Verdir l'économie québécoise, une innovation à la fois

Le Québec a une Bourse du carbone et... (Photo Stéphane Lessard, Archives La Presse)

Agrandir

Le Québec a une Bourse du carbone et impose des taxes sur l'essence, mais son régime fiscal n'est pas orienté vers l'atteinte d'objectifs environnementaux, estime Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal d'Équiterre.

Photo Stéphane Lessard, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

La transition de l'économie vers un modèle qui réconcilie l'innovation, la performance et les préoccupations environnementales est un travail de longue haleine. L'Alliance pour une économie verte au Québec (Switch), une coalition de gens d'affaires et d'écologistes, a proposé hier des moyens pour accélérer le mouvement.

Les marchés publics

Avec ses appels d'offres, le gouvernement du Québec a le pouvoir d'envoyer de puissants signaux à ses fournisseurs, explique Jean Simard, de l'Association de l'aluminium du Canada. La pratique du plus bas soumissionnaire n'est pas toujours la moins coûteuse, rappelle-t-il. Québec devrait inclure dans les critères de ses appels d'offres des outils comme l'Analyse du cycle de vie ou le Coût total de possession, comme ça se fait ailleurs.

L'écofiscalité

Le Québec a une Bourse du carbone et impose des taxes sur l'essence, mais son régime fiscal n'est pas orienté vers l'atteinte d'objectifs environnementaux, estime Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal d'Équiterre. Il faudrait commencer par faire l'inventaire des mesures fiscales efficaces, parce que l'expertise fait défaut. Une réforme fiscale verte permettrait à la fois de diminuer la consommation de pétrole et de stimuler l'innovation technologique.

La promotion des cols verts

Le marché du travail aura de plus en plus besoin d'une main-d'oeuvre formée aux enjeux environnementaux. On a des cols bleus, des cols blancs et il faut des cols verts, a résumé le président et chef de la direction d'Écotech Québec, Denis Leclerc. Il faut faire la promotion des possibilités d'emplois liées aux technologies propres et se doter d'un indicateur permettant de mesurer l'évolution des emplois verts dans l'économie.

Un forum de discussion

Une action concertée est nécessaire pour accélérer la transition vers une économie verte. L'Alliance propose la création d'un forum où les décideurs pourraient discuter de l'adoption de nouvelles technologies et s'entendre sur de nouveaux modèles d'affaires. «Nous devons travailler ensemble pour lever les barrières à l'innovation», selon Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki.

La création d'un Forum des leaders sera débattue au cours d'un événement baptisé Ateliers de l'économie verte, qui aura lieu à Montréal le 24 février prochain.

--------------

QUI EST SWITCH?

L'Alliance pour une économie verte au Québec (Switch) regroupe:

> Cycle Capital Management

> La Fondation David Suzuki

> Écotech Québec

> Équiterre

> L'Association des ingénieurs-conseils du Québec

> L'Association de l'aluminium du Canada

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer