SAQ: les prix baissent, le nombre d'employés aussi

Tandis que la SAQ annonce une troisième baisse de prix de ses vins les plus... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tandis que la SAQ annonce une troisième baisse de prix de ses vins les plus populaires, ses employés dénoncent les abolitions de postes. Selon leurs calculs, la rationalisation des effectifs actuellement en cours représente «au maximum, une baisse de 4 sous par bouteille vendue.»

La SAQ baisse ses prix pour la troisième fois en trois mois. Cette fois, ses 1600 vins les plus vendus seront réduits de 50 ¢. Ainsi, depuis novembre, le prix de ces bouteilles a reculé de 1,40 $.

« Nous poursuivons notre démarche de réduction des charges d'exploitation. Ce sont les efforts faits en ce sens qui nous permettent de réduire davantage les prix des vins au bénéfice de nos clients », a déclaré Alain Brunet, président et chef de la direction.

Si les consommateurs s'en réjouiront assurément, les employés, eux, voient les choses d'un autre oeil. Ils ont d'ailleurs manifesté, hier, devant le siège social du Monopole d'État pour dénoncer la rationalisation des effectifs.

Rappelons que la SAQ abolira 190 postes d'ici la fin mars. Cela représente 10 % de la main d'oeuvre de son siège social et de ses deux centres de distribution.

Pour le Syndicat du personnel technique et professionnel de la SAQ (SPTP-SAQ), les coupes dans le personnel administratif « ne permettra pas à la SAQ d'atteindre ses objectifs d'optimisation ».

« Je suis convaincue que nous aurions su dégager des orientations beaucoup plus créatives que de couper aveuglément 100 emplois pour réduire de 4 sous le prix d'une bouteille ! », a déclaré la présidente de SPTP-SAQ, Sandrine Thériault, dans un communiqué.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer