurais pu changer de pays pour avoir des taux d'imposition moins élevés, avait-il dit. J'aurais pu déménager dans des paradis fiscaux. Mais si j'avais fait ça, j'aurais vendu le futur de mes enfants pour sauver de l'impôt. »

Il n'avait toutefois pas voulu préciser la valeur de ses gains.

En fait, ils ont été de 210 millions US, souligne Bloomberg, à partir d'informations colligées à la SEC, l'organisme réglementaire des Bourses américaines.

Une grande partie de sa rémunération était liée à sa performance. Ainsi, il a encaissé 168,3 millions US en options et 40,3 millions US en actions vendues. Son salaire et ses bonis se sont élevés à 1,7 million US.

Un grand coup

Mitch Garber, 52 ans, a réalisé un des grands coups financiers pour un dirigeant d'une société américaine cotée en Bourse.

Pour l'année 2016, il fait d'ailleurs partie du palmarès des PDG américains les mieux rémunérés. En sa compagnie, on retrouve Steve Schwarzman (425 millions US), de Blackstone, et George Roberts (119 millions US), de KKR.

C'est en 2009 que M. Garber a rejoint les rangs de Caesars pour participer au développement des jeux en ligne.

Il a investi 1 million US dans la nouvelle filiale Caesars Interactive Entertainment, évaluée à 35 millions US à l'époque. Le gain de capital sur cet investissement n'est pas inclus dans le calcul de ses gains pour 2016.

La filiale a ensuite acheté, pour 110 millions US, Playtika, une firme israélienne spécialisée dans les jeux mobiles sur téléphones portables et sur Facebook.

Au fil des acquisitions, l'investissement total dans cette division s'est élevé à 250 millions US, indique Bloomberg.

En septembre dernier, Caesars l'a vendue pour 18 fois sa mise ! Un consortium chinois a acheté Playtika pour 4,4 milliards US.

Les actionnaires ont grandement profité de cette transaction. Une quarantaine de Canadiens et d'Américains ont gagné des millions. « En fait, plusieurs sont devenus multimillionnaires », avait révélé M. Garber.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer