Saguenay-Lac-Saint-Jean: les employés de garage entérinent à 94 % l'entente

Quelque 300 des 450 syndiqués se sont prononcés... (Photo Rocket Lavoie, Le Quotidien)

Agrandir

Quelque 300 des 450 syndiqués se sont prononcés lors du vote.

Photo Rocket Lavoie, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'un des plus longs conflits de travail de l'histoire du Québec est maintenant terminé.

Les employés syndiqués de garage des 26 concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont accepté à 94 % l'entente de principe contractuelle conclue le 14 janvier dernier.

Quelque 300 des 450 syndiqués se sont prononcés lors du vote. La signature officielle de l'entente est prévue dimanche matin, veille du retour au travail pour ces travailleurs en lock-out depuis presque trois ans.

Peu importe le résultat du vote, le retour au travail était assurément prévu pour lundi, conformément à la loi spéciale adoptée en décembre dernier par le gouvernement du Québec.

Le nouveau contrat de travail a une durée de six ans, soit du 25 janvier 2016 au 28 février 2022, selon les informations divulguées par la Centrale des syndicats démocratiques (CSD). Un des enjeux cruciaux de ce conflit était l'horaire de travail. Le nouvel horaire prévoit une alternance entre une semaine de 40 heures sur cinq jours et une semaine de 32 heures sur quatre jours.

Les salaires devraient augmenter de 17,2 % sur la période de six ans.

Une augmentation de la participation de la partie patronale est également prévue dans l'assurance collective.

Selon la CSD, un comité paritaire de relations de travail et de gestion des ressources humaines en collaboration avec la Corporation des concessionnaires d'automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean sera mis sur pied.

Partager

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue techno

Le blogue techno

Deus Ex deux pour un

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

La question à 1 milliard

publicité

image title
Fermer