Pangéa, le prochain projet de Guy Laliberté

Guy Laliberté... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Guy Laliberté

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors qu'il s'apprête à céder le contrôle du Cirque du Soleil, Guy Laliberté prépare discrètement son prochain projet, Pangéa, qui a l'ambition de transformer les rituels entourant le décès d'une personne, a appris La Presse. M. Laliberté espère lancer son projet à temps pour le début des fêtes du 375anniversaire de Montréal, au début de l'année 2017.

Avec Pangéa, M. Laliberté, cofondateur du Cirque du Soleil, veut transformer la façon dont on se souvient des êtres qui nous sont chers. Au registre des entreprises du Québec, l'entreprise se donne pour mission de «développer un concept pour des sites commémoratifs tangibles et intangibles à travers le monde». Le concept: réinventer la façon dont on se remémore les gens, notamment de façon virtuelle, en développant des applications technologiques.

Pangéa se propose d'offrir des services qui comprendront à la fois une présence physique dans différentes villes au monde, ainsi qu'une présence virtuelle. Le plan prévoit de lancer les services et le premier site physique à Montréal au début de l'année 2017. D'autres sites physiques seront ensuite déployés dans plusieurs villes dans le monde.

Lune Rouge Innovation

La société qui développe le projet Pangéa a été créée officiellement en décembre dernier. Au début d'avril, cette entreprise a été renommée Lune Rouge Innovation (Red Moon Innovation en anglais). Cette dernière entreprise est détenue par le Groupe Lune Rouge, détenu ultimement à 100% par la fiducie familiale de Guy Laliberté. Un PDG pour le projet Pangéa a été engagé en février dernier. Guy Laliberté agit comme président de Lune Rouge Innovation, l'entreprise responsable du projet Pangéa. Robert Blain, vice-président principal et chef des finances du Cirque du Soleil, est secrétaire de Lune Rouge Innovation. François Plamondon, gestionnaire de carrière et homme de confiance de M. Laliberté, agit comme vice-président de l'entreprise.

Quelques jours après avoir créé cette nouvelle entreprise pour le projet Pangéa, le Groupe Lune Rouge a créé une nouvelle filiale immobilière, Lune Rouge Immobilier. Le projet Pangéa doit avoir un volet immobilier.

M. Laliberté n'a pas voulu commenter un dossier (Pangéa) qui n'est pas assez avancé, a indiqué hier une porte-parole du Cirque du Soleil à La Presse.

Cofondateur du Cirque du Soleil en 1984, M. Laliberté, âgé de 55 ans, détient actuellement 90% des actions du Cirque (l'autre bloc de 10% est détenu par des intérêts de Dubaï), mais il a conclu mercredi une entente de principe pour vendre le Cirque à un consortium mené par la firme américaine d'investissement privé TPG Capital. Selon cette entente de principe, M. Laliberté garderait 10% des actions du Cirque. Une annonce officielle dans le dossier de la vente du Cirque du Soleil aurait lieu au début de la semaine prochaine.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer